Dans les terres du Pas-de-Calais ( N° 973 )

Publié le par Quinquine1159

On n'a forcément pas vu l'ami Bidasse, et même aucun bidasse puisqu'il n'y a plus d'appelés pour l'armée.

Vous avez compris qu'aujourd'hui, quittant la lumière de la baie de Somme, les "Elicia" que nous sommes, avons pénétré dans les terres, pour visiter ARRAS..

Au coeur du Pas-de-Calais: Arras

Au coeur du Pas-de-Calais: Arras

Bien sûr, nous stationnons sur la célèbre place à l'ensemble monumental exceptionnel, de style baroque, un vrai décor de théâtre.

" Si nos maisons sont alignées..."

" Si nos maisons sont alignées..."

C'est un échevin ( maire au XVIIème siècle en Flandres ) qui ordonna de construire "de pierres ou briques et sans aucune saillie ". Les quatre côtés de la Place auront une harmonie impressionnante. Les pignons sont à volutes. Les façades reposent sur des arcades, lesquelles protègent des intempéries.

Toujours un pignon et des arcades pour les maisons de la place

Toujours un pignon et des arcades pour les maisons de la place

Pratiquement chaque maison de la Place est précédée de dalles, le plus souvent décorées, qui ne sont autres que des portes d'accès aux caves par la rue.

Les sacs de charbon et les caisses de bière s'y livraient facilement.

Nous avons constaté qu'aujourd'hui, beaucoup amènent à des bars, les caves ayant été transformées.

Joli et pratique

Joli et pratique

Merci de nous permettre de voir

Merci de nous permettre de voir

La guide peut bien nous faire sourire en mentionnant certains pignons " à pas de moineaux ", il fait un froid glacial sur cette place aux 4 vents.

On comprend que les prises d'armes qui s'y déroulent, pour magistrales qu'elles soient, n'en soient pas moins sources de rhumes. Quant aux marchés, ils ne découragent pas les Arrageois, parait-il.

Ni mistral, ni tramontane, simplement courants d'air

Ni mistral, ni tramontane, simplement courants d'air

Il fallut bien entrer dans l'Hôtel de ville, dominé dans son dos par le beffroi, pour trouver un peu de chaleur.

Encore que Lise s'impressionna à la vue des photos exposées et saisissantes, d'Arras en ruines en 1918.

Hôtel de Ville et beffroi d'ARRAS

Hôtel de Ville et beffroi d'ARRAS

La plupart des Narbonnais n'avaient jamais vu de GEANTS.

Aussi l'enthousiasme fut-il grand à la vue de ceux d'Arras, exposés dans l'Hôtel de Ville. ( Rappelons que chaque ville a les siens )

Ces maraichers de 4 mètres de haut, Jacqueline, Colas et leur fils Dédé, furent 2 fois détruits ( les 2 guerres du XXème siècle ) et reconstruits, car les Géants sont un patrimoine des villes.

La curiosité fut grande : " Comment les porteurs entrent-ils à l'intérieur ? Combien sont-ils ? Comment passent-ils les portes ? Se relayent-ils souvent ? Quel est le poids ? Se déplacent-ils dans d'autres villes ? etc."

Marie-Jeanne pose pour donner idée des proportions. Tête à hauteur de la fenêtre pour la tête des porteurs.

Marie-Jeanne pose pour donner idée des proportions. Tête à hauteur de la fenêtre pour la tête des porteurs.

Comme les rues de Narbonne sont parsemées de médaillons représentant Charles Trénet, la place d'Arras est constellée de tels médaillons réprésentant une souris.

Certains ne les remarqueront pas, certains ne se demanderont pas pourquoi.

Mais lors de la visite de la mine de charbon, nous comprendrons. Et alors, vous l'apprendrez vous aussi.

Rat ou souris ?

Rat ou souris ?

Et, avant de reprendre la route vers d'autres richesses, un repas élégant nous sera servi pour nous réconforter.

Admirez le savoir-recevoir des Arrageois: la tarte n'était pas simplissime, la théière était raffinée ( souvenir de l'alliance franco- britannique ? ).

Pas seulement beau, ce sera bon.

Pas seulement beau, ce sera bon.

Douceur

Douceur

La ville d'Arras laisse un souvenir impérissable à qui l'a vue.

Les Narbonnais ne se sont pas enrhumés et en témoigneront.

Daniel, qui connait bien l'Histoire de sa ville natale, le confirmerait.

Nous finirons la visite d'Arras par un clin d'oeil à l'ami Bidasse . ( photo prise sur le Net )

A demain pour continuer notre voyage dans le nord de la France

Indissociable d'Arras

Indissociable d'Arras

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
bonjour Marie tu a du te regaler avec la tarte hihi super la photo ou on peut effectivement voir les proportions bisoous
Marcel
Répondre
Q
Merci de dire ce que tu penses, Huguette. Je vois que tu as trouvé l'emplacement pour écrire. Heureusement, car je sais que tu aimes écrire et cela m'est agréable de te lire.
J'ai encore beaucoup d'articles en prévision, car nous avons eu un voyage vraiment très riche en visites. La majorité des participants en a été ébahie.
A +
H
Merci à toi Marie-Jeanne pour ces photos qui m'onrt permis de revivre avec émotion ton pays. Une semaine à la découverte de ce Nord qui nous était complètement inconnu, si riche en Histoire.
Nous avons beaucoup bourlingué dans notre pays mais cette terre du Nord est pour nous une des plus belle. On attend la suite.
Bisous.
Q
Tu sais qu'on les aime nos Géants !
Bisous aussi
R
Ma nièce a enseigné à Arras, si elle garde un mauvais souvenir au point de vue "élèves difficiles ", par contre, la ville lui plaisait et je comprends mieux maintenant...
Heureusement que ce n'est pas moi qui me suis mesurée à ces géants :) oupsssss ils mesurent combien ?
Il me semble me souvenir d'une histoire de rat d'Arras assez contesté mais c'est assez vague dans ma petite cervelle de roitelet , donc, je vais attendre la suite de ton voyage en image
Bonne nuit
Répondre
Q
Relis le paragraphe et tu auras la hauteur des géants: 4 mètres.
Tu n'es pas si petite que cela, voyons !
Beaucoup de versions à l'utilisation du dessin de rat, qui est même dans le blason d'Arras( ceci est surprenant ).