Notre guide lilloise nous amène à LILLE ( N° 977 )

Publié le par Quinquine1159

Après l'environnement de Fort-Mahon, le charme de Bruges, la majesté d'Arras, la symbolique de Vimy, l'étrangeté de la mine d'Auchel et les espaces côtiers, quelle impression ferait Lille ?

Une dame a dit :" C'est tout ce qu'il y a à voir à Lille ? "

Mais à Lille, il n'y a pas seulement à voir, il y a à sentir, à goûter, à entendre, à toucher. Lille, c'est la vie, c'est la jeunesse.

La guide et une Ch' tie connaissaient Lille par choeur, par cœur.

Qui n'a pas senti l'odeur des frites du côté de l'ancienne gare, qui n'a pas goûté les moules "Aux Moules ", qui n'a pas entendu " le P'tit Quinquin " à midi sur la place de la Bourse, qui n'a pas senti les pavés glissants sous la pluie, ne comprend pas Lille.

Il faut avoir appris, très jeune, le fonctionnement des écluses sur la Deûle , il faut avoir croqué la pomme rouge ou la gaufre de Chez Mignon à la foire d'automne, il faut avoir léché les vitrines de la rue Neuve, il faut être arrivé à Lille par la nouvelle Gare Europe ou avoir attendu quelqu'un sur le quai de la gare " en bout ", il faut avoir monté les marches de l'Opéra pour un Gala Karsenty, il faut avoir fureté " Au Furet du Nord " et s'y être un peu perdu, il faut avoir, en manteau, bu une bière rousse en terrasse au soleil, en plein après-midi d'un 20 décembre, il faut avoir traîné au marché de Wazemmes, il faut avoir visité une exposition d'un grand maître au Musée des Beaux-Arts,, il faut, il faut..... pour aimer Lille.

Mais devinez ce que les Narbonnais ( ou les Néo-Narbonnais ) voulaient voir à Lille !Ils l'ont demandé: " Où est le Carlton ? " Preuve que la télé apprend mieux que le livre de géographie.

Ils ont peut-être fantasmé sur D.S.K. dans cet hôtel ?

Ils ont peut-être fantasmé sur D.S.K. dans cet hôtel ?

Et puis, ayant confondu la Bourse avec un beffroi, ils ont demandé: " Où est l'hôtel de Ville ? "

C'est vrai, qu'à Calais, c'est ce qu'on leur avait montré en premier.

Alors, on a longé l'Hôtel de Ville et son beffroi.

Pensaient-ils en voir sortir Martine Aubry ?

Pensaient-ils en voir sortir Martine Aubry ?

La visite de Lille a commencé dans le Vieux-Lille aux maisons restaurées, où chaque coin de rue évoque le Général de Gaulle et où on bave devant les gaufres fourrées de Chez Meert..

Si triste il y a 50 ans encore

Si triste il y a 50 ans encore

Si ce sont des tags, on les a laissés et ils sont  bien faits

Si ce sont des tags, on les a laissés et ils sont bien faits

Ici, la Cathédrale Notre-Dame de la Treille a paru disparate aux sudistes. Et elle l'est.

Mais les riverains sont trop heureux de la voir terminée, Pierre Mauroy a voulu y avoir ses funérailles, son portail en fer forgé est trop beau, avec, à chaque croisillon, les Pietas sculptées.

Son nom à lui seul, étonnant pour des viticulteurs, fait toujours rêver les mendiants, d'un voyage au pays du soleil.

N-D. de la Treille

N-D. de la Treille

Pieta en fer forgé, sur la grille d'entrée

Pieta en fer forgé, sur la grille d'entrée

Autre Pieta ( une à chaque croisillon )

Autre Pieta ( une à chaque croisillon )

On avait rendez-vous sur la Place de la Déesse, dite Grand'Place.

Comment aurait-il pu en être autrement ? C'est Le lieu des rendez-vous.

Rebaptisée aussi Place du Général de Gaulle

Rebaptisée aussi Place du Général de Gaulle

Certains, un peu fatigués, n'ont pas vu, mais d'autres, avec quelques pas, ont vu et ont touché la qualité de l'art flamand.

Place de la Bourse

Place de la Bourse

Cour de la Vieille Bourse

Cour de la Vieille Bourse

Et, à 13 heures 30, on est attendu dans un haut-lieu de la jeunesse estudiantine lilloise. C'était tout à fait indiqué...

Avec une bonne bière,car il faut des forces.

Au revoir Lille, mais bientôt bonjour Roubaix . Lille-Roubaix-Tourcoing !

Enseigne référence !

Enseigne référence !

Manger à La Chicorée, cela donne faim, rien que d'y penser.

Manger à La Chicorée, cela donne faim, rien que d'y penser.

La flamiche aux poireaux, bien sûr

La flamiche aux poireaux, bien sûr

Hein Dominique , heinnn....

Hein Dominique , heinnn....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Mon neveu a fait ses études d'ingénieur à Lille ,
cette une belle ville , tu as su nous la montrer avec cette pointe d'humour dont tu en as le secret
Dommage pour cette mauvaise publicité dont elle a été victime à un moment
Je vois que les Narbonnais en goguette ne se laissent pas abattre
@ bientôt pour la suite du voyage
Répondre
Q
Je me suis régalée, Rose, à évoquer Ma ville. Tous ces lieux qui sont autant de souvenirs de mes belles années. Même si au lycée, c'était le travail et la discipline, les vacances n'en étaient que plus appréciées. J'ai oublié la statue du P'tit Quinquin. Et pourtant je peux dire que c'est grâce à moi si les Narbonnais l'ont vue, car j'ai demandé à ce que l'autocar passe devant, ce qui n'était d'ailleurs pas un détour. Brève vision, on n'est pas descendu du car, un groupe d'Asiatiques le commentaient au sol. Je crois que tout le monde a eu le temps de voir. J'étais contente et j'ai fait chanter la chanson, dont j'avais photocopié les paroles pour chacun. Chauvine tu vois, mais j'étais tellement contente !
Il fallait bien que l'on mange, Rose !!!