Scènes régionalistes, transformées artistiques, au Musée de ROUBAIX ( N° 979 )

Publié le par Quinquine1159

Hommage à la particularité de la ville, voire de la région, a été rendu au musée évoqué ci-dessus, par la " tissuthèque ".

Mais, la Piscine de Roubaix met en scène d'autres évocations " du pays ".

En premier, on pense à la célèbre course annuelle, qui voit son final dans cette ville, au Vélodrome.

Tableau évocateur, à Roubaix surtout

Tableau évocateur, à Roubaix surtout

Un autre tableau fait référence à un travail pour les uns, un spectacle pour les autres: le ramassage des pommes de terre.

Courant dans le paysage des Flandres, en septembre.

Beau tableau d'Ernest MASSON

Beau tableau d'Ernest MASSON

Une gravure représente un jeu pratiqué au début du XXème siècle, sur les places des villages du N-P de C.

A ne pas confondre avec la pétanque: ici, les boules sont des bourles, c'est le jeu de bourles.

On pouvait aussi le pratiquer dans les estaminets.

On pouvait aussi le pratiquer dans les estaminets.

Exhibée sur un mur du Musée de Roubaix, une autre tradition du Nord: le combat de coqs. C'est un tableau célèbre du belge Rémy Coggle et un exercice du patrimoine culturel local, qui reste légal.

Une atmosphère passionnée très bien rendue

Une atmosphère passionnée très bien rendue

On aimera penser que la scène vue sur le tableau suivant ( plus douce que la précédente ) se passe au Parc Barbieux de Roubaix.

Mais Bruges aussi aime les cygnes...

Mais Bruges aussi aime les cygnes...

Quittant l'exposition de peintures et revenu au bord du bassin, on aura un regard étonné sur un plâtre. Il montre 3 femmes, la Flandre, l'Artois et la Picardie.

Ceci parlera surtout aux Lillois, car il est la maquette de la sculpture destinée à " l'Echo du Nord ", qui, du haut du fronton de " la Voix du Nord " domine aujourd'hui le local du journal, sur la Grand Place de Lille.

Régions Flandre, Artois, Picardie

Régions Flandre, Artois, Picardie

Enfin un symbole : la Maman du Nord-Pas de Calais, car on sait l'attachement particulier mère-enfant, qui existe là-haut.

La statue de Desrousseaux " le P'tit Quinquin " est à Lille.

La mère vue ici à, elle, deux petits.

On emmènera avec soi, cette dernière et paisible image de Roubaix.

Scènes régionalistes, transformées artistiques, au Musée de ROUBAIX ( N° 979 )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
magnifique tous ces tableaux jadore bisous
Marcel
Répondre
Q
Moi, j'aime le ramassage des pommes de terre.
Quand j'avais une dizaine d'années, je le faisais chez le père d'une copine d'école, agriculteur. C'était un plaisir de partir et revenir sur le tracteur !!!
Q
Bon dimanche, Marcel. Il faudrait faire un tableau avec les champignons ou le ramassage des champignons.
R
Marie-J
le premier tableau
la statue
mes deux préférés
@ bientôt
Bonne fin de semaine
Répondre