Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )

Publié le par Quinquine1159

Sur 7 hectares et 3 niveaux

Sur 7 hectares et 3 niveaux

Intégrés à l'abbaye, les jardins de Valloires prouvent le coup de génie du paysagiste, qui a créé le premier jardin contemporain dans un site du XIIIème siècle classé Monument Historique.

Ensemble parfait

Ensemble parfait

L'autre originalité de ce jardin repose sur son concept. Les plantes y sont réunies, non par origine ou par famille, mais selon leurs critères esthétiques.

Nous ne les verrons pas tous.

Nous ne les verrons pas tous.

On ne peut restituer ici le jardin des 5 sens, sauf le 5ème.

Pour le goût, la saveur sucrée des fraises est posée près de l'acidité des pommes.

Pour le toucher, le poisseux des bourgeons de marronnier au printemps colle au piquant des roses.

Pour l'ouïe, il faudrait, un jour de grand vent, entendre les feuilles des trembles.

Pour l'odorat, il faudrait venir quand le jasmin est fleuri.

Notre 5ème sens, la vue, sera comblé par l'étendue des couleurs.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Je ne connais que toi, la ROSE !

Je ne connais que toi, la ROSE !

Tout n'est pas dit, et de plus, chaque saison donnerait les siennes.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )

Assurément, dans cette partie, les daltoniens sont frustrés.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Petits BEGONIAS, je crois vous avoir identifiés.

Petits BEGONIAS, je crois vous avoir identifiés.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Vous avez fêté tant de mamans, HORTENSIAS, on vous aime.

Vous avez fêté tant de mamans, HORTENSIAS, on vous aime.

Pour le jardin rose, c'est le parapluie de notre amie qui l'annonce.

Seulement caresser

Seulement caresser

Avouez qu'ici, la vue s'associe inévitablement au toucher.

Avouez qu'ici, la vue s'associe inévitablement au toucher.

Nous ne nous éterniserons pas, car, suite à la visite de l'abbaye, il est déjà tard.

Et la pluie assombrit le tableau. D'ailleurs, Noël a trouvé l'abri du jardinier.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )

On n'aimerait pas que les "Elicia " emportent une image grise du Nord.

Certes, à Narbonne, quand le vent marin s'installe pour la journée et amène les entrées maritimes ( comme on dit à la télé ), eh bien on n'a pas davantage de luminosité.

Mais, volontairement, je n'ai pas retravaillé la photo suivante, sauf à manquer d'objectivité.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )

Inconsciemment, les Narbonnais ont démontré qu'au Nord, la nature est quelquefois un véritable tableau.

Certains peintres l'ont d'ailleurs beaucoup appréciée.

Ils avaient eu la bonne idée d'amener des parapluies roses !

Ils avaient eu la bonne idée d'amener des parapluies roses !

Cherchez l'auteur de ce tableau.

Cherchez l'auteur de ce tableau.

Si vous ne croyez pas en un Dieu créateur, vous direz quand même que Claude MONET en a été inspiré.

" Les ROSES " par Claude Monet ( image trouvée sur le Net )

" Les ROSES " par Claude Monet ( image trouvée sur le Net )

" Le Jardin de GIVERNY " par Claude Monet ( image du Net )

" Le Jardin de GIVERNY " par Claude Monet ( image du Net )

Bravant la rosée (sic), et dans un désir de finir le séjour en herbes folles, certains, inconsciemment bien avisés, ont fait partie du paysage champêtre.

Le bonheur était dans le pré.

Le bonheur était dans le pré.

La vie sourit à qui sourit à la vie.

La vie sourit à qui sourit à la vie.

Tous m'ont permis de penser que Valloires rime quelquefois avec RENOIR.

Peinture par Auguste Renoir ( image du net )

Peinture par Auguste Renoir ( image du net )

Et puis, la rose mouillée est restée à Valloires, s'offrir à d'autres regards.

Un petit tour et puis s'en vont ( N° 984 )
Merci à Lise pour cette dernière photo

Merci à Lise pour cette dernière photo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
J'ai adoré ce grand jardin fleuri de toutes les couleurs
Dommage que la pluie se soit invitée au décor
Mais qui ne gâte en rien à la beauté des roses que tu nous offres
Quelle bonne idée ces parapluies roses qui donnent bonne mine à ces captures , j'aime ce clin d'oeil
Sourions à la vie , même sous la pluie
Merci à Lise pour cette élégante rose , toute perlée , encore plus majestueuse , car il faut dire que sous la pluie il n'y a bien que la rose qui s'en sort le mieux .....
J'espère que le voyage n'est pas fini .....
Répondre