Fille adoptive de BOULOGNE sur Mer ( N° 1.011 )

Publié le par Quinquine1159

Adélaïde fut une petite fille niée, rejetée, enterrée. La voilà adoptée. Elle ne sera jamais oubliée.

La ville de Boulogne sur Mer ( 62 ) où elle fut amenée, puis considérée et autopsiée, et enfin enfermée, a voulu la reconnaître comme étant " son enfant ".

Elle a donné la pierre, non pas pour la noyer, mais pour la faire exister et résister à l'usure du temps et des préoccupations.

Le gris, eu égard à son existence grise, pour la petite fille toute blanche

Le gris, eu égard à son existence grise, pour la petite fille toute blanche

Désormais, Adélaïde repose en paix, pour l'éternité. Les mamans qui passeront devant sa tombe, ne penseront qu'à elle, n'accuseront personne.

Elles remercieront, comme nous, la municipalité de Boulogne sur mer, qui a voulu, tout simplement, l' AIMER.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
pauvre petite fille qui n'aura pas eu de chance avec son court passage sur cette terre
bisous
Marcel
Répondre
Q
Les parents étaient-ils fous de penser qu'ils pourraient la cacher encore longtemps !
Elle est soulagée, car quand elle se serait rendu compte, elle aurait sûrement souffert bien plus. Jusque là elle était innocente du monde qui existe.
R
Très émouvant, merci à toutes ces personnes qui lui ont offert de l'amour avec ces petits présents , merci à cette remarquable municipalité ...
Merci à toi Marie J pour cet article .
Répondre
Q
J'ai été trop sensible à cette histoire.
J'ai aussi, je dois l'avouer, quelques sujets tout trouvés d'articles de blog !