Depuis Paris, jusqu'à la Côte d'Opale, en voiture électrique ( N° 1.029 )

Publié le par Quinquine1159

Ces Parisiens ont décidé de voir la mer et de tester la nouvelle BMWi3 électrique, équipée de l'option REX ( soit d'une prolongation d'autonomie, bicylindre transformé en générateur de courant ).

Toute nouvelle pour 27.990 euros + 4.OOO euros si prolongateur

Toute nouvelle pour 27.990 euros + 4.OOO euros si prolongateur

Les batteries chargées à bloc, l'indispensable rallonge électrique de 25 mètres et, par précaution, un jerrican de 10 litres d'essence ( la loi n'en autorise pas davantage )....les voilà quittant Paris vers le Nord.

L'archaïsme à joindre à la modernité
L'archaïsme à joindre à la modernité

L'archaïsme à joindre à la modernité

A une centaine de kilomètres de Paris, quand les batteries commencèrent à flirter avec la mi - charge, malgré la mise en route du fameux prolongateur d'autonomie électrique dès les 80°/° restant, ils ont eu recours à l'essence, pour recharger les accumulateurs lithium-ion.

Ne pas prendre de risque, puisqu'on a des munitions

Ne pas prendre de risque, puisqu'on a des munitions

Arrivés à BEAUVAIS, ils avaient consommé la quasi-totalité du réservoir d'essence et la batterie n'affichait plus que 43°/° de charge. C'est donc, 100 kilomètres plus loin que l'arrêt précédent, une nouvelle petite soif. En rase campagne, les stations- service ouvertes ne sont pas légion, le long de l'ancienne Nationale 1.

Deuxième ravitaillement en essence, à partir du jerrican

Deuxième ravitaillement en essence, à partir du jerrican

L'ambiance était bonne dans la petite BMW : l'habitacle est lumineux, original, très confortable et spacieux pour 4 personnes. Les reprises sont sportives. Le silence est impressionnant.

Mais, souhaitant préserver l'autonomie, le conducteur suggèra de passer en mode " Eco Pro ", qui coupe le chauffage. Levée de récriminations des passagers :" Hors de question ! Il fait 4 ° dehors ". ( C'est le NOORD !)

Les petits oiseaux ont froid !

Les petits oiseaux ont froid !

Redescendant la côte vers le CAP GRIS-NEZ, il ne restait que 34°/° de charge, soit 27 kilomètres en mode électrique. Ce qu'il aurait fallu, c'est une borne de recharge, une rapide en 30 minutes, car pas question de passer 8 heures à attendre une recharge normale.

Mais entre les 2 Caps, on ne verra sûrement jamais cela.

Il faudra bien généraliser les aires de recharges pour batteries.

Il faudra bien généraliser les aires de recharges pour batteries.

Mais, voici près de CALAIS, une aire d'autoroute permettant de remplir le jerrican. Ouf ! Car il faisait déjà nuit.

Aire sur l'autoroute A 16: essence. Et peut-être un sandwich ?

Aire sur l'autoroute A 16: essence. Et peut-être un sandwich ?

Ils décidèrent alors de rouler en-dessous de la vitesse de 110 km/h. ( C'est une vitesse où la batterie commence à se recharger un peu. )

Ils tomberont quand même à moins de 10°/° d'autonomie de charge, soit à 11 kilomètres d'autonomie en électrique.

Alors, ils prennent le mode " Eco Pro " et s'emmitouflent. Dans les descentes, le frein moteur procure une petite recharge de 0,5 à 1°/° d'autonomie. A chaque pente, ils réchauffent l'ambiance, en lançant des " Vivat ! ".

Pourtant pas Ch'tis, pour dire VIVAT... Mais en pays ch'ti.

Pourtant pas Ch'tis, pour dire VIVAT... Mais en pays ch'ti.

Ils ont parcouru 620 kilomètres. Ils ont ravitaillé 6 fois en essence ( tous les 60-70 kms en fin de parcours ). Au stress de manquer d'électricité, s'est ajouté celui de manquer de carburant.

Mais ils sont contents d'avoir vu la mer, la Côte d'Opale et ses belles plages. C'était aussi leur but de voyage.

Entre les caps Blanc-Nez et Gris-Nez

Entre les caps Blanc-Nez et Gris-Nez

Aujourd'hui, 21 janvier 2014, Le Figaro a relaté cette expérience, dont je me suis inspirée, pour vous la raconter. Elle m'a beaucoup appris sur la voiture électrique, sinon sur la Côte d'Opale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
c'est quand même une réussite malgré ces craintes
Répondre
A
Moi, je me serais mieux renseigné avant de partir, sur l'autonomie, si nous trouverions facilement des postes de recharge pour ne pas tomber en panne etc.
Je pense qu'il faut tester sur de petites distances, pour se donner une idée.
Il vaut mieux attendre que ce soit vraiment fiable.
Répondre
Q
Je crois que ce sera intéressant dans les villes, quand on y trouvera des bornes et qu'il y en aura dans les stations des supermarchés.
R
Dis-moi c'est quoi ton opinion ? car en fait tu es donc évasive toi aussi :)
Je plaisante, s'évader , prendre le temps de vivre mais sans contrainte , donc, j'attendrais un peu plus de progrès ...........et comme tu dis , le temps presse , la jeunesse perdue ne se recharge pas :) au bout d'un fil ...
Bonne journée
Répondre
Q
Mon idée est que la voiture hybride est moins stressante. Mais je n'en rêve même pas.
M
bonjour Marie dans quelques année tout sera électrique de plus grandes autonomies ce sera plus ecologique bisous
Marcel
Répondre
Q
Oui, mais je crains que le prix ne soit pas si vite abordable.
Et puis, dans quelques années, s'il faut repasser le permis après 70 ans, ( çà ressort régulièrement, comme le monstre du Loch Ness... ) je ne l'aurais certainement plus . MDR
Q
Mon opinion est faite ( sur la voiture électrique, pas sur la Côte d'Opale ! ). Et vous ?
Répondre