CARCASSONNE expose Camille COROT ( N° 1.055 )

Publié le par Quinquine1159

Pour accompagner le printemps, le Musée des Beaux-Arts de Carcassonne propose un évènement exceptionnel : l'exposition de 130 œuvres de Camille COROT et de l'Ecole d'ARRAS. Après le musée de DOUAI, et jusqu'au 21 Mai, l'expo intitulée " COROT ET LA LUMIERE DU NORD " fait escale dans l'Aude.

Le Nord s'invite donc dans le Sud. L'affiche représente un tableau de Corot.

Le Nord s'invite donc dans le Sud. L'affiche représente un tableau de Corot.

Les peintures que l'on peut voir à Carcassonne, témoignent de l'intérêt que Corot (1796-1875 ) portait aux paysages du nord de la France et présentent l'influence qu'il a exercée sur les peintres de la région.

Nous sommes ici à l'intérieur du musée de Carcassonne.

Nous sommes ici à l'intérieur du musée de Carcassonne.

Ce n'est qu'à 34 ans que ce peintre né à Paris, découvrit le Nord. Il y effectua ensuite de nombreux séjours, y liant de grandes amitiés et laissant de nombreuses œuvres, pleines de sensibilité.

Le paysage était au centre de ses préoccupations, et il planta son chevalet d'abord dans la région d'ARRAS, puis dans le DOUAISIS.

Planque près de Douai

Planque près de Douai

L'eau et les arbres des bords de l'eau l'inspiraient.

L'eau et les arbres des bords de l'eau l'inspiraient.

La lumière particulière des ciels du Nord le mena à des tableaux en clair-obscur.

Château de Wagnonville

Château de Wagnonville

Le ciel, l'eau, les arbres...

Le ciel, l'eau, les arbres...

Il aimait les étangs autour d'ARLEUX, les sous-bois, les routes de campagne, les moulins à eau, les moulins à vent.

CARCASSONNE expose Camille COROT ( N° 1.055 )
Corot est aussi allé en Belgique.

Corot est aussi allé en Belgique.

De Saint-Omer et de la côte, il a restitué ses impressions de partout, avec poésie.

Route de Sin-le-Noble

Route de Sin-le-Noble

Le port de Dunkerque avec une lumière bien particulière

Le port de Dunkerque avec une lumière bien particulière

Il découvrit alors une technique nouvelle pour l'époque : celle du cliché-verre, inventée par deux Arrageois. il s'empara pleinement des possibilités esthétiques de ce nouveau medium, créant des œuvres d'une grande modernité.

L'expo, qui est arrivée dans notre exil du Narbonnais et du Carcassonnais, témoigne des charmes exercés par notre région d'origine, sur le peintre.

Elle porte bien son nom, car même si nous y voyons quelques scènes de ville ( telle le Beffroi de DOUAI ), c'est bien la lumière de la campagne du Nord que l'auteur a perçue et rendue.

Espérons que, jusqu'au 21 mai, le musée des Beaux-Arts , 1 rue de Verdun à Carcassonne, révèlera aussi cette lumière, aux visiteurs qui ne connaissent ou n'aiment que la lumière du Sud.

Le beffroi de Douai, murs gris et ciel bleu, tableau habituellement exposé au musée de Douai

Le beffroi de Douai, murs gris et ciel bleu, tableau habituellement exposé au musée de Douai

Scène habituelle, voulant peut-être montrer la noirceur de la terre mais la clarté du ciel ( interprétation de l'auteur de cet article )

Scène habituelle, voulant peut-être montrer la noirceur de la terre mais la clarté du ciel ( interprétation de l'auteur de cet article )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
bonjour Marie c'est vrai que près des étangs d'Arleux il y a de superbes paysages bisous <br /> Marcel
Répondre
Q
Je ne connais pas celui d'Arleux. il doit être près de chez toi.
R
J'aime beaucoup le 8ème tableau représentant ce moulin et le côté champêtre montrant ces animaux ...ce ciel gris ...<br /> Les couleurs sont fabuleuses <br /> Bon dimanche Marie J <br /> Non, il y a sûrement bug je ne vois pas tes com sur la vidéo , ce n'est pas grave, que tu puisses la visualiser, c'est super :), merci
Répondre
Q
J'aime particulièrement le dernier tableau, avec la charrette. Il me tarde de voir cette expo. Avec des amis, on a aujourd'hui parlé de la possibilité de faire du covoiturage pour y aller, mais on a encore 1 mois.