Envie de lire ARRAS ( N° 1.066 )

Publié le par Quinquine1159

Le 15 décembre 2013, j'annonçais ( n° 1.010 ), le Prix Méditerranéen des Lycéens pour " La liste de mes envies " de Grégoire DELACOURT, écrivain nordiste.

J'en promettais une lecture approfondie et il est grand temps de la révéler. Cela fera l'objet de plusieurs articles. Je parlerai des villes évoquées dans le livre. Et d'abord de celle dans laquelle se situe le roman: ARRAS.

Voici ce qu'en écrit l'héroïne, par l'intermédiaire de Delacourt :

" Une vie sans histoires. Comme cette ville épouvantable, sans aéroport, cette ville grise d'où on ne peut pas s'enfuir et où personne n'arrive jamais, aucun voleur de cœur...."

Place principale d'Arras

Place principale d'Arras

Elle ( il ) continue:

"ARRAS : 42.000 habitants, 4 hypermarchés, 11 supermarchés, 4 fast-food, quelques rues médiévales, une plaque RUE du MIROIR de VENISE qui indique aux passants et aux oublieux qu'ici est né Eugène-François VIDOCQ, le 24 juillet 1775. Et puis, ma MERCERIE."

Une mercerie, toute modeste pour une grande ville

Une mercerie, toute modeste pour une grande ville

Demain, avec la mercière d'Arras, nous irons dans d'autres villes du Nord.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
J'ai bien aimé l'esprit de ce billet Marie-J
@ + pour la suite
Bonnes fêtes de Pâques à tous
Répondre
Q
C'est l'esprit du livre, puisque j'en recopie un long passage, comme je le ferai encore dans plusieurs billets.
Merci, Rose: Pâques aux tisons, ni festivités pour nous 2. Merci aussi de ceux qui liront.