Elan de solidarité, pour une famille très éprouvée ( N° 1092 )

Publié le par Quinquine1159

En mai dernier, une famille originaire de MARLY, près de Valenciennes, a été frappée dans un accident de la circulation. Elle venait pourtant de reprendre espoir, avec un nouvel emploi à PAU. Elle était en train de déménager. C'est une famille nombreuse, de 11 enfants, qui est touchée.

Les parents et un enfant de 4 ans sont morts. Leur petite fille a été gravement blessée et a dû subir 7 opérations.

Les parents décédés ainsi que le dernier de leurs 11 enfants

Les parents décédés ainsi que le dernier de leurs 11 enfants

Les parents décédés laissent 9 enfants orphelins, dont 4 mineurs. L'aîné des majeurs, homme de 29 ans, devient donc chef de famille.

Pour l'instant, les jeunes sont accueillis par des proches. Mais la question de leur placement se pose.

Le fils, aîné des 11 enfants, est désormais chef de la famille survivante.

Le fils, aîné des 11 enfants, est désormais chef de la famille survivante.

Outre la part affective : perdre ses parents, perdre un petit frère, soutenir une petite sœur hospitalisée à Bordeaux ( c'est-à-dire loin des siens ), beaucoup de problèmes à régler d'un seul coup pour les membres restant.

Il faut organiser les funérailles, rapatrier les effets déjà arrivés à Pau, vider la maison abandonnée. Beaucoup de frais sont occasionnés, notamment à l'hôpital qui soigne la fillette et aux Pompes Funèbres, qui demandent 7.000 euros.

Aussi, la Mairie de Marly appelle à la solidarité et a mis en place une collecte de dons, ainsi que de vêtements de filles 6 - 12 ans, de jouets, de meubles de chambres d'enfants. TF 1 a relayé cet appel dans ses informations nationales. On peut contacter le C.C.A.S. en mairie de Marly 59770, rue Gabriel Péri.

Source: La Voix du Nord

L'urne pour les dons, dans la mairie de Marly 59770

L'urne pour les dons, dans la mairie de Marly 59770

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Les généreux donateurs ont été remerciés par une lettre. C'est ce que m'apprend l'une d'elles.
Répondre
M
merci, marie-jeanne , et comme j'ai beaucoup d'amis dans le nord qui me suivent , ça peut leur rafraichir la mémoire !!!! mais c'est vrai que là-haut les gens sont solidaires entr'eux .....surtout dans le besoin !!! bisous
Répondre
M
un grand drame !!!! pauvres enfants restants ;: faire face de tout coté !! ,mon dieu !! de tout cœur que tout soit fait pour qu'ils puissent se relever , un coup de chapeau à rose , qui doit avoir une ame généreuse !!! merci pour eux , marie puis-je l'envoyer sur f-b pour faire tourner ???? BISOUS 0 TOUS
Répondre
Q
Si c'est passé à la télé, outre tous les journaux régionaux, tu peux faire tourner. Il parait que les dons affluent de partout.
Heureusement ces enfants ont des grands frères et sœurs, surement solidaires entre eux, comme on connait les familles nombreuses du Nord.
R
Je suis retournée à la lecture de ton billet , c'est vraiment dramatique , je ne comprends pas normalement , les assurances devraient prendre en charge certains frais au moins , j'entends et je prends note de cet appel et de mon côté je vais envoyer ma participation , j'ai une immense peine pour ces enfants qui restent, j'espère de tout coeur qu'ils seront bien entourés
Répondre
Q
Toi qui as un petit, j'imagine que tu comprends le désarroi que ces mineurs doivent ressentir. C'était une de ces familles prolifiques, sûrement sans grandes ressources, comme il en existait beaucoup autrefois dans le Nord. Etaient-ils seulement bien assurés ? Il faut être âgé (ou avoir des parents âgés) et voyager souvent, pour comprendre l'intérêt de souscrire Europe Assistance pour un éventuel rapatriement, qui coûte toujours très cher.
Tu es généreuse, Rose, car tu n'es pas du Nord, mais la solidarité légendaire du Nord ne joue pas que là-haut. Merci pour eux.
M
bonjour Marité je crois que la solidarité a déjà porte ses fruits c'est un drame espérons que que ces enfants seront bien aidés bisous
Marcel
Répondre
Q
L'amour des frères et sœurs sera sûrement encore plus fort après cette terrible épreuve. Ce sera important aussi.