De Paris à Roubaix, ils étaient pourtant chez eux ( N° 1217 )

Publié le par Quinquine1159

C'était aujourd'hui la 119ème édition de la mythique course cycliste Paris-Roubaix.

Sous un très beau soleil, en cette année 2015

Sous un très beau soleil, en cette année 2015

Des chutes, comme tous les ans !

Les pavés, cela fait mal !

Les pavés, cela fait mal !

Une anecdote : le peloton fut bloqué par le passage d'un T.G.V.

Le train n'attend pas, les coureurs oui .

Le train n'attend pas, les coureurs oui .

Il y avait cette année, cinq Ch'tis dans la course: John GADRET de Bruay, Adrien PETIT d'Arras, Quentin LAUREGI de Caudry, Florian SENECHAL de Ligny et David BOUCHER de Maubeuge.

5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris

5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris

Le vainqueur est allemand. On retiendra que depuis 1896, aucun coureur allemand n'avait remporté le Paris-Roubaix .

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Paris Roubaix c'est toujours le même refrain et bonjour le postérieur , ils doivent être contents de rentrer le soir , je ne suis pas trop à le tour de France quand je peux et surtout pur les paysages que l'on visite car le vélo c'est trop mon truc mais j'avoue qu'ils faut avoir du courage dans les pattes pas étonnant qu'ils prennent souvent du remontant
Répondre
G
J'ai vu Paris-Roubaix plusieurs fois, de visu ou à la télé, et j'ai toujours admiré l'endurance et la ténacité des coureurs. Car il faut en avoir "dans le pantalon" pour se taper des pavés irréguliers, avec trous et bosses. On doit en prendre plein les jambes et la colonne vertébrale. Bravo aux coureurs, même si, parfois - voir l'épisode du passage à niveau - ils se montrent téméraires, voire un peu fous, habités par la "gagne"..
Répondre
Q
Tu fais un bel hommage aux coureurs cyclistes et à notre cher Paris-Roubaix. Heureusement cette année, ils ont eu beau temps, car par temps de pluie, c'est quelque chose d'inouï, avec la boue et les glissades.
M
Bonjour Marie il passait pres de chez moi mais j'etais en Normandie on ne peux pas être partout bisous
Marcel
Répondre
Q
Tu l'as déjà vu tant de fois et c'est toujours pareil . Et puis cela passe tellement vite !
Tu as bien fait de profiter de la Normandie, car il faisait beau.