Le chemin de Dessaint ( N° 1250 )

Publié le par Quinquine1159

Pascal Dessaint a le Nord pour région d' origine. Mieux vaut, peut-être, ne pas prendre son chemin en vacances. Ou alors, celui de la Ville rose, où il est le plus souvent et où il situe bon nombre de ses romans.

Le romancier né dans le Nord

Le romancier né dans le Nord

Mais son dernier roman " Le chemin s'arrêtera là " se situe près de Dunkerque, dans un décor de dunes, de blockhaus, de caravanes, au bout du monde : les 7 kilomètres de la digue du Break, zone industrielle portuaire.

C'est un roman particulièrement noir, où tout est cassé, laminé, après la fin de l'industrie lourde. Il met en scène des laissés pour compte, après la fermeture de leur usine. A désespérer .

Même si l'on voit surgir quelques moments d'amitié, de compassion, et d'amour , les personnages restent, pour la plupart, sordides et capables du pire. Une écluse et l'on se prend à espérer . Thriller, roman social d'expression populaire , ce livre a obtenu un prix local à Arras .

Couverture du roman noir

Couverture du roman noir

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour Marie que ce soit a Berk ou a proximité des bloockhaus on en vois beaucoup on pourrai en faire plusieurs livres
bisous
Marcel
Répondre
Q
Je trouve qu'il ne faut pas les démolir. Tu dois pouvoir en raconter si tu en as un près de chez toi, mais tu étais trop jeune.
G
L'auteur: connais pas. le port de Dunkerque : connais bien ainsi que le décor environnant: dunes, et les blockhaus, restes, pour ces derniers, de la volonté de Hitler de se prémunir contre un débarquement des Américains qui sont arrivés là où on il ne les attendait pas. Mais certains de ses généraux, dont le Maréchal ROMMEL, avaient anticipé le lieu où il s'est fait.
Répondre
Q
Je te sais fort en histoire. Dans le livre, c'est de l'histoire actuelle ( la fermeture d'usines ) qu'il s'agit. Le blockhaus n'est qu'élément de décor.
R
N'ayant rien lu de lui, je ne peux rien dire , par contre Dunkerque, dans un décor de dunes, de blockhaus, oui ça me parle réellement , ainsi que le Port autonome ect.......oui, je vais voir si je peux me procurer ce livre , l'as-tu cet auteur ?? ce livre doit être déchirant je suppose ....
@ Bientôt Marie -J , le ciel est bas ce soir, le soleil revient lundi si j'en crois la météo, nous allons au Vélorail des Volcans lundi avec les 3 garçons et mangeront sur le trajet , si j'en revient entière, je t'en parle (hihi)
Répondre
Q
J'ai trouvé cette info à Toulouse, puisque ce Chti de naissance se plait davantage là-bas maintenant. Cet auteur écrit un livre par an, alors je me méfie.
Je n'ai aucune envie de lire ce livre, trop déprimant sûrement. Je ne doute pas qu'il soit documenté sur les lieux et les situations sociales, mais on peut toujours écrire ...
Bravo si tu fais du vélorail ( enfin je ne sais pas trop en quoi cela consiste, je vais voir ton reportage et cela me l'apprendra ).