LIEVIN les sauvera des eaux ( N° 1254 )

Publié le par Quinquine1159

Les enfants d'une école de LIEVIN , sous l'impulsion de leur enseignant, ont laissé libre cours à leur imagination. Mais pas que ...

Ils savent où est le Louvre, qui est la Joconde, ils situent aussi Lens et le Louvre-Lens. On peut savourer la couverture du livre qu'ils ont écrit et son titre : " La Joconde se fait la malle. "

Marre de Paris ?

Marre de Paris ?

La Joconde attire trop à Paris, pour qu'on la laisse partir à Lens. Ce ne fut pas le cas de toutes ses sœurs; je ne reviendrai pas là-dessus, j'en ai déjà parlé.

Le lien avec Liévin ?

Liévin accèdera à l'art .

Liévin accèdera à l'art .

La Joconde ne risque pas davantage de se mouiller les pieds que de quitter Paris. Il n'en est pas de même de toutes ses sœurs. 250.000 œuvres du Louvre Paris seraient en péril, en cas de crues de la Seine. ( Il y en eut 5 au XXème siècle et on table sur au moins 1 crue centennale .)

On a donc adopté l'adage " Gouverner, c'est prévoir." et il fut décidé de mettre les œuvres à l'abri . Ce serait réalité en 2017.

Déménagement des oeuvres sous haute surveillance

Déménagement des oeuvres sous haute surveillance

Un cabinet a été désigné pour penser les réserves. Le site retenu a été Liévin, dans le Pas de Calais. Liévin fut une cité ouvrière des Charbonnages. Deux terrils en sont toujours le témoignage et la fierté. La fierté des Liévinois se portera-elle sur le choix d'accueillir une annexe du Louvre ?

Le site minier de Liévin

Le site minier de Liévin

Les Parisiens n'étaient pas d'accord avec ce choix. Une pétition a circulé, avant d'être envoyée à Mme Fleur Pellerin, Ministre de la Culture.

Mais atout de Liévin : ville située à proximité du Louvre-Lens ( à 10 minutes à pieds ). Autre atout : de l'espace et, sur un site de 40.000 m2, un bâtiment est prévu, de forme triangulaire, sur 20.000 m2 .

Pour calmer les réfractaires, on annonce qu'il ne s'agira pas seulement d'un lieu de stockage, mais aussi d'un lieu de restauration des œuvres. Enfin, à Liévin, ces œuvres feront l'objet d'études et de recherches. C'est un architecte britannique qui a obtenu l'assentiment pour son projet, dont voici une idée.

On l'appellera " pôle de conservation ".

On l'appellera " pôle de conservation ".

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Je trouve l'idée excellente. Il y a tellement d'œuvres qui ont disparu au cours des siècles par l'imprévoyance des hommes, par les guerres et (ou) les cataclysmes naturels. En plus le choix de la ville de "stockage" est, me semble-t-il, judicieux et bien vu, pour une fois, au plan économique.
Répondre
Q
Je partage entièrement ton point de vue.
R
Je ne sais pas si la Joconde a mare de Paris
Mais moi chaque fois que je suis aller l'admirer dans l'temps j'en avais marre de la voir accaparée par un lâcher de Japonnais et chinois devant elle , car d'ailleurs depuis c'est la plus grande chinoiserie de nous dire qu'ils veulent la mettre en sécurité , ça me fait rire les genoux , , Paris va rire jaune :)
Mais d'un autre côté cela amènera du tourisme de masse dans le Nord ce sera aussi positif pour cette région
Je te souhaite une belle soirée Marie-J
Répondre
Q
Où que l'on aille, Rose, on est entouré de groupes de touristes chinois ou japonais. Je viens de le vivre à Vienne,( où d'ailleurs j'ai vu davantage de groupes de touristes que de Viennois ). Il faut se consoler en se disant qu'ils font vivre l'économie en achetant.