Raisonnable la braderie de LILLE ? ( N° 1261 )

Publié le par Quinquine1159

Evènement national !

Evènement national !

A Lille, début septembre, l'Histoire marche dans les rues. La Braderie est en effet une très ancienne manifestation locale. La première remonterait à l'an 1127 . Dans les archives, on a retrouvé des témoignages des années 1900.

Gravure de la braderie de Lille en 1885

Gravure de la braderie de Lille en 1885

En 1900 : étals et amateurs de trouvailles
En 1900 : étals et amateurs de trouvailles

En 1900 : étals et amateurs de trouvailles

La braderie permet un véritable marathon en plein air, en septembre qui est souvent plus beau que juin. De l'énergie à dépenser : à se pencher, soulever, négocier .... et marcher car il y a 100 kilomètres d'étals. Donc beaucoup de calories à dépenser.

Comme de Lille à Dunkerque !

Comme de Lille à Dunkerque !

Les " bradeux ", car on les appelle ainsi, particuliers, brocanteurs, marchands,associations etc, sont au nombre de 10.000 !

oui, dix mille !

oui, dix mille !

La braderie est donc l'occasion de faire de belles rencontres, parmi les bradeux, ou parmi les visiteurs, dont on évalue le nombre à 2.000.000.

Une foule évaluée à deux millions de personnes

Une foule évaluée à deux millions de personnes

La tradition lilloise se retrouve également chez les restaurateurs. Tout est prévu, car :

Ce jour là, un seul menu !

Ce jour là, un seul menu !

Au pays de la pomme de terre, pas de problème pour approvisionner, afin de servir à peu près 30 tonnes de frites .

Heureusement pas déversées en un seul endroit, les 30 tonnes de patates

Heureusement pas déversées en un seul endroit, les 30 tonnes de patates

Et accompagnement venu de la mer qui n'est pas loin : 500 tonnes de moules.

Combien de sacs pour remplir l'équivalent d'un porte-containers de 500 tonnes ?
Combien de sacs pour remplir l'équivalent d'un porte-containers de 500 tonnes ?

Combien de sacs pour remplir l'équivalent d'un porte-containers de 500 tonnes ?

En 2 jours, un défi sympathique : constituer devant l'établissement, le plus gros tas de coquilles vides de moules. Chaque concurrent y voit sa notoriété. Et c'est un spectacle !

" Aux moules " est toujours dans les gagnants.

" Aux moules " est toujours dans les gagnants.

Au pays des Géants, on connaît la démesure, la déraison, la méga fête. Une fois par an, des gens bien vivants et bons vivants, ces Nordistes.

Source : le magazine offert par Carrefour City n° 139

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Je ne suis allé à cette braderie qu'une seule fois, pour voir, sans envie particulière d'achat. C'était il y a quelques années et j'avais déjà trouvé une "folle" agitation, mais une grande cordialité malgré des bousculades inévitables. L'esprit curieux, j'avais découvert des objets les plus variés et les plus cocasses. Je ne doute pas qu'aujourd'hui, ce doit être encore pire ou mieux. J'aimerais revoir cette braderie au moins une fois et, hum, ...manger moules et frites.
Répondre
Q
Pour les moules frites, pas nécessaire d'attendre l'an prochain, ni d'aller à Lille !
R
A la vue de cette foule , je prends mes jambes à mon coup
Bonne semaine :)
Répondre
Q
Je n'aime pas non plus la foule, j'ai peur d'être bousculée, d'être volée.
Avec mes parents, on y allait toujours le lundi, c'est plus calme. J'ai l'impression qu'alors c'était quand même moins important et que cela prend de l'extension chaque année.