LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Publié le par Quinquine1159

LEZIGNAN, on le sait , c'est LEZIGNAN des CORBIERES. On le connaît pour son vin, son vin des Corbières.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Sur la route de Narbonne à Carcassonne, on y passe; on ne fait souvent qu'y passer. On en connaît éventuellement son église.

Elle mérite d'être connue.

Elle mérite d'être connue.

Des Quinquin habitent Lézignan. Cette année, l'association en a fait son point de rencontre printanière. Car, chaque année, en avril, les Quinquin prennent l'air. A Lézignan, il y a une très belle pinède, bien entretenue, la pinède de Saint Jaume. C'est l'endroit de rendez-vous des Ch'tis amis.

Le président rappellera aux adhérents présents, les deux possibilités de parcours.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les courageux, les entraînés, opteront pour la marche de 6 kilomètres à allure rapide.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Les autres, quelques hommes parmi une majorité de femmes, se plairont dans une balade. Car un indice les tentera. Double indice !

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Ceux-ci ramèneront de nombreux clichés. La végétation méditerranéenne offre, en cette saison, de belles variétés déjà fleuries.

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.
Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

L'iris sauvage, voilà qui le rend plus attractif que celui des jardins. Quant à l'orchidée sauvage, sa taille n'est pas à la hauteur de notre admiration.

OH ! AH !
OH ! AH !

OH ! AH !

L'aubépine est fleurie. Tout le parcours est jalonné de panneaux explicatifs, pour les plus urbains.

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Mais attention aux faux-amis. Voici une fleur ressemblant à l'aubépine et il est bon de lire les explications. Bien voir aussi son nom double, car on connaît bien le laurier, mais ce n'est pas lui.

C'est le laurier-tin .
C'est le laurier-tin .

C'est le laurier-tin .

Tiens voilà des copines. Elles herborisent, elles flashent, elles aiment, elles sourient.

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Monsieur Ducros n'est pas passé ici, car il y a profusion de thym et d'odeur.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Les genêts ne sont pas encore fleuris, mais on trouve quelques ajoncs. On sait bien que les piquants font la différence entre les deux bosquets de la même couleur,et on évoque la publicité pour le Canada Dry .

alors ?

alors ?

Tandis que nous admirons les cistes à maturité, est-ce un garde qui vient, un chasseur ? A moins que nous ne reconnaissions un farceur, qui prend sa canne pour un fusil.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.
Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Il eut fallu placer l'image qui suit, en tête d'article, mais on se serait demandé si nous nous prenions pour des petits hommes bleus.

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !
Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Le fruit de la vigne est plutôt notre nourriture à nous ! Elle est déjà bien en avance. Nous sommes trop loin pour voir si elle a sa fleur.

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

- Tiens, voilà le retour du groupe de marcheurs. Ils sont en nage.

Mais certains feront quand même un peu de botanique !

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Et de récupérer, qui une bouteille d'eau, qui un petit sucre et tous une face civilisée en quittant vêtements de sport et chaussures de marche.

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

A demain, parce que vous imaginez bien que la journée n'est pas finie.

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
J'aime bien marcher, mais franchement, à choisir, je préfère là la marche du parcours botanique qui me parait bien plus intéressant. On voit vraiment la nature. Je trouve que les Ch'tis (a)mis - holà !!! - qui ont fait le parcours le plus long ont loupé quelque chose. Le Grand Schtroumpf - qui serait le président - leur a-t-il dit de ne pas trop schtroumpfer le matin ? Ceci dit, de belles photos, mais la photographe nous y habitue. Bravo.
Répondre
Q
Merci mon gars, car tu me complimentes bien.
Pour les marcheurs, la marche rapide c'est de l'adrénaline, je crois. Le grand Schtroumpf a bien schtroumpfé.
Les Schtroumpfettes (sic) ont herborisé !!
M
Bonjour Marie
voila une balade comme je les aime et j'ai hate de retrouver la forme pour en faire a nouveau tout le monde avair l'air d'apprécier
bisous
Marcel
Répondre
Q
Je te souhaite le rétablissement, car je sais que tu aimes marcher. Avec une genouillère peut-être.
Bisous
P
Que de jolies photos de fleurs, j'adore ! l'iris bleue, l'orchidée sauvage ....
très bon article
amitiés
Répondre
Q
Cela changeait des galettes des rois, des moules-frites etc !... La petite orchidée est une merveille.
Merci de ton passage .
A te revoir dans les blogs.
R
A oui, sûrement que j'aurais apprécier les 6 km mais à mon allure, je ne suis jamais pressée lorsque je suis dans la nature .
J'ai apprécié ton reportage , tu devrais en faire plus souvent de la sorte :)
Et je crois fort avoir reconnu le farceur ganté .
Bonne soirée Marie-J
Répondre
Q
Tu as bien reconnu le farceur, qui ne s'attardait pas trop sur les fleurs !
Plus fréquentes seraient les sorties dans la nature, plus fréquents seraient mes articles identiques; mais il y en a seulement 2 dans l'année, une au printemps, une en automne.
Les hommes, marcheurs aguerris, mènent un train d'enfer, pas le temps de regarder en l'air, juste ses pieds. Il y avait parait-il un endroit en creux , alors il aurait fallu t'attendre, surtout pour tes photos aussi. Tu aurais été mieux avec nous !!
M
Super reportage c'est comme çi j'avais fait la balade et cela sans me fatiguer!!!! bises
Répondre
Q
C'était une belle balade pour les romantiques ... Quand on aime, on réussit ce qu'on fait , donc tu as pu apprécier l'article .
Merci de ton commentaire et désolée que tu ne sois pas sur le suivant; une prochaine fois, je ne te raterai pas ! Bises