Retour aux années 40 pour DUNKERQUE ( N° 1403 )

Publié le par Quinquine1159

« DUNKIRK» : à l’aube du début du tournage du film de Nolan, Malo revisite son passé

Publié le 10/05/2016 PAR BRUNO VERHEYDE dans La Voix du Nord et ici Copié-collé

À quelques jours du début du tournage du film « Dunkirk », consacré à l’opération Dynamo, certaines rues de Malo sont en cours de métamorphose. Certaines, sont le théâtre d’une inhabituelle effervescence. Des promeneurs extrêmement attentifs subitement s’arrêtent, prennent des mesures de voiries, inspectent les façades des habitations… Ces visiteurs zélés accomplissent en amont un travail essentiel à la préparation du film, dont le tournage débutera dans quelques jours. Extrêmement pointilleux, ils ont sollicité des dizaines de particuliers, pour les convaincre d’accepter des modifications esthétiques sur leurs habitations, afin de reconstituer le plus fidèlement possible le Dunkerque des années 40.

Reconstituer les façades de 1940

Reconstituer les façades de 1940

Des petits ateliers de menuiserie éphémères s’installent ( avec le chef décorateur dont on a parlé à propos de la jetée ). Ici, ce sont des volets factices qui sont posés ; là, un décor occultant une fenêtre en PVC ; plus loin, un tapis recouvre un passage piéton… « Pour les gros éléments, comme au coin de la rue Belle-Rade et de la digue , c’est facile. Mais là, ils sont dans le détail, ils traquent la moindre erreur , nous livre ce riverain. Quand on regarde un film historique, on ne se doute pas de la multitude de détails de ce genre qu’il faut régler. » La crédibilité passe par l’absence totale de hiatus visuel. Une précision qui a un coût, chaque propriétaire concerné étant indemnisé de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par la production. La facture est beaucoup plus élevée pour l’indemnisation des commerces impactés sur leur chiffre d’affaires.

« Une partie de la rue maquillée » Voila en partie à quoi sert l’énorme enveloppe d’un film à gros budget, qui ne part pas seulement dans la poche des acteurs et dans la réalisation des effets spéciaux. Elle permet aussi de rétribuer les services techniques de la ville, qui se chargent de la dépose de mobilier urbain qui pourrait « polluer » le champ des caméras. Les plaques de rue, les gaines électriques seront masquées, afin que le voyage dans le temps soit le plus réel possible. Dans cette rue parallèle à l’avenue About, les riverains ont entendu dire que des scènes avec des soldats seraient tournées. « On va replonger dans l’atmosphère des années 40. Nous n’avons, depuis plusieurs jours, pas le droit de nous garer. » Concernant les jours de tournage (entre les 23 et 25 mai), les habitants ne savent pas encore quelles seront les modalités d’accès. Le voile se lève partiellement . La production les a assurés qu’ils seraient personnellement avertis, quand les horaires seront déterminés avec précision. « J’espère que ça ne sera pas trop draconien, mais je fais confiance à la production, car jusqu’ici, tout se passe très bien. J’espère aussi qu’on pourra quand même apercevoir un peu. »

Ce qu’il verra ? « Pour l’instant, c’est flou, on nous cache beaucoup de choses, le réalisateur tient beaucoup au secret, mais les gens du quartier cherchent à savoir. On ne peut donc que faire des hypothèses. Il paraît que des affiches seront placardées sur les murs, qu’une scène de combat aura lieu avec notamment des tireurs sur un balcon. On parle même d’un envol de tracts. Par avion ? » Pour l’heure, le mystère demeure entier, même si le voile se lève partiellement, en dépit d’une clause de confidentialité exigée par la production. Mais l’attente est si forte…

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Garsdusud 15/05/2016 19:35

Je pense que ce film concernera l'épisode douloureux où, en 1940 avant l'humiliation de l'armistice, l'armée britannique et une grosse partie des troupes françaises ont embarqué pour gagner l'Angleterre. La bataille de Dunkerque (nom de code Opération Dynamo) menée par les armées française et britannique contre l'armée allemande, s'est déroulée du 21 mai au 4 juin 1940. Il y eut, après, le débarquement de Dieppe ou opération Jubilee, une tentative malheureuse de débarquement des Alliés en France occupée, menée le 19 août 1942 sur le port de Dieppe. Le quart des troupes canadiennes engagées dans cette opération y périt, faisant de cette opération la plus meurtrière de la guerre pour ce pays, l'opération se soldant par un cuisant échec. Le Nord de la France a subi de bien grosses pertes durant ce conflit et tellement de gens sont morts et combien de bâtiments prestigieux furent détruits. mais la revanche, tellement éprouvante, survint ensuite et notre beau pays fût sauvé.

Quinquine1159 16/05/2016 12:12

Cette période de la France t'a toujours intéressée, je le sais. On peut bien la comprendre et même l'imaginer, parce que pour un peu, on aurait pu vivre ces douloureux évènements. Dunkerque, Dieppe étaient si proches. Et Lille a souffert aussi.
Les villes sont reconstruites maintenant, mais ceux qui ont perdu des enfants là-bas, ne l'ont pas oublié. Terrible !

Rose63 12/05/2016 11:49

Que j'aurais aimé y être
être un oiseau
J'ai tellement de souvenirs dans cette ville
De balades .........
Bonne journée Marie-J

Quinquine1159 12/05/2016 19:11

Mais le film va trop émouvoir ceux qui ont connu cet épisode de la guerre.
Notre fils et sa femme adorent Dunkerque et Malo. Ils ne vont pas plus loin et là il a fait si beau .
Très beau ce jour ici aussi, mais une irrégularité bien déstabilisante.
A plus , chère Rose.

marcel 12/05/2016 07:19

Bonjour Marie
c'est incroyable le travail que cela représente je suis sur que le résultat sera a la hauteur merci du partage bisous
Marcel

Quinquine1159 12/05/2016 19:05

Tu dois voir tout cela sur La Voix du Nord. Je pense qu'un jour, on en parlera à la télé.
Dunkerque va être bouleversé un certain temps et les anciens qui ont connu cela vont être tout émus.
Je me demande si les Dunkerquois auront un tarif préférentiel pour le film, mais sûrement qu'ils le verront en avant-première.