Thèmes éternels ( N° 1359 )

Publié le par Quinquine1159

Dernièrement, une adhérente était au musée d'Orsay. Cette ancienne gare est devenue musée, ce qui était bien justifié, vu son architecture.

L'horloge est célèbre.

L'horloge est célèbre.

Chez cette amie, deux œuvres ont évoqué le Nord. D'abord la peinture de Pierre Puvis de Chavannes, sur le thème éternel de la Mère.

Tout en douceur ce tableau !
Tout en douceur ce tableau !

Tout en douceur ce tableau !

Plus étonnant: le sujet de l'autre tableau remarqué. Car, contrairement à la tauromachie, il n'a pas souvent été illustré : le combat de coqs. Ici, par le peintre Gérome. Plus surprenant surtout: l'époque représentée. Car, contrairement aux Romains, les Grecs ne s'amusaient pas de combats d'animaux.

Tout en oppositions ce tableau, vu le physique délicat des personnages
Tout en oppositions ce tableau, vu le physique délicat des personnages

Tout en oppositions ce tableau, vu le physique délicat des personnages

La tendresse maternelle et la cruauté ( ou l'inconscience ) de la jeunesse ont toujours existé !

Publié dans Région Nord

Commenter cet article

marcel 04/05/2016 06:56

Bonjour Marie j'ai vu dans le journal il y a encore quelques jours que les combats de coqs existaient encore chez nous je crois que les amis des aminaux vont y jeter un regard
bisous
Marcel

Quinquine1159 04/05/2016 15:25

Oui, oui, cela existe encore. Mon cousin est "coqueleux" et il élève des coqs pour le combat. Il n'est pourtant pas cruel !

Rose63 03/05/2016 22:57

Le seul tableau qui me plaise est celui de la Mère même si son expression DU VISAGE n'est pas terrible, c'est sur l'arbre que je craque et l'arrière plan , l'artiste est doué pour la nature :)
Bonne soirée Marie-J

Quinquine1159 04/05/2016 15:30

Suite à ton commentaire, j'ai mieux regardé le tableau. Et c'est vrai que le visage de la mère n'a aucune expression. Je n'avais seulement vu ( comme souvent) que les couleurs.