LILLE joue à qui perd, qui gagne. ( N° 1458 )

Publié le par Quinquine1159

Les marchands, les amateurs, les festifs, les traditionalistes perdent, de l'argent, des trouvailles, des bons moments, des habitudes.

Les inconditionnels de leur croyance gagnent de la persuasion.

 LILLE joue à qui perd, qui gagne. ( N° 1458 )

"La décision de suspendre est prise parce que la braderie est victime de son modèle hyper urbain, avec ses rues pleines de monde", a dit le préfet Michel Lalande."Je préfère affronter la colère de ceux qui perdraient une référence, peut-être de l'argent, que ceux qui perdraient un enfant".

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Donc dorénavant on a plus le droit à rien, c'est vraiment stupide car la peur n'évite pas le danger , on ne va pas tous se terrer pour faire plaisir à, ces fous furieux et les Maires en profitent pour ne pas prendre leur part de responsabilité alors que la justice se fout de nous en laissant dehors les coupables , ........ah elle belle la France enfin tant que l'on peut encore la nommer ainsi
Bonne soirée Marie-J
Répondre
Q
Ils gagnent, voilà le plus triste, bientôt ce sera dans tous les domaines.
Mais pour le moment tout le monde bronze ( pas toi, je sais ) et se plaint de la chaleur, sans penser à la rentrée -surtout pas !- et même sans voir ces malheureux Italiens. Ensuite on pensera à Noël , qu'ils nous laisseront fêter chrétiennement, j'espère. Enfin, on déplorera la campagne électorale, sans espoir de miracle , et en oubliant le passé pourtant encore très récent . Tout le monde se fout de tout.