Il me semble que... ( N° 1478 )

Publié le par Quinquine1159

Du Nord au Sud, du Sud au Nord, c'est le leitmotiv de ce blog. 

La côte du Languedoc-Roussillon, les Ch'tis la connaissent ou bien ils connaissent des gens qui la connaissent. Elle a ses plages, ses campings de tentes , de caravanings, de camping-cars.

La plage de Le Barcarès

La plage de Le Barcarès

Emplacement estival caravanes et tente à Le Barcarès
Emplacement estival caravanes et tente à Le Barcarès

Emplacement estival caravanes et tente à Le Barcarès

La côte d'Opale, dans les Hauts de France,  les gens du Sud la méconnaissent souvent. Elle a pourtant ses plages, ses campings de tentes, de caravanes et de camping-cars.

La plage de Calais

La plage de Calais

Emplacements d'un camping dans les dunes et tente familiale dans le Pas de Calais
Emplacements d'un camping dans les dunes et tente familiale dans le Pas de Calais

Emplacements d'un camping dans les dunes et tente familiale dans le Pas de Calais

La côte du Calaisis a été défigurée par les migrants occupant ce qu'on a appelé la "jungle".

Caravanes et tentes dans la "jungle" de Calais
Caravanes et tentes dans la "jungle" de Calais

Caravanes et tentes dans la "jungle" de Calais

La côte languedocienne vient d'offrir à 35 migrants venus de Calais, un réconfort, dans un VVF fermé l'hiver : les "Portes du Roussillon". 

Locaux du VVF de Le Barcarès offert aux migrants de Calais
Locaux du VVF de Le Barcarès offert aux migrants de Calais
Locaux du VVF de Le Barcarès offert aux migrants de Calais

Locaux du VVF de Le Barcarès offert aux migrants de Calais

Une chanson de Charles Aznavour dit: " Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil."

                                              (Toutes les photos proviennent d'Internet)

L'accueil prévu dans la région qui nous a accueillis

L'accueil prévu dans la région qui nous a accueillis

Publié dans région

Commenter cet article

Garsdusud 29/10/2016 22:49

C'est rare que je mette un commentaire le premier. Mais là, je ne peux pas résister, tout en étant très partagé au fond de moi-même, car je suis un chrétien convaincu. Voir dans quel état ces gens-là ont laissé des plages familiales et splendides et se dire que c'est ce qui nous attend, peut-être, dans le midi!!! Les aider, oui, mais chez eux. Et puis, ces gens-là, pratiquement que des hommes dont la majorité a...30 -35 ans, donc peuvent se battre chez eux. Et ils fuient sans tenter de prendre les armes contre qui les opprime. Et nous, nous allons aller nous battre chez eux à leur place ? Le monde tourne à l'envers. Je plains Calais, une si belle ville, mais je plains aussi les villes qui vont les recevoir avec tellement de naïveté et de candeur.

Quinquine1159 30/10/2016 18:48

On est tous partagés entre sollicitude et "rétropédalage". On voit que ce sont maintenant des boulevards parisiens qui sont occupés. Calais va souffler un peu, mais il faut bien que ces gens aillent quelque part.