Dans la série des "Martine" ( N° 1577 )

Publié le par Quinquine1159

Une Martine qui en cache une autre

Une Martine qui en cache une autre

Même regard, ce mercredi 29 mars à Lille, de Martine Aubry pour Benoît Hamon.

Une Martine qui en rappelle une autre.

Une Martine qui en rappelle une autre.

Benoît Hamon était en meeting pré-électoral à Lille. C'est la Maire de Lille en personne qui patientait sur le quai de la gare, pour accueillir "petit Ben", comme elle l'appelait avec affection, lorsqu'en 1997 il entrait à son cabinet de Ministre de l'Emploi et de la Solidarité.

Une franche accolade, la bise et quelques mots doux à l'oreille, la main sur l'épaule, comme pour lui regonfler le moral.

Martine Aubry accueillant Benoît Hamon en gare de Lille

Martine Aubry accueillant Benoît Hamon en gare de Lille

La visite de Benoît Hamon dans le Nord était un heureux hasard du calendrier. Le besoin de panser les plaies devenait vital pour le champion de la primaire socialiste. Et où trouver meilleur réconfort que dans les bras de l'adversaire de Manuel Valls ? L'élue locale n'oublie pas que "Ben" fut son conseiller politique, dans le coeur du réacteur, contribuant à la mise en place des 35 heures et des emplois jeunes.

Au micro, Martine Aubry câlina son protégé: " Tu es ici chez toi ! Je suis enfin debout et je n'ai pas pu être là pour te soutenir à la primaire. J'enrageais !" dit-elle évoquant sa convalescence après une opération du dos. "Ton succès vient de toi. Je te connais depuis tant de temps, mais je ne vais pas vous parler d'affection, car tout le monde connaît tes qualités humaines."

 

 

En visite d'usine nordiste

En visite d'usine nordiste

S'ensuivit une visite d'usine, casque sur la tête, gilet fluo orange. Là encore Martine Aubry fut d'une grande aide devant les caméras. "Je suis à côté de Benoît Hamon depuis qu'il est tout petit et je le serai jusqu'au bout." dit une Martine un brin maternelle. L'intéressé, presque gêné, répliqua: "C'est vrai. Cela me réchauffe le coeur."

 

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Martine est-elle mère-grand qui protège son Petit Chaperon Rouge, le gentil Hamon qui risque d’être mangé par le grand Méchant LOUP, le sieur Mélenchon? Je ne sais pas mais la question me taraude l’esprit. Selon la fable un bon chasseur vient les délivrer en ouvrant le ventre - comme c’est affreux - du grand méchant loup. Mais je ne souhaite du mal à personne et puis les loups font partie -Lol - d’une espèce protégée.
Répondre
Q
J'ignorais la fin du conte . Tout finit donc bien, sauf pour le loup. Les enfants sont rassurés.
Mais nous, nous ne le sommes pas parce que des loups, il y en a beaucoup.
Au fait, tu sais que Macron est chasseur ?
C
Je passe te souhaiter un agréable week end ensoleillé ... j'ai bien aimé ton interprétation de "Martine" (livre de notre enfance) et Martine bien de chez nous !
Bonne soirée Marie-J. !
Nicole
Répondre
Q
Je me suis bien amusée en apprenant cet engouement pour son petit ! On sait que le mot "petit" accolé à quelqu'un est dégradant ! Et le terme "maternelle" pour l'aînée est surprenant, non ?
J'apprécie ton commentaire .
R
Je ne voudrais pas être impertinente mais ce presque baiser me laisse indifférente :)
Marie-J je te souhaite une agréable fin de semaine
@ lundi
Répondre
Q
Quand j'imagine qu'elle serait au club des Ch'tis et qu'elle m'embrasserait, j'aimerais mieux pas ! Hihihi