La cité de Saint Guilhem vue par Marie ( N° 1610 )

Publié le par Quinquine1159

La cité est comme l'eau vive.

La cité est comme l'eau vive.

Marie était aussi du groupe, pour la visite de Saint Guilhem le désert. Et pour entrer dans la cité, il fallait d'abord passer le gué; ce à quoi aidait gentiment la guide.

Bienvenue ! Ne tombez pas dans l'eau.

Bienvenue ! Ne tombez pas dans l'eau.

Marie a compris que l'eau est ici partout.

" Elle court comme un ruisseau." (air connu)

" Elle court comme un ruisseau." (air connu)

Passage protégé

Passage protégé

Une pancarte, photographiée à la levée, le confirme bien.

Rue Fontaine du portail

Rue Fontaine du portail

Donc, les gentilés de la cité trouvent de l'eau pure canalisée, bien agréable certainement en été. Car lés étés sont bien chauds dans cette vallée du Verdus, affluent de l'Hérault.

Brute mais fonctionnelle la fontaine municipale !
Brute mais fonctionnelle la fontaine municipale !

Brute mais fonctionnelle la fontaine municipale !

Cette eau est belle et bonne. Mais revers de la médaille, Saint Guilhem a connu des crues envahissantes.

La cité de Saint Guilhem vue par Marie ( N° 1610 )

Et qui dit "eau" dit "pont sur l'eau". Qui dit "pont sur l'eau" dit "badauds sur le pont " !

L'occasion d'une belle photo

L'occasion d'une belle photo

Outre l'eau, Marie a vu à Saint Guilhem des fleurs, de belles fleurs .

En terrasses, en jardinières...
En terrasses, en jardinières...

En terrasses, en jardinières...

On dira, au sens figuré, que les racines sont ici à la source. 

Le rosier égaie la pierre.

Le rosier égaie la pierre.

Et pourtant on ne s'étonne pas de trouver, clouée sur une porte, une fleur séchée : le chardon. En plus de sa qualité ornementale, de sa longévité ( puisque cette plante méditerranéenne est persistante ) , le chardon est censé chasser les démons de la maison qui l'affiche. Les Anciens s'en servaient aussi comme baromètre, car la plante voit son capitule se refermer à l'approche du mauvais temps.

Aujourd'hui, il fait très beau: sa tête est bien ouverte.

Aujourd'hui, il fait très beau: sa tête est bien ouverte.

Ce chardon prend en occitan le nom de "cardabelle". Un restaurant en a même fait son enseigne. Elle a inspiré beaucoup d'amoureux de cette fleur. (ainsi peut-être que le suffixe "belle"?) Sa cueillette sur le plateau calcaire, le causse, est désormais interdite.

L'enseigne

L'enseigne

Marie a pensé que, faute de cardabelle, ou bien pour respecter la loi, un ou une habitant(e) ne manque pas d'humour, en affichant une fleur originale sur sa porte. Joliment colorée, cette fleur en tissu sourit à Marie qui imagine.... Mais plus prosaïquement, elle est peut-être tout simplement utilitaire, un message pour le boulanger qui a le code ou ?

La cité de Saint Guilhem vue par Marie ( N° 1610 )

A demain pour la poursuite des visites.

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Je connais Saint Guilhem qui est typique; Classé village médiéval, c'est un village rue. En se promenant on remonte dans le temps. Bravo pour la qualité des articles et des photos.
Répondre
Q
Merci pour le compliment. Quand je suis enchantée, je suis bonne !
D
très joli article, j'adore ce décor ancien, une belle ballade pour vous toutes et tous
bon jeudi
Répondre
Q
C 'est une très belle cité et donc c'est comme cela que tu les aimes. Par certains côtés, il est vrai qu'on peut y penser à ta région.
Amitiés
R
Bon j'apprécie ce billet généreux ,cette porte ancienne te fait "cogiter" , moi j'adore ces balades qui nous parlent de jadis et faire revivre tout cela je dis merci aussi à Marie ta photographe
Bonne journée
Répondre
Q
Hi hi, tu connais Marie ...