JUIN, un mois particulier pour Hervé Ghesquières ( N° 1626 )

Publié le par Quinquine1159

Hervé Ghesquière est né en 1963 à LILLE. Il passe sa jeunesse à Marcq-en-Barœul. Il y est collégien et lycéen au lycée d'État mixte. Passionné de rugby il joue à l'Olympique Marcquois. Hervé Ghesquière est l'un des intervenants réguliers de la licence professionnelle Joris à l'Université de Valenciennes, diplôme qui forme au métier de journaliste reporter d'images.     (En son hommage, la promotion 2009-2010 a été rebaptisée « Promotion Hervé Ghesquière »).

Reporter en freelance, il couvre notamment les conflits en Croatie, en Bosnie, au Rwanda avant d'être recruté par France Télévisions en 2005. Après avoir travaillé pour le magazine Pièces à Conviction, il intègre le magazine Envoyé spécial en 2012.

En Afghanistan pour France 3, sans escorte afin de pouvoir interroger des habitants de la région, avec  son cameraman Stéphane, ils sont pris en otages le 30 décembre 2009 par un groupe de talibans. Un comité de soutien est  alors créé.

Affiche pour ne pas oublier les deux otages des talibans

Affiche pour ne pas oublier les deux otages des talibans

Les otages ont été libérés le 29 JUIN 2011 après 547 jours de captivité. Le gouvernement nie avoir payé une rançon mais plusieurs experts affirment le contraire et évoquent l'utilisation de fonds spéciaux. Dans Un président ne devrait pas dire ça..., livre d'entretiens publié en 2016, François Hollande affirme que la France a payé une rançon. Au total et malgré le silence de l'armée sur cette affaire, on dénombre la mort de neuf soldats lors des opérations visant à secourir le journaliste et son cameraman. Les Afghans ayant donné des informations et les membres des divers services ne sont pas cités.

Le reporter Hervé Ghesquières

Le reporter Hervé Ghesquières

 En 2015, il passe cinq mois en Bosnie-Herzégovine et découvre un pays marqué par la guerre, où le fonctionnement de l'État est bloqué par la division entre les trois communautés serbe, croate et bosniaque, et dont les blessures pourraient en faire la nouvelle poudrière de l'Europe. En novembre 2015, le Parlement européen annonce que le bilan définitif de la guerre de Bosnie est de quelques 99 100 morts, le seuil des 100 000 morts n'étant pas dépassé. Ce chiffre est le résultat d'études des sources médicales émanant d'hôpitaux et autres structures médicales, d'une étude démographique des communes de Bosnie-Herzégovine, et de sources sanitaires à propos des inhumations. Le conflit a aussi fait quelques 250 000 blessés, dont 55 000 blessés graves. Un film racontait ce conflit : " Au pays du sang et du miel". 

Affiche pour ce film sur la guerre bosniaque

Affiche pour ce film sur la guerre bosniaque

Hervé Ghesquières meurt le 14 JUIN 2017 à l'âge de 54 ans, des suites d'une tumeur au cerveau. Cet homme courageux a bien rempli une vie trop courte. Le mois de JUIN qui a vu sa libération a, d'une certaine manière, vu son autre libération: celle des horreurs du monde.

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

duchesse-74 22/06/2017 08:44

sa captivité puis partir si jeune, je me rappelle bien de ce journaliste. C'est triste;
Bonne journée sous .... les degrés ... un peu marre quand même

Quinquine1159 22/06/2017 16:11

Cela va passer heureusement.
Reporter à l'étranger, c'est un sacerdoce à notre service.
Bisous

Rose63 21/06/2017 14:09

C'est émouvant
Bonne journée Marie-J

Quinquine1159 21/06/2017 21:43

Et un reporter vient d'être tué ces derniers jours. C'est un métier difficile dans des pays en guerre.
Tu dois apprécier la fin de la journée pour mieux supporter la température.