On regarde la plage de Dunkerque autrement après avoir vu le film. ( N° 1655 )

Publié le par Quinquine1159

Avec ses caméras, Nolan a fait revivre l'évacuation des troupes anglaises encerclées par les Allemands sur la plage du nord de la France. 

Un ancien qui l'a vécue, a pleuré pendant la projection de "Dunkerque". C'était il n'y a pas si longtemps.

Cette reconstitution n'est pas que du cinéma, mais bien la mémoire d'une réalité et je ne pourrai plus jamais voir cette mer autrement que comme un cimetière marin d'avions, de bateaux, de soldats.

Aujourd'hui, on s'y baigne par plaisir. Lui se souvient.Aujourd'hui, on s'y baigne par plaisir. Lui se souvient.

Aujourd'hui, on s'y baigne par plaisir. Lui se souvient.

Il faut écouter Nolan pour saisir le passage constant de séquences filmées à terre, puis de vues dans le ciel et enfin dans la mer, 

« En réfléchissant à la manière de raconter cette histoire, j'ai vite pris la décision de montrer les événements à la fois depuis le rivage, le ciel et la mer »

 Il a choisi d'utiliser une unité de temps différente pour chaque décor (la terre: une semaine, la mer: une journée, le ciel: une heure) pour mieux mettre le spectateur dans la peau de héros qui risquent tous leur vie. Ce choix de montage alternatif renforce le suspense.

Il faut encore attendre à terre, la menace vient du ciel, la délivrance viendra peut-être de la mer.

Il faut encore attendre à terre, la menace vient du ciel, la délivrance viendra peut-être de la mer.

Une semaine sur la terre

Les soldats pris en étau sur la plage tentent de survivre de leur mieux en attendant les secours. C'est là où les faits se sont déroulés que le réalisateur a choisi de reconstituer son décor.

« Une fois qu'on a vu le lieu en vrai et qu'on a pris conscience de ses caractéristiques géographiques très spécifiques, il nous était impossible de tourner ailleurs »

 Certains troufions essayent de gruger pour monter sur les bateaux avant les autres, ce qui n'est pas toujours le meilleur choix, car ceux-ci constituent d'excellentes cibles pour l'ennemi.

 

A terre, ils pouvaient tenir une semaine.
A terre, ils pouvaient tenir une semaine.

A terre, ils pouvaient tenir une semaine.

Un jour sur la mer

Pour parvenir à réussir l'opération Dynamo et à évacuer 338.226 soldats, de grands bâtiments ont été mis à profit, mais aussi des centaines de petites embarcations de plaisance manœuvrées par des civils. L'une d'elle est au centre du récit démontrant le courage des Anglais dans l'adversité. « Ça nous ramenait à un cinéma que nous aimons.  Aussi une équipe réduite à son minimum, en proie aux éléments et toujours prête à affronter les événements les plus inattendus. » Les rapports sont vite tendus sur cette coquille de noix confrontée à des dangers mortels venus du ciel et de la mer.

En mer, tenir au moins un jour, face aux attaque aériennes
En mer, tenir au moins un jour, face aux attaque aériennes

En mer, tenir au moins un jour, face aux attaque aériennes

Une heure dans les airs

Des avions Spitfire de la Royal Air Force essayent de protéger les soldats qui se font canarder sur la plage. 

« On voulait tout montrer du point de vue des pilotes.  C'était un énorme défi d'avoir cette gigantesque caméra IMAX dans le cockpit d'un Spitfire, mais on était déterminés à le faire »

 Leurs interventions offrent des scènes au suspense poignant et à la beauté époustouflante. Le survol de la plage par un avion, qui semble comme en apesanteur, constitue l'un des nombreux morceaux de bravoure d'une œuvre puissamment belle.

Touché, l'aviateur réussira-t-il à s'en sortir ?
Touché, l'aviateur réussira-t-il à s'en sortir ?

Touché, l'aviateur réussira-t-il à s'en sortir ?

L'espoir vient sur ce quai quand on l'a atteint.

L'espoir vient sur ce quai quand on l'a atteint.

Mais l'ennemi peut tuer l'espoir. Néanmoins, Nolan ne jette pas l'anathème sur les Allemands.

On regarde la plage de Dunkerque autrement après avoir vu le film. ( N° 1655 )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Le film était beau, mais je ne m'attendais pas à cela. C'était presque exclusivement les combats, il n'y avait que très peu de dialogue, donc difficile de s'attacher à tel ou tel personnage.
Il était moins bien que d'autres films du genre.
Répondre
Q
C'est une réflexion que je n'avais pas faite, celle du peu de dialogues dans le film.
C'est pourtant bien vrai.
Je me suis quand même attachée au personnage du pilote d'avion.
Et à celui du jeune, tué dans le bateau par un soldat français.

C'est peut-être l'anonymat de tous ces jeunes apeurés, en attente d'embarquement salvateur, et puis de ceux cherchant à échapper à la noyade et de ceux qui se noient
qu'il faut voir.
On n'est rien qu'un perdu dans un groupe, et ici, chacun ne pense qu'à sauver sa peau,
donc pas à communiquer.
Même l'amiral sur le quai ne dit rien, car la situation est trop douloureuse et il est impuissant.
Je te remercie vivement, Antoine de ton partage d'impression, car ta génération voit les choses à sa manière. Ta génération a l'habitude de l'oral, voilà pourquoi tu remarques son absence. Tous les spectateurs peuvent parler, eux, alors tu as bien fait d'écrire ton point de vue !
Moi j'avoue que j'ai eu beaucoup de chocs, que je parviens mal à expliquer en mots.
J
Beau travail, bravo !
Bises
Répondre
R
Je pensais voir un peu plus de la ville même si l'on sait que le sujet se déroule sur l'eau
Je te souhaite une agréable soirée ET MERCI POUR CE BILLET
Répondre
Q
Je me rappelle maintenant qu'à la fin du film, quand le quai d'embarquement est détruit, les camions jouent un rôle. Recouverts de filets de dissimulation, en file, ils formeront un pont qu'emprunteront les soldats en passant dessus. C'est une technique employée assez souvent par les militaires, par exemple pour franchir une rivière.
Q
Moi aussi. Je me demande même pourquoi, ils ont fait venir tant de camions militaires ( j'ai vu sur des photos ), parce qu'aucun ne se voit dans le film. Il a peut-être fallu couper pour ne pas dépasser 2 heures.
A bientot, Rose, profite bien de tes balades.