Au mauvais moment, au mauvais endroit ( N° 1668 )

Publié le par Quinquine1159

 L'été donne envie de voyager, d'aller vers le Sud, de découvrir ou redécouvrir des pays voisins, des villes emblématiques. Il est pourtant des petits villages tranquilles, ainsi Estevelles dans le Pas de Calais, ou Cartigny dans la Somme.

Situation des villages évoqués
Situation des villages évoqués

Situation des villages évoqués

Jeudi 17 août, fin d'après-midi, un attentat à la voiture bélier fait 13 morts et une centaine de blessés sur les Ramblas de Barcelone.

Parmi les victimes, une trentaine de Français dont Mélanie, 29 ans.  La jeune femme se promenait avec son conjoint et sa fille lorsqu'elle fut percutée par la camionnette du terroriste. Gravement blessée, souffrant de plusieurs fractures, elle est aujourd'hui plongée dans un coma artificiel. Son compagnon, Guillaume, blessé lui aussi d'une fracture au peroné a été hospitalisé à Barcelone dans le même hôpital. Leur petite-fille, elle, est indemne.

La banderole « Mélanie, Guillaume, les Dogues vous soutiennent » est même apparue dimanche après-midi dans les travées du Stade Pierre-Mauroy à l’occasion du match de L1, Lille-Caen. Un geste de plus qui fait chaud au cœur pour les soutiens du couple domicilié dans la Somme. Sur Facebook toujours, la Lilloise Clara a écrit une émouvante lettre à son amie Mélanie, « pour (lui) souhaiter la vie ».    « Tu pars en vacances à Barcelone, tu laisses aller tes se-Mel, sereine; un fou te percute et on te retrouve pêle-Mel. On ne sait pas si tu vas vivre, et putain, ça fait de la peine, Mel ».

Une cagnotte en ligne a été créée pour Kevin, le frère de Mélanie. L'argent récolté, lui permettrait de se rendre au chevet de sa sœur à Barcelone. 

 

Le soutien des footballeurs

Le soutien des footballeurs

En pensée avec  Barcelone, Estevelles soutient les siens qui étaient au mauvais moment au mauvais endroit. 

On est tous Barcelone.

On est tous Barcelone.

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Aujourd'hui, je crois, on a commémoré cette triste journée de l'attentat sur les Ramblas de Barcelone. Attentat commis par des lâches qui ne savent se battre que contre des civils innocents mais fuient l'affrontement avec les Forces Armées. Par ailleurs, je suis étonné du commentaire de Mélanie, je crois. L'auteure de ce blog, dont je ne veux pas prendre la défense, n'a relaté que la vérité et a tenté de montrer les gestes d'amitié et de solidarité. Nous prenons tous part à la peine de cette mère.
Répondre
Q
La cérémonie commémorative a dû raviver le souvenir, pour cette mère éprouvée par l'attentat.
Je n'imaginais pas qu'elle lirait mon blog, lequel ne cherche jamais la polémique, comme tu le sais bien.
M
Bonjour!
Par respect pour moi et ma famille pouvez vous s’il vous plaît supprimer cet article pleins de mensonges.
Ma fille ne s’en ai pas sortie indemne pour votre information. Ensuite, sachez que je suis fille unique. Et enfin nous ne sommes pas domiciliés en Picardie !
Répondre
Q
Mélanie,
Je comprends que cet article puisse raviver votre peine. Sachez que pourtant notre intention de gens du Nord n'est que sympathie. D'ailleurs le soutien du LOSC à Mélanie va dans ce sens aussi.
Je suis abonnée au journal "le courrier picard" . Il ne disait pas que vous habitiez en Picardie, mais que votre famille en est originaire. Je n'y vois pas non plus d'évocation à la qualification de fille unique.
Tous mes articles ont leur source sur le Net ou dans des revues et journaux, locaux ou nationaux, je n'invente rien.
Mon article et la photo sont ENTIEREMENT "COPIES-COLLES" du journal du 20 août 2017 et je vous en donne la preuve en le recopiant ci-dessous:

"Une jeune femme native de la région de Péronne figure parmi les blessés graves français à Barcelone.
Par Nicolas Totet | Publié le 20/08/2017
Une famille originaire de Picardie a été directement touchée dans l’attentat de Barcelone et une jeune femme de la Somme, Mélanie, âgée de 29 ans, victime de plusieurs fractures, est hospitalisée, plongée dans le coma. Son conjoint, Guillaume, souffrant d’une fracture du péroné, a été transféré dans le même hôpital de Barcelone au cours du week-end. Leur petite fille devait regagner la France dimanche.

Une banderole « Mélanie, Guillaume, les Dogues vous soutiennent » est même apparue dimanche après-midi dans les travées du Stade Pierre-Mauroy à l’occasion du match de L1, Lille-Caen. Un geste de plus qui fait chaud au cœur pour les soutiens du couple domicilié dans le Pas-de-Calais. Sur Facebook toujours, la Lilloise Clara a écrit une émouvante lettre à son amie Mélanie, « pour (lui) souhaiter la vie ». « Tu pars en vacances à Barcelone, tu laisses aller tes se-Mel, sereine, un fou te percute et on te retrouve pêle-mel. On ne sait pas si tu vas vivre, et putain, ça fait de la peine. "

D'ailleurs en demandant à Google " attentat ramblas Barcelone soutien " c'est ce qui vient en premier.
Voyez-vous mon blog a très peu d'audience. Donc je crois que si vous voulez supprimer l'info, ce serait plutôt à demander à ce journal qui a sûrement plus de lecteurs que moi. Ou bien au rédacteur de leur article.
Mais si vous confirmez votre demande d'annulation, je le ferais,mais sachez qu'en près de 2000 articles parus, personne ne me l'a jamais demandé. Car l'objectif est seulement de relater des évènements des Hauts de France, sans autre idée que celle de l'information, laquelle, depuis 2017, a sûrement été souvent relayée et divulguée.
Avec toute ma sympathie, puisque notre devise est " Chez nous, le coeur est toujours à l'amitié."
Signé : Marie

M
Bonjour Marie
hé oui c'est le destin être la ou il ne faut pas au mauvais moment personne n'est a l'abri hélas pauvres innocents qui n'ont rien fait pour mériter cela
bonne journée bisous
Marcel
Répondre
Q
J'ai toujours entendu ma mère dire: " Va où tu veux, meurs où tu dois."
Bises
R
C'est si triste
Savoir que notre vie est en danger aux quatre coins du monde
Je n'ai pas pas de mot pour écrire ma souffrance
Ton article est touchant
Bise
Répondre
Q
Les Ramblas ne sont pas loin de moi. Je crois qu'on pourrait les rendre uniquement piétonnes, hormis aux heures de livraison.
Pense qu'il y avait eu aussi une manifestation anti-touristes de masse, quelques jours plus tôt, mais sans rapport.
On ne sait plus quoi faire ni où aller.