"Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas visible qu'elle n'existe pas" ( N° 1702 )

Publié le par Quinquine1159

C'est un Ch'ti de 37 ans qui le dit : la chose peut être invisible et exister.

Viktor Vincent a été récompensé par un Mandrake d'or, l'équivalent des César pour les illusionnistes. Il ne s'est pas toujours destiné au monde du spectacle. Par contre, il s'est toujours passionné pour le "mentalisme" et a écrit des livres sur la manipulation.  

L'auteur fera croire qu'il lit dans les pensées.

L'auteur fera croire qu'il lit dans les pensées.

Très vite, le mentaliste se professionnalise et commence à donner des spectacles pour des événements d'entreprises de grands groupes.          On le trouve aujourd'hui sur scène, à Paris.

"Le monde n'a jamais été aussi vieux qu'à cet instant". Telle est l'une des premières phrases prononcées par Viktor Vincent dans son spectacle "Les Liens invisibles". Et pourtant ! Une heure et demie plus tard, on ressort rajeuni de la Comédie des Champs-Elysées. Émerveillé comme le bambin qui aurait vu sortir un lapin du chapeau d'un magicien. Car magicien, Viktor Vincent l'est bel et bien. L'affiche dit "mentaliste" (pour faire mode ?) mais l'artiste est le digne héritier d'une longue tradition de prestidigitateurs - au premier chef, le Français Robert-Houdin.

 

Affiche du spectacle de Viktor Vincent

Affiche du spectacle de Viktor Vincent

Pour poser le décor, Viktor Vincent raconte 3 histoires. Son but : démontrer que les 3 destins sont tous liés.

 Ces trois histoires apparemment distinctes sont évoquées dès les premières minutes du spectacle. Celle d'une femme sortie des immeubles du World Trade Center quelques instants avant l'attentat du 11 septembre. Celle d'un laboureur frappé par la foudre 26 (!) fois. Et celle d'une confrérie de savants, arrivés tous en retard à leur club de Harvard - et par la même occasion sauvés - l'immeuble étant ravagé par une explosion de gaz au moment où leur réunion aurait déjà dû y commencer . 

"Ce qui ressemble au hasard est tout à fait rationnel" sourit le magicien.

Dans leur vie, certaines personnes ont échappé au pire.
Dans leur vie, certaines personnes ont échappé au pire.
Dans leur vie, certaines personnes ont échappé au pire.

Dans leur vie, certaines personnes ont échappé au pire.

Viktor Vincent passe à travers un miroir. Il allume les ampoules à distance. Mais surtout, à l'aide de simples dés, de jetons du jeu de Go ou de cartes à jouer, il parvient à s'immiscer dans le cerveau des spectateurs pour deviner leurs pensées. Car oui, les spectateurs sont largement mis à contribution dans ce spectacle épatant - et la délicieuse angoisse de savoir si l'on sera le prochain à monter sur scène n'est pas étrangère à la qualité de ces "Liens invisibles".

Viktor Vincent, un Ch'ti sorti de l'anonymat

Viktor Vincent, un Ch'ti sorti de l'anonymat

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Pardon , il faut lire ...
C'est un livre fait pour interroger ...
Répondre
Q
Bien vu
R
C'est un livre fait pour qui interroger ceux qui ne s'interrogent pas souvent sur les probabilités du hasard , de la coïncidence
Blaise Pascal avait dit :
"Le hasard donne les pensées et le hasard les ôte"

Je te souhaite une bonne fin de journée , ici c'est la fête à la grenouille entre averse et sortie du soleil le weekend s'achemine sur sa fin
@ demain Marie-J
Répondre
Q
On dirait qu'Antoine a quand même couru au sec .
Ce n'est pas le genre de spectacle que j'irais voir. L'auteur dit lui-même qu'il a entraîné sa mémoire, sa connaissance des mathématiques et la recherche de la psychologie des personnes. J'en conclus qu'il se moque du spectateur. Pour moi, les magiciens sont bons pour les enfants qui se posent les questions sans savoir y répondre et sont bluffés.
Bonne semaine, le temps change tout le temps, c'est difficile !