Une identité bien récompensée ( N° 1742 )

Publié le par Quinquine1159

Non retenue parmi les douze finalistes, Cloé Cirelli, Miss Lorraine, n’a pas ramené la couronne de Miss France à Amanvillers . La région s’est pourtant bien distinguée en décrochant le prix du plus beau costume régional.

Miss Lorraine en 2018

Miss Lorraine en 2018

La région Lorraine n’a pas tout perdu. L’étudiante en 2ème  année à l'Institut Régional du Travail Social de Metz, qui veut devenir éducatrice spécialisée, est rentrée hier avec l’écharpe du plus beau costume régional. ( Pour la première fois, la société Miss France avait organisé un concours de créateurs.) 

La candidate portait fièrement la cape rouge.

La candidate portait fièrement la cape rouge.

C'est une création de Maël Charton un Vosgien de 20 ans, qui est sortie du lot.

Présent dans la salle, il confie avoir fondu en larmes au moment de l’annonce : « J’avais confiance en mon costume, mais quand j’ai vu les autres, je me suis dit qu’il y avait du niveau ! D'où mon énorme fierté. Surtout que j’ai beaucoup travaillé sur ce projet et mis à contribution ma grand-mère, couturière de métier, pour les broderies. »

Cet étudiant en stylisme-modélisme à la Chambre syndicale de la couture parisienne, titulaire d’un BTS métiers de la mode et du vêtement, décroché à Épinal, espère que ce titre va lui ouvrir des portes : « Le président du jury était Jean-Paul Gaultier. C’est un monstre de la mode. Si je pouvais décrocher un stage chez lui… »

Le jeune créateur vosgien Maël Charton, lauréat du plus beau costume régional

Le jeune créateur vosgien Maël Charton, lauréat du plus beau costume régional

Saint Nicolas revisité et ultra-glamour, imaginé en mini, de la jupe à la coiffe en passant par la crosse, " se prêtait parfaitement au côté princesse, à la blondeur et au physique slave de Cloé " estime le créateur.

Saint Nicolas revisité, porté par Cloé

Saint Nicolas revisité, porté par Cloé

Après avoir déjà travaillé pour la délégation Miss Lorraine, pour qui il avait réalisé les costumes du dernier show régional, le jeune homme espère aussi pouvoir collaborer à l’avenir avec l’organisation Miss France. Si l’élection a changé une vie samedi soir, c’est donc plutôt celle de ce jeune homme originaire de Dounoux, près d’Épinal.  Le journal "Le Républicain lorrain" a transcrit l'info, photos à l'appui, avec fierté. Notre culte pour St Nicolas nous fait volontiers quitter le Nord pour l'Est et rendre hommage à tous ceux qui n'oublient pas leur identité et leurs traditions. 

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Bravo pour cette autre concours qui a servi -AUSSI- à mettre en valeur des qualités bien françaises : l'élégance, le bon goût et la recherche permanente du beau. Si ce fût le cas avec Miss France 2018, cela a permis à ce jeune créateur de montrer son talent. Et puis, personnellement, je trouve que les costumes régionaux sont de plus en plus beaux au fur et à mesure que l'on va vers l'est. Costumes polonais et russes notamment.
Répondre
Q
Les costumes régionaux passent un peu vite à l'écran et je trouve cela dommage, car ils ont tous été étudiés pour mettre en vue leur région. Difficile de se renouveler d'année en année, parce que l'identité reste la même. Ce créateur a eu cette idée du saint Nicolas qui n'avait peut-être jamais été exploitée. Il l'a magnifiquement et talentueusement mise en valeur. On n'en parle pas assez. J'espère aussi qu'on reparlera de lui dans les prochaines années.
C
La France se porte bien avec de tels créateurs ... C'est bien de mettre à l'honneur cette jeunesse qui monte , il promet .
Je te souhaite un heureux Noël dans la sérénité avec mes bises sous le triste temps de chez nous !
Nicole
Répondre
Q
Noël sera très serein pour nous deux, car on ne festoie pas du tout, c'est contraire à nos convictions.
Je ne regarde plus la météo, je suis trop désolée pour le reste de la France !
R
Félicitations à ce jeune créateur , c'est la compétence qui passe de l'ombre à la lumière je dis bravo longue vie à lui
Bonne soirée
Répondre
Q
Moi j'ai aimé sa reconnaissance envers sa grand-mère. Il n'était pas obligé de dévoiler son aide.
Et aussi: d'une part son courage d'oser un symbole chrétien -de nos jours il n'en faut pas autant pour se faire décrier- et puis sa largesse d'esprit pour emprunter un vielle histoire lorraine, lui qui est Vosgien.
Avec l'élégance du costume, le tout est parfait.