Une morale qu'on peut comprendre en riant ( N° 1795 )

Publié le par Quinquine1159

Pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et nordistes. Alors, quand sa mère (Line Renaud), son frère (Guy Lecluyse) et sa belle-sœur (Valérie Bonneton) débarquent par surprise, le jour du vernissage de leur exposition, la rencontre des deux mondes est fracassante.

Car Valentin D. (Dany Boon) et Constance Brandt (Laurence Arné), forment un couple d'architectes designers en vogue.

 

Le couple très parisien qui a réussi

Le couple très parisien qui a réussi

Dany Boon fait à nouveau parler ses personnages dans ce fameux dialecte qui ne possède que deux voyelles (i et o) et où les « che » se prononcent « que ». Les acteurs ne font d’ailleurs pas dans la dentelle, c'est une comédie ne l'oublions pas. Reconnaissons qu’il faut quelques minutes pour nous (ré)habituer à ce portrait de famille en mode boubourse.

 Dany Boon joue beaucoup sur l’émotion et signe sans doute son film le plus personnel,  en restant ce clown bienveillant programmé pour faire rire le plus grand nombre, avec un sens du rythme qu’il serait difficile de lui nier. Au menu : quelques digressions vaudevillesques ; un gag récurrent sur une chaise à trois pattes ; une salle de bain high tech récalcitrante ; l’incroyable réhabilitation d’une pub Ajax vintage ; et des séances homériques d'apprentissage du langage ch'ti .

Affiche du film

Affiche du film

Saisir que Dany Boon s’intéresse ici moins à la peinture d’une terre natale (ni corons ni baraques à frites à l’horizon) qu’à l’évocation d'un grand dommage. Son personnage a bâti sa brillante carrière sur le mensonge.  Il a renié les siens. Quel que soit son milieu, il ne faudrait jamais renier ses origines et surtout pas sa famille.

Cette ch'tite famille, même si elle est un peu baroque, est très attachante.

Les qualités de coeur de Dany et son amour pour sa mère dans la vie, transpirent dans son dernier film qui sort en salles ce mercredi.

Mère et fils repenti dans le film

Mère et fils repenti dans le film

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Avant d'écrire mon commentaire, j'ai lu ceux des autres personnes et les réponses de l'auteure du blog. D'abord n'hésitons pas sur les mots. Péter plus haut que son cul - il ne faut pas hésiter à l'écrire - est une expression attestée dès 1640. Celui qui tenterait d'évacuer son trop-plein de gaz intestinaux par un endroit plus haut placé que l'orifice naturel et adapté, tenterait bien quelque chose hors de sa portée. Cette expression est une variante plus « sèche » et forcément plus populaire (comme tout ce qui contient le mot cul) de "Péter plus haut qu'on a le derrière". Elle est souvent suivie de " et se faire un trou dans le dos". QUE LA LANGUE FRANCAISE EST RICHE. Je viens de voir le film et j'ai bien ri de cette comédie. J'y ai retrouvé, à la limite, des accents du grand Molière ou plus récemment de films comme ceux de De Funès. Alors les gens qui croient que l'on se moque du langage ch’timi sont bien pauvres d'esprit ; plus ils sont bêtes et n'ont rien compris. De toute façon on ne peut jamais plaire à tout le monde. Personnellement, j'ai aimé ce film,et je lui souhaite bon vent, sur qu'il obtiendra un grand succès.
Répondre
Q
Les commentaires sont variés pour l'instant. Moi je dis que ce film est un petit "chef d'oeuvre " parce qu'il allie beaucoup de qualités. Ceux qui ne pensaient qu'à rire grassement en sont pour leurs frais. C'est beaucoup plus subtil.
Cette fois, Line est meilleure que dans "Bienvenue chez les Ch'tis". Dany grimace moins.
Les "rushs" donnés en cadeau après le film montrent qu'eux aussi se sont bien amusés. Quand une équipe s'entend de la sorte, le résultat est forcément bon: pas d'autoritarisme du metteur en scène sûrement, pas de sexisme, rien que de bons sentiments.
C
Et combien par la faute des années scolaires ont dû abandonner leur "ch'ti language" ... aussi tout ce qui peut redorer le blason de notre ch'ti est bienvenu ... je crois que je vais aimer ce film,.... et puis Dany Boon le seul qui ait osé ...
Merci de mettre à l'honneur cette perle du Nord, j'espère que ce film aura autant d'accueil que "bienvenue chez les ch'tis"..
Bises dans ta soirée !
Nicole
Répondre
Q
Nicole, je l'ai vu dimanche en avant- première. C'est beaucoup plus profond et moins rigolard que "Bienvenue chez les ch'tis". C'est une comédie qui fait rire et quelquefois m'a donné envie de pleurer. Car c'est triste de renier sa famille et ses origines .
Pour moi, c'est un chef d'oeuvre. Boon sait tirer toutes les ficelles. Et notre Dany a un grand coeur. Mon mari qui n'est pas du Nord a beaucoup apprécié. Il n'y a que ceux n'ayant pas eu ce qu'ils attendaient qui se disent humiliés (par l'accent). Moi je suis honorée si j'ai les qualités mises en évidence: nous ne sommes pas ingrats, et nous savons rester modestes.
Tu me diras quand tu l'auras vu. Je suis sûre que tu comprendras.
M
Bonjour Marie
si j'avais le temps c'est sur que j'irai voir ce film au cinéma mais bon peut etre je le verrai en dvd ou autre bisous
Marcel
Répondre
Q
Marcel,
Moins drôle que "Bienvenue". Dany a un grand coeur et l'amour pour sa mère. Cela transpire, dans ce film plus profond, il faut comprendre son message. On rit quand même bien .
R
Moi qui ne vais jamais au cinéma , je pense que ce film va parler à beaucoup, à tous ces gens qui en foutent plein la vue et qui renient leurs origines en s'inventant une vie ,
je lui souhaite du succès pour son film , il a bossé, il mérite le succès et surtout il Traite d'un sujet de vie tout simplement ... que ce soit dans le Nord , dans le Sud c'est idem
De toutes les manières, dans la réalité, rien ne sert de mentir, la vérité sort sans qu'on la sollicite, et il y a tant de gens qui pètent plus haut qu'ils ont leur cul , et bien ceux -la souffrent encore plus quand ils tombent ; ...

Bonne soirée Marie-J
Répondre
Q
Je suis désolée de voir certains commentaires de gens bêtes qui n'ont rien compris au film. Ils se disent honteux de voir leur accent maltraité ( en fait c'est drôle ). Ils voulaient rigoler c'est tout, mais c'est souvent subtil. Moi je ne me suis pas sentie humiliée, mais bien au contraire honorée que le film mette en avant ces deux qualités que sont la modestie et l'amour de la famille. En ce temps d'orgueil mal placé et d'ingratitude, c'est réconfortant. Comme tu dis: ce sont des qualités qu'on attribue aux gens du Nord, mais qu'ont des gens de partout. Il en faudrait davantage.
J'aurais une tendance à excuser ceux qui pètent comme tu dis ( c'est souvent ceux qui devraient se souvenir ), car je les crois complexés, on les appelle des nouveaux riches !