" Tu DOIS écouter Johny ! " ( N° 1836 )

Publié le par Quinquine1159

 A BOHAIN en Vermandois, mardi c’est jour de beuverie pour cet homme de 50 ans. Avec son frère, ils ont passé une partie de cette journée du 16 janvier 2018 à boire – c’est le jour où le frangin touche une allocation –, beaucoup trop: une bouteille de mousseux chacun en plus de quelques bières. . En fin d’après-midi, il rentre à la maison.

" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )
" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )

À la maison, il n’a qu’une envie : écouter du Johnny Hallyday. Mais sa femme n’en a pas envie, elle qui regarde ses émissions à la télévision. Le ton monte. Son mari lui aurait écrasé le visage avec sa chaussure.

Une arme blanche !

Une arme blanche !

" Tourner le temps à l'orage
Revenir à l'état sauvage
Forcer les portes, les barrages
Sortir le loup de sa cage
Sentir le vent qui se déchaîne
Battre le sang dans nos veines "
La suite de cette chanson de Johny Halliday parle pourtant d'amour ....
" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )

Elle a perdu l’équilibre et si elle est tombée, ce n’est pas de sa faute!  «  J’étais en colère, je suis allé me calmer dans le garage  », explique-t-il, mardi 10 avril devant le tribunal.

Sanction : quatre mois de prison avec sursis.

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Du sursis dans ce cas, ce n'est pas payer cher. Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours considéré la femme comme un être à part, La violence faite aux femmes est la honte de nos sociétés d'hommes. Depuis plusieurs dizaines d'années, la liste des victimes s'allonge. mon père m'a inculqué deux grands principes: lorsque une femme dit NON c'est NON. Et on ne frappe pas les femmes, même avec une rose.
Répondre
Q
L'image de la rose est très belle, n'oubliant pas qu'elle ferait mal avec ses épines !
Maintenant on parle aux jeunes d'expériences sexuelles avec la cravache (cf la littérature en rayons). Alors ?
On banalise ainsi la violence.
On focalise aussi l'attention sur des sujets, comme la fessée aux enfants, les injures telles les gros mots , etc.
Tout cela est violence et rien n'est acceptable, mais il faudrait graduer les actes, selon le seuil de douleur engendrée .
M
Bonjour Marie
l'alcool outre les dégats sur la santé fait aussi beaucoup de dégats dans les familles les tribunaux sont chaque jour confrontés a ce genre de tragédies en tout cas c'est pas cher payé bon week end bisous
Marcel
Répondre
Q
Il a écrasé sa femme au sol comme un vulgaire mégot ! Qu'est-ce qu'elle attend pour le quitter !
D
je dirai : violence conjugale ! mais là quand le sujet est Jonhny, c'est lamentable
Répondre
Q
Tu l'aimes, mais Rose ne dit pas comme toi !
R
Mais c'est une histoire horrible
Surtout ......
Ce chanteur en vaut-il la peine d'être écouté
Lui qui n'a jamais été un exemple et encore pire de nos jours que le monde entier sait qu'il n'était pas capable d'aimer ses propres enfants de sang
Plus jeune je l'aimais bien , ses chansons étaient bien interprétées mais depuis des années il était ragoutant
Quant à cette triste histoire mais comment peut-on être aussi mauvais , c'est inhumain
Comment défendre l'indéfendable , sur l'échafaud je le mettrais moi cette loque responsable de cet acte horrible , pauvre femme ...
Le monde est fou , l'avenir me fait peur et la justice n'est plus en mesure d'assumer comme elle devrait
Je ne suis pas révoltée du tout Marie-J mais je ne supporte plus le manque de justice
Bon weekend
Répondre
Q
Je crois, Rose, que c'est surtout une histoire de boire .
Il doit bien y avoir aussi , dans certaines maisons, des discussions, disputes, autour du programme qu'on regardera ou écoutera.
Avec les enfants, beaucoup, même des gens à faibles revenus, ont trouvé la solution de l'appareil dans leur chambre, donc parents tranquilles, vie de famille moyenne !
En couple, il y en a souvent un des deux qui est plus conciliant ou plus soumis et qui s'écrase !
Ensuite, au sujet de Johny, même ses enfants se le disputent !...
Sur scène, je trouve qu'il était maintenant, souvent violent en paroles et en attitudes. Pas étonnée qu'un homme éméché s'y retrouve.
Si on n'a pas la fin des paroles d'Allumer le feu, c'est à double tranchant.