Connaissez-vous l' " embauchoiriste " ? ( N° 1882 )

Publié le par Quinquine1159

Si vous êtes un peu soigneux, ou alors économe, vous avez sûrement des embauchoirs pour vos chaussures de ville. Les plus simples conviennent aussi  et sont fabriqués à la chaîne, vraisemblablement in China. 

 Connaissez-vous l' " embauchoiriste " ? ( N° 1882 )

Mais un métier consiste à réaliser des formes en bois , pour que les bottiers puissent tendre le cuir pour réaliser leurs créations.

Hervé Brunelle est le dernier formier-embauchoiriste de France.

C'est entre La Ferté-Milon et Villers-Cotterêts,  dans le sud de l'AISNE, qu'il a créé son atelier en 2005, afin de perpétuer ce savoir-faire traditionnel.

 Connaissez-vous l' " embauchoiriste " ? ( N° 1882 )

C'est après vingt deux ans d'expérience dans la cordonnerie/réparation, la podo-orthésie, la botterie d'équitation et la botterie de luxen qu'il a décidé de se spécialiser dans la fabrication de la forme de montage et de l'embauchoir.

Ce parcours professionnel riche en expériences lui a permis de passer en candidat libre pratiquement tous les examens de la profession, pour terminer avec le Brevet de Maîtrise.

Le prix départemental de la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art   lui a été décerné en 2005, suivi par le label Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2007.

Ayant pris conscience du souci majeur qu'était la réalisation des formes dans les entreprises artisanales, il a élaboré une méthode de travail différente de celle que l'on avait coutume d'utiliser dans les ateliers, pour répondre aux exigences de l'artisan bottier.

 Connaissez-vous l' " embauchoiriste " ? ( N° 1882 )

Aujourd'hui sa clientèle a dépassé nos frontières.

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Longtemps nous avons conservé les embauchoirs en bois de nos grands parents qu'un cordonnier à l'époque leur avait confectionné…je ne savais pas que l'artisan s'appelait embauchoiriste.<br /> je vois que le métier perdure et c'est une bonne chose … comme tu le dis c'est rare et il est bien que des passionnés trop peu nombreux soient reconnus !<br /> Merci de ce bel article et belle soirée à la fraîche par chez toi !<br /> Nicole
Répondre
Q
Perso, j'ai acheté sur un catalogue de produits pour personnes âgées ( ! ) un embauchoir ( vendu à l'unité ) en bois, pour écarter ou bien étirer une chaussure trop serrée. Il y a un système de vis à écarter. C'est vraiment efficace. <br /> Ceux de cet artisan me semblent inaccessibles au grand public.<br /> Vite dit: les soirées fraîches. Comme dit la pub de LIDL :" On est mal ! "
M
Bonjour Marie<br /> voila que tu m'en apprend des choses je ne savais pas que ce métier existait bonne journée bisous<br /> Marcel
Répondre
Q
Je ne savais pas non plus. Un métier rare, car maintenant tout vient de Chine et c'est beaucoup moins cher...
R
Je dis bravo Monsieur <br /> J'apprends que c'est encore possible avec de la volonté chez nous en France <br /> Bon weekend Marie-J
Répondre
Q
Un métier rare avec, comme à chaque fois, un homme passionné par l'amour de son travail et ne comptant sûrement pas son temps.<br /> J'étais loin ce week-end ... la chaleur n'arrête pas mon homme.