Tour de France : sur la route avec les "effaceurs nordistes ( N° 1882 )

Publié le par Quinquine1159

Dans leur camionnette siglée Doublet, du nom de la société qui les emploie, ils parcourent le col à la recherche de dessins obscènes, de messages politiques ou d'insultes. Le duo forme ce qu'on appelle l'"ambush" (car ils sont en "embuscade", à l'affût des tags gênants). "Mais on préfère 'effaceurs'  c'est plus clair".

Leur mission : nettoyer les routes de ses graffitis, avant le passage de la caravane et des coureurs, grâce à 150 litres de peinture blanche.

Les deux hommes se veulent garant d'une certaine idée du Tour de France qui "doit rester une fête". Ils saluent les spectateurs qui peignent des messages d'encouragements – au palmarès de l'asphalte, les Français Romain Bardet et Warren Barguil, ou le Slovaque Peter Sagan font figure de chouchous .

 Tour de France : sur la route avec les "effaceurs nordistes ( N° 1882 )

Cette fois, c'est un adolescent belge qui leur signale une inscription en-dessous de la ceinture : le mot "Belgique" où le "i" a aussi servi à écrire "bite".

" On sort gagnant, on a fait notre travail et une belle action." 

Surtout quand le bitume sert de tribune aux spectateurs en colère. 

En se rapprochant de la ligne d'arrivée, un "Sky tricheur" accompagné d'un dessin de seringue barre la route et fait tiquer les deux "effaceurs".

 "Ben non, il ne faut pas l'enlever !" insiste un spectateur, témoin de l'opération camouflage, à quelques heures du départ de l'étape. Pierre et Patrick préfèrent ne pas relever la remarque, effacent le message .

 

Les coureurs étrangers en prennent !

Les coureurs étrangers en prennent !

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
il y a des gens bêtes pour ne pas dire des gens ...cons. Une réplique du film "Les tontons Flingueurs" s'appliquent à ces dégénérés - y-a-t'il un autre mot - qui taguent à tour de bras.<br /> Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." Mais aussi :du "Pacha" avec le regretté Jean GABIN : "Le jour où on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner." Et enfin du "Gignolo" : "Vous savez quelle différence, il y a entre un con et un voleur?"<br /> - "Non?"<br /> - "Un voleur, de temps en temps, ça se repose!". <br /> Et ma réflexion personnelle : "Le jour où les cons danseront, tous ces tagueurs ne seront pas à l'orchestre".
Répondre
Q
C'est pour eux une façon d'exister, de marquer le territoire. Les chiens ne font pas différemment.<br /> Tu en as des citations, dis donc !
M
Bonjour Marie <br /> heureusement qu'il y a des petits boulots comme ca pour enlever ces tags parfois obsènes enfin bon ya toujours quelqu'un pour (réparer) il fait un peu plus frais aujourdhui enfin bon week end bisous<br /> Marcel
Répondre
Q
Tu as vu ce que c'est que d'habiter dans le sud !<br /> Bon week-end à toi, je crois que tu n'auras pas besoin d'arroser.<br /> bisous, encore chauds ici
R
Je ne connaissais pas ce métier du tour de France comme quoi on en apprend tous les jours <br /> Je suis assez casanière à cause de la chaleur, je ne sors que le matin de bonne heure et toujours de bonne humeur :)<br /> Ma fille a aussi chaud la-bas je pense que c'est général comme en France et même le Nord a chaud c'est pour dire que le temps est complètement détraqué <br /> Bisous <br /> Bonne journée à vous deux
Répondre
Q
Merci Rose.<br /> On est vraiment fatigué et on redouterait que les années à venir soient toujours aussi caniculaires.<br /> Ce métier du Tour n'est sûrement en vigueur que depuis la généralisation des tags et de l'expression libre en tous genres !! <br /> C'est un bon petit boulot certes, mais c'est quand même triste, car les inscriptions sont souvent racistes envers les coureurs étrangers. Une consolation : ils n'auraient pas le temps de les voir.