L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )

Publié le par Quinquine1159

Fanny CHIARELLO est une romancière française née à BETHUNE le 12-09-1974.

Elle suit des études de lettres modernes à Lille 3, et travaille comme écrivain pour la Médiathèque de FACHES-THULESNIL dans le Nord.

Ses études de lettres achevées, elle se consacre entièrement à l’écriture.

Elle signe à 26 ans son premier roman: "Si encore l’amour durait, je dis pas"

Fanny Chiarello

Fanny Chiarello

Elle signe à 26 ans son premier roman: "Si encore l’amour durait, je dis pas" .

En 2000, ce premier roman est sélectionné pour le Prix de Flore.

Le roman s'étale sur l'espace d'un week-end bien arrosé. Il commence par un pot au boulot le vendredi soir, s'enchaine sur une soirée pour la parution d'un livre sur la couverture duquel son nom figure et se termine le dimanche soir, jour de l'anniversaire de Fanny. Un quart de siècle ça se fête en grande pompe, mais sûrement pas au jus de fruit !
La description de ce week-end nous donne l'occasion de découvrir la vie sentimentale de la "navrante aux lardons", le nom de plume de Fanny dans ce roman. Elle nous dévoile ses ruptures, trahisons, coups de coeur et illusions avec une lucidité désabusée. Si encore l'amour durait, peut-être picolerait-elle moins ? Non sans humour, elle s'inquiète régulièrement pour ses neurones qu'elle craint voir se dissoudre dans l'alcool.

Couverture du livre

Couverture du livre

En 2004, elle participe au projet culturel Lille 2004 en écrivant une nouvelle.

Elle a écrit de nombreux romans et obtenu plusieurs autres prix.

Elle est également critique de musique pop.

 

L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )
L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )
L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Je "plains" les gens qui ne lisent pas. Un bon roman qu'ils soit policier, d'aventures ou une narration sentimentale est tellement agréable, passionnant même. il vous prend aux tripes et vous tient en haleine.
Répondre
Q
Un auteur a dit qu'il n'y a pas de tristesse qui ne résiste à une heure de lecture. L'oubli de l'environnement est le meilleur garant par exemple du temps amorti quand on est hospitalisé.