MAX aiderait bien au tri des déchets. ( N° 1918 )

Publié le par Quinquine1159

 Il s'appelle MAX AI: ce robot dopé à l'intelligence artificielle permet à Veolia d'automatiser un peu plus le tri des déchets ménagers, nouvelle étape dans la modernisation des centres de tri en France afin d'améliorer le recyclage.

MAX aiderait bien au tri des déchets. ( N° 1918 )

Installé depuis juin sur un site du groupe à AMIENS, Max AI, fabriqué par une société américaine, est capable de reconnaître certains types de déchets indésirables sur le tapis roulant d'une chaîne de tri et, avec un bras articulé, de les en écarter.

"Nous l'avons installé sur une chaîne de déchets fibreux (petits papiers et cartons), et on lui demande de reconnaître et d'enlever tout ce qu'on ne veut pas, par exemple des pots de yaourt ou des canettes en aluminium"  explique la  directrice technique et performance France du groupe.

MAX aiderait bien au tri des déchets. ( N° 1918 )

 "C'est une première européenne sur une chaîne de tri de déchets ménagers", assure le directeur de la branche Recyclage et valorisation de Veolia pour la France, qui n'a pas souhaité préciser le coût d'acquisition et de mise au point du robot.

Veolia a notamment mobilisé sa recherche et développement, avec une équipe dédiée à l'intelligence artificielle créée il y a cinq ans, et qui mobilise 200 chercheurs en lien avec un réseau de 800 experts.

Celle-ci a formé l'algorithme de Max AI à reconnaître des dizaines de milliers de types d'objets.

MAX AI dans sa cage

MAX AI dans sa cage

Le robot peut effectuer 3.600 gestes de tri par heure, contre environ 2.200 pour un opérateur humain.

Pour l'instant, il apprend et a encore des ratés. Un opérateur passe donc derrière lui pour une ultime sélection.

MAX aiderait bien au tri des déchets. ( N° 1918 )

"Les robots vont diminuer le nombre d'opérateurs sur les opérations les plus complexes, les plus sales, mais il y en aura plus sur le contrôle-qualité. Et étant donné le volume de déchets qu'on va devoir traiter à l'avenir, on n'anticipe pas de baisse d'emploi", alors que les centres de tri emploient de nombreuses personnes en insertion.

Car la France s'est fixé comme objectif de réduire de moitié le volume de déchets mis en décharge d'ici à 2025, ce qui implique de mieux trier pour améliorer le recyclage, et surtout de recycler 100% des plastiques à cet horizon, contre autour de 26% aujourd'hui.

Dès 2022, tous les Français devront aussi mettre dans leur poubelle dédiée aux déchets à recycler tous les emballages,  y compris les pots de yaourt, les barquettes alimentaires, qui vont actuellement dans la poubelle "grise" .

Les collectivités et les professionnels s'attendent donc à une augmentation massive du volume de plastiques à collecter et à trier.

 

MAX aiderait bien au tri des déchets. ( N° 1918 )

"Quarante centres de tri auront été modernisés d'ici la fin de l'année".

                                                                  Publié par L'OBS    le 11 octobre 2018

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Et ce n'est qu'un début. Les possibilités de la robotique sont immenses et touchent tous les domaines: système automatique de transport, c'est à dire un mode de transport fonctionnant de manière automatique, sans intervention humaine; on commence à le voir avec les voitures. Mais aussi, avec des robots domestiques de service personnel utilisé pour des tâches ménagères. On estime à 3 540 000 le nombre de robots domestiques en 2006, avec une estimation de 950 000 robots industriels, etc... la liste des applications militaires, médicales, industrielles. L'homme saura-t-il les maîtriser ? Toute la question est là.
Répondre
C
çà a du bon d'un côté mais pour l'emploi ce ne sera pas le top … il en est de même pour tout, les automates géreront notre vie de tous les jours !<br /> Belle semaine Quinquine, qui sera ensoleillée … j'ai une pensée pour les amis du Sud dans les déboires météorologiques ! <br /> Bises ! Nicole
Répondre
Q
Les intéressés disent que le fonctionnement et surtout l'entretien des machines nécessitera des emplois d'humains. je le pense et je l'espère.<br /> Oui nous sommes en rouge ( je suis à Narbonne ). On a des amis concernés. Quant au village de Trèbes, déjà éprouvé avec l'attentat, il est décidément bien mal vu des cieux.<br /> Le sud n'est plus le paradis et il n'y a pas de paradis sur terre !