La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Publié le par Quinquine1159

Le futur parc éolien offshore, c'est 62 mâts de 210 mètres de haut à partir de la surface de la mer. Et sous les eaux, un futur chantier colossal d'enfouissement. Le tout, sur la zone la plus poissonneuse de la Manche Est. 

"Sur chaque éolienne il y aura quatre pieux enfoncés à 70 mètres de fond. "

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Une saison de pêche désastreuse de juin à octobre, pour les pêcheurs crotellois basés au TREPORT.

Des professionnels qui estiment que c'est la plate-forme de forage présente durant cette période qui est à l'origine de cette carence en poissons. Une plate-forme qui procédait à l'analyse des sols dans le cadre du futur champ éolien maritime DIEPPE-Le TREPORT. 

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

" L'ensemble des battages représente 500 000 chocs avec un marteau pneumatique d'une dimension industrielle. L'enquête prouve que la destruction des espèces est dûe aux battages."

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

250 emplois seraient ainsi menacées selon le maire du Tréport.

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Les éoliennes, vaste sujet, ou comment nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Polémique qui ne s'arrêtera jamais. Nous vivons une époque où on veut remplacer les énergies fossiles par les voitures hybrides, voire électriques. Mais cela demande beaucoup de courant et les éoliennes quelque soit leur nombre, n'y suffiront pas. Et l’humanité malgré des vœux pieux émis par certains consommera toujours plus d’électricité. Les éoliennes égalent 30% de possibilité de production de courant. Le reste ce ne peut être que le parc nucléaire. Car les centrales à charbon ou à gaz sont les plus nocives. C'est le cas en Allemagne et le CO2 ne s'arrête pas au Rhin. Il faut de la mesure dans tout et, pour le moment, nos gouvernants n'en sont pas capables.
Répondre
Q
C'est le chat qui se mord la queue !
R
C'est désolant de voir pousser ces horreurs un peu partout
Mais bon je ne sais pas si j'ai raison de penser de la sorte et toi qu'en penses-tu ?
L'avenir me le dira
Bonne soirée Marie-J
Répondre
Q
Sur terre j'y suis maintenant habituée, y voyant des moulins à vent modernes.
En mer cela ne me plait pas trop, surtout à cause des forages. Je crains des collisions avec des bâteaux.
Malheureusement, le gouvernement est tellement branché sur la pollution, qu'il ne voit pas le risque d'une autre forme de pollution: la visuelle.
Un article prochain reparlera de cette volonté de ne rien changer à leurs décisions, à ce sujet (aussi ).