Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Publié le par Quinquine1159

Pendant son parcours sur les lieux du souvenir de la guerre 14-18, le chef de l’État a bien prévu de dormir à LENS (probablement à la sous-préfecture) .

Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Les journalistes nationaux et internationaux sont, eux, invités à aller dormir à DOUAI !

C’est ce qui est écrit dans la circulaire du pôle presse de la présidence de la République.               " On a bloqué 25 chambres à l’Ibis de DOUAI et 30 chambres à l’Ibis Style de DOUAI. "          Étonnant quand sur l’ensemble de l’itinérance, des solutions d’hébergement ont toujours été trouvées sur le lieu de la visite (Maubeuge, Charleville-Mézières, Verdun ou Strasbourg).

DOUAI étant à 30 kilomètres de LENS

DOUAI étant à 30 kilomètres de LENS

Les hôteliers lensois n’étaient-ils pas en capacité d’accueillir les journalistes ? Aussi bien au Lensotel, à l’hôtel Bollaert qu’au Campanile, on était loin d’afficher complet pour la nuit du 8 au 9 novembre. Personne n’avait la possibilité d’accueillir 55 journalistes d’un coup, mais les chambres libres se comptaient à chaque fois en dizaines. Et le plus drôle c’est que les tarifs lensois étaient à chaque fois bien inférieurs aux 116 € demandés pour une nuit à l’Ibis de Douai.

Forcément les hôteliers lensois se disent déçus de passer à côté et ils estiment surtout que c’est un loupé pour le territoire qui aurait bien besoin d’un bon coup de projecteur médiatique pour redémarrer.

Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Qui a alors choisi de réserver les chambres à DOUAI ? Du côté du pôle presse de l’Élysée, on s’étonne de notre question, ne voyant pas matière à polémique. Finalement, on nous indique que ce n’est pas la présidence de la République qui gère cette partie du déplacement mais un prestataire.

«  Une fois que le programme présidentiel est établi, nous demandons à notre prestataire de regarder où les journalistes peuvent dormir pour leur faciliter le travail. Cela selon des critères de disponibilité, de qualité-prix… Nous partons sur une estimation; une semaine avant nous arrêtons le chiffre exact. Les hôtels doivent être en capacité de s’adapter. »

Exactement ce que les Lensois auraient pu faire, s’ils avaient été sollicités. Voici les hôtels de LENS dont 2 ont trois étoiles:

 

Hôtel Campanile de LENS

Hôtel Campanile de LENS

LE Lensotel ( 3 étoiles )

LE Lensotel ( 3 étoiles )

L'hôtel Bollaert de LENS ( 3 étoiles )

L'hôtel Bollaert de LENS ( 3 étoiles )

Mais le prestataire en a bel et bien décidé autrement.

Peut-être parce qu’ils sont indépendants, pour deux d’entre eux…

                                         ( Info journal local )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Il y a des bons hôtels dans le Nord, je suppose.Et certainement à Lens d'après les photos. Alors encore un loupé des services présidentiels ? Décidément, cela fait une grande collection. Heureusement que ce voyage s'est terminé.
Répondre
Q
Avec l'ouverture du musée Louvre-Lens, où des touristes viennent, les hôtels ont bien adapté leurs prestations. Alors ??