Réaction mettant à mal l'amitié franco-polonaise ( N° 1968 )

Publié le par Quinquine1159

Mercredi soir à minuit, un chauffeur polonais au volant d'une fourgonnette est intercepté par des gilets jaunes à un rond-point , au sud d'AVIGNON.

Selon ses propres déclarations, le jeune routier de 29 ans croit à une agression et, pris de panique, il décide de forcer le barrage. Il a expliqué aux policiers ne pas avoir eu conscience que quelqu'un se trouvait sur sa trajectoire. Mais il a renversé mortellement Denis David, un gilet jaune de 23 ans. Les autres manifestants l'ont alors pris en chasse pendant plusieurs kilomètres, jusqu'à ce que l'intervention de la BAC mette fin à la course poursuite.

 Réaction mettant à mal l'amitié franco-polonaise ( N° 1968 )

Denis, ils l'aimaient et ils l'écrivent pour qu'on le sache.

 Réaction mettant à mal l'amitié franco-polonaise ( N° 1968 )

Jeudi matin, un camion polonais a brûlé, au rond-point de l’Archer à SOISSONS, où se mobilisent les Gilets jaunes depuis plusieurs semaines. Les circonstances de cet incendie restent à déterminer. Deux Gilets jaunes soissonnais ont été interpellés.

 Réaction mettant à mal l'amitié franco-polonaise ( N° 1968 )

Ces deux incidents sont bien regrettables, car il y a une tradition d'amitié franco-polonaise, présente notamment dans de nombreuses associations dans les Hauts de France.

Par ailleurs, on a un devoir de mémoire envers les innombrables combattants polonais, qui au cours du XXème siècle,  laissèrent leur vie pour défendre une certaine idée de la France. Il faut respecter ces résistants au courage admirable, soldats héroïques de 1914-1918 et combattants de l'honneur en 1940.

 Réaction mettant à mal l'amitié franco-polonaise ( N° 1968 )

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
J'y reviens car les relations franco-polonaises ont une histoire millénaire qui s'étend des premiers contacts entre les deux peuples au XI siècle jusqu’à aujourd'hui. Cela les gilets jaunes ne comprennent pas alors que la Pologne est le premier partenaire économique de la France en Europe centrale. Et puis ils ont la mémoire courte en oubliant que leurs pères ou grands-pères ont affronté au départ la 2ème guerre mondiale pour défendre la Pologne contre l'agression allemande.
Répondre
Q
Etant du Nord et ayant travaillé dans une ville minière, je connais bien la présence des Polonais, qui se sont très bien intégrés parce que catholiques d'une part et travailleurs d'autre part.
Pour l'économie d'aujourd'hui, j'ignorais. Mais quand je vois un camion polonais sur l'autoroute, j'enrage un peu car je rage après tous les camions sur l'autoroute !!
G
Il y a deux choses qui abrègent la vie : la folie et la méchanceté. Lorsque l'on voit tous ces hommes et toutes ces femmes on se dit la vie, qui a en partage la tempérance, le courage, la sagesse, ou la santé, est plus agréable que celle où se trouvent l'intempérance, la lâcheté, la folie ou la maladie. Parfois même les meilleurs d'entre-nous prennent des décisions irréfléchies : de mauvaises décisions. Des décisions que nous savons déjà que nous allons regretter sur le moment, à la minute ; ou plus précisément le matin qui va suivre. Je veux dire peut-être pas regretter, regretter parce qu'au moins on aura été capable de prendre un risque. Mais quand même, quelque chose au fond de nous décide de faire une folie. Une chose dont on sait qu'elle va forcément se retourner contre nous. On le sait, mais on le fait quand même... Ce que je veux dire, c'est qu'on récolte ce qu'on sème. Je crois fermement que c'est le cas des gilets jaunes qui ne pensent plus, qui élucubrent, qui veulent tout et son contraire et qui, au bout du bout, n'obtiendront par la force des choses que assez peu en fonction des possibilités du pays. Or ils vont mettre à genoux la France par la violence psychologique et physique qu'ils imposent. J'ai peur que, à la longue, il y ait un vrai drame.
Répondre
Q
Les manifs ( je ne parle pas des casseurs ) tournent effectivement au délire. Une espèce de fête collective maintenant, avec décors de Noël, costumes... On a vu un couple se marier avec gilets jaunes, la femme avec le bouquet de fleurs. J'ai vu à la télé, un gilet jaune envoyer de l'eau sur les autos avec un pistolet à eau, comme un enfant à la mer ! Tout n'est pas sérieux. Ils semblent inconscients du déficit économique qu'ils créent. Ils oublient que l'argent ne tombe pas du ciel, et qu'il n'y a pas d'homme providentiel, que le Père Noël n'existe pas. Ils ne pensent pas à l'image de la France à l'étranger. Ils devraient un instant se mettre à la place de l'automobiliste (qu'ils sont surement par ailleurs) retardé quelquefois pendant une heure. Des morts à cause de leur présence dangereuse dans la circulation ,
c'est de l'inconscience. L'engrenage n'a pas été stoppé.