Le BREXIT ferait-il choisir la Belgique plutôt que la France ? ( N° 1992 )

Publié le par Quinquine1159

"Le secrétaire britannique aux transports, Chris Grayling, n’est plus le bienvenu à Calais"  a déclaré, ce mardi, à la presse anglaise, le Président du port de CALAIS.

Une colére face au plan britannique de détourner une partie du trafic maritime, pour contourner le port de Calais, en cas de Brexit sans accord.

Cette déclaration s'est faite après une dispute avec Chris Grayling. Celui ci, lui ayant confirmé avoir attribué des contrats à trois entreprises, dans le but de contourner les "possibles" embouteillages à Calais.

"Ce n'est pas juste , c'est complètement irrespectueux. Je ne veux plus le revoir ",       a déclaré Jean-Marc Puissesseau.

S'adressant au Telegraph, il a ajouté : "Nous n'avons pas demandé le Brexitmais nous avons dépensé de l'argent pour que le trafic circule régulièrement. M. Grayling est venu nous voir en novembre et nous a demandé si nous serions prêts. Nous lui avons dit oui" . 

La direction du port de Calais, a déjà dépensé prés de 6 millions d'euros, pour anticiper les nouvelles obligations de contrôles douaniers et vétérinaires.

Jean-Marc Puissesseau directeur du port de Calais

Jean-Marc Puissesseau directeur du port de Calais

Les Britanniques craignent un engorgement à cause des contrôles, alors que le scénario de leur sortie de l'Union Européenne n'est pas encore connu !

M. Grayling envisage de transférer des marchandises vers le port belge d'OSTENDE, grâce à trois compagnies dont Brittany ferries.

 Le BREXIT ferait-il choisir la Belgique plutôt que la France ? ( N° 1992 )

Jean-Marc Puissesseau n’a pas été le seul à exprimer son mécontentement face aux projets du gouvernement britannique. Le directeur d'Eurotunnel, a déclaré que "l'attribution de ces contrats aux autres transporteurs de ferry, constituerait une violation unilatérale de l'accord de concession avec Eurotunnel".


Le gouvernement britannique aurait envisagé de verser à un cabinet d'avocats   800000 £, en prévision d'une action en justice intentée par Eurotunnel.

 Le BREXIT ferait-il choisir la Belgique plutôt que la France ? ( N° 1992 )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
L'annulation d'un contrat par les « British » me rappelle des souvenirs d'enfance sur la considération de la parole que l'on peut avoir pour les Anglais. Même si nous sommes amis maintenant, ils ont été pendant des siècles l'ennemi héréditaire qui nous enviait et nous jalousait. Comme ils auraient aimé que leur monarchie règne sur notre pays. Guerre de 100 ans, peur de la dynastie des Capétiens, grande peur de l’Empereur Napoléon 1er contre lequel ils ont tout fait pour briser le peu de paix conclu avec eux. Plus près de nous, attaque vicieuse contre la flotte française dans la rade de Mers-el-Kebir le 3 juillet 1940. Crainte de voir cette flotte française tomber dans les mains allemandes ? Peu probable, mais surtout Churchill veut prouver en particulier au président américain Franklin Roosevelt qu'il est déterminé à poursuivre la guerre envers et contre tout, au besoin contre son ancienne alliée la France, si celle-ci devait se rapprocher de l'Allemagne. Non, les Anglais nous quittent !!! Pour moi, bon débarras. L'Europe, celle des débuts vers laquelle on revient, ne s'en portera que mieux.
Répondre
Q
Oh la la ! Il m'était déjà apparu que tu n'aimes pas les Anglais. Tout ce que tu évoques est bien réel, alors pas de raison de les aimer.
Pour ce qui est du Brexit, c'est à voir, mais leur isolationnisme a toujours été entretenu par eux.
Toujours féru d'Histoire apparemment . Bravo !
M
Bonjour Marie
je crois bien qu'on a pas fini d'entendre parler de ce brexit il va y avoir des grincements de dents
enfin je peux déposer un commentaire la fenêtre des coms n'apparait pas toujours passe une bonne soirée bisous
Marcel
Répondre
Q
Merci Marcel. Je comprends qu'avec internet, on ne fait pas toujours ce qu'on voudrait.
Les Anglais nous ont toujours agacés !
Je t'embrasse.
Q
Le gouvernement britannique est revenu en arrière et a annulé le contrat de 13,8 milllions de livres passé fin décembre avec une compagnie de ferry. L'objectif était de limiter les perturbations en cas de Brexit sans accord, mais la compagnie n'a pas de bateaux.
!!!!
Répondre
R
J'avoue ne pas être assez calée pour prendre part à ce débat Marie-J
Et toi tu en penses quoi?
Bon weekend :)
Ce jour 11° nous a permis de faire une randonnée et ça nous a fait du bien :)
Répondre
Q
Les Anglais ont déjà un grand trafic avec Ostende.
Pour Eurotunnel ce serait dommage, car c'est quand même bien pratique.
La ville même de Calais, la vie des Calaisiens ne doit pas trop souffrir du trafic portuaire.
Pour l'économie je ne sais pas.
J'ai eu, hier, la fenêtre grande ouverte tout l'après-midi.....