Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

Publié le par Quinquine1159

 Dans une tribune publiée dans Le Journal du Dimanche, que je recopie ici textuellement en l'illustrant de manière ludique, la maire de LILLE, Martine Aubry,  plaide, face à la crise consécutive à l'épidémie de Covid-19, pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards d'euros l'an.

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

«Sauver nos entreprises et nos emplois, voilà la priorité des priorités», insiste l'ancienne ministre de l'Emploi et de la Solidarité, mais si le plan de relance «repose sur les recettes d'avant, les crises reprendront comme avant, tôt ou tard». C'est pourquoi, à ses yeux, «la deuxième priorité immédiate est l'investissement dans la transition énergétique».

«Nous devons nous engager résolument pour atteindre (une société bas carbone) avant 2050. Je rêve d'une France en effervescence:

- rénovation des logements,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

transports collectifs,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

frêt ferroviaire,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

centrales solaires,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

centrales thermiques, 

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

recyclage des produits,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

 agriculture bio ,

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

agriculture locale...»

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

«Réalisons en dix ans ce que nous avions prévu de faire en trente. Les dépenses publiques qui réduisent la dette écologique sont assurément indispensables. Ici, les collectivités locales ont un rôle essentiel à jouer. Dans quelques jours, les nouveaux conseils municipaux vont se mettre en place; leurs cartons sont pleins de projets pour transformer nos modes de production, de consommation, d'échange... qui vont buter sur leurs finances, éprouvées par le Covid-19».

La maire de Lille propose donc «le lancement par l'État, dès septembre, d'un appel à projets de reconstruction écologique pour un montant de 50 milliards d'euros par an, les projets des collectivités retenus bénéficiant d'un apport financier de l'État de 80%».

Ce «doublement de l'effort pour le climat» est «jugé nécessaire par les experts pour atteindre la neutralité carbone». «Il faut le financer par l'emprunt, qui est un investissement et non une dette lorsqu'il finance un actif», argue-t-elle.

Martine Aubry plaide pour un «plan de reconstruction écologique» de 50 milliards par an.

                                                Sources textes et images : le Net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
«Sauver nos entreprises et nos emplois, voilà la priorité des priorités», insiste Martine Aubry en allant immédiatement vers « la transition énergétique ». Quelle folie !!! Voila encore une fausse bonne idée de la dame des 35 heures. Rappelez-vous, les 35 heures le paradis pour tous, créatrice de millions d'emplois ; tellement bonne idée que la planète entière nous a regardés et … ne nous a pas imités. Les autres pays avaient TOUS compris que la solution n'était pas là. Et maintenant son idée est aussi absente des réalités économiques que le feu l'est de l'eau. La question est de remmettre IMMEDIATEMENT les entreprises au travail pour sauvegarder au maximum les emplois et si possible en créer. Regardez les USA : après un taux de chômage énorme (20%) ils l'ont ramené à 12% en 1 mois avec la création de plus de 2 millions d'emplois. Pas d'élucubrations, mais du pragmatisme. C'est ce qui manque à la maire de Lille. Après, lorsque la « machine économique » sera bien remise en route, ce sera le moment d'étudier comment faire une transition écologique créatrice d'emplois. C'est la croissance du PIB qui permettra, d'une part, de mieux vivre des hommes et des femmes, et d'autre part, de pousser vers une transition écologique. Non l'inverse comme le propose la maire de Lille qui devrait prendre des cours d'économie politique.Bravo pour les illustrations sélectionnées pour cet article.
Répondre
Q
Tu ne ménages pas ton temps pour commenter. Merci beaucoup.
Tu as des connaissances en économie et je te fais confiance pour qualifier Martine Aubry en cette matière ( je n'en suis pas capable ).
J'ai vu effectivement la remontée de la croissance aux USA et donc, selon toi, l'écologie n'est pas la priorité.
Mon idée est que, à quelques semaines du 2ème tour des municipales, elle veut scier les écologistes candidats à la mairie de LILLE.