N° 2062 ) Une Lilloise découvre une Lilloise.

Publié le par Quinquine1159

L'actualité régionale -et demain vous comprendrez laquelle- m'a montré que je ne connaissais pas tout de ma ville: LILLE, ni de son Musée des Beaux-Arts.

Le musée lillois abrite une magnifique tête de femme dont l’histoire est aussi mystérieuse que la célèbre Joconde peinte par l’artiste toscan Léonard de VINCI en raison de la diversité des expressions de son visage, évanescent et mélancolique.

Regard vers la droite

Regard vers la droite

Il s’agit d’une jeune fille de 17 ou 18 ans. Sa tête est en cire vierge. Son teint est pâle, ses cheveux d’une blondeur tirant sur le roux. Les détails sont d’un grand réalisme, comme le modelé des oreilles ou la légère asymétrie entre ses deux profils. Le buste est serti dans une draperie chiffonnée et repose sur un piédouche, tous deux en terre cuite peinte. Les yeux en verre soufflé, avec les pupilles peintes en bleu sombre, ont été placés de l'intérieur. Les couleurs ont été appliquées au pinceau, dans la cire encore tendre. Les lèvres minces illuminées par un mystérieux sourire et le regard baissé évoquent une jeunesse chaste et des rêveries mélancoliques. Mais plusieurs commentateurs soulignent que son expression change selon l’angle sous lequel on la regarde  - d'où la comparaison.

N.B: Outre son existence, j'ai aussi appris ce qu'est un "piédouche" : petit piédestal, souvent de section circulaire, servant à porter un buste ou une statuette".

Regard vers la gauche

Regard vers la gauche

Cette "Joconde lilloise"  on ne sait pas qui l'a réalisée ni d'où elle vient, probablement d'Italie. Elle est un peu plus petite que nature et légèrement penchée en avant, vers la gauche.

 

Un catalogue de 1856 propose d’abord de distinguer l'ouvrage de cire de la draperie et du piédouche en terre cuite qu’il date du xviiie siècle.

Il suggère ensuite une origine antique, en s’appuyant sur la découverte en 1853 de têtes en cire dans des tombes romaines de l’époque de Dioclétien.

Quelques années plus tard, il est proposé de voir dans le buste de jeune fille l'œuvre d'un artiste cirier florentin du xve siècle, sous la direction du maître de Léonard de Vinci.

 Elle faisait partie de la donation que fit le mécène Jean-Baptiste Wicar à sa ville natale en 1834.

Elle fut pour le musée de LILLE aussi célèbre que la JOCONDE pour le Louvre.

La Joconde du Louvre

La Joconde du Louvre

Dans ses mémoires, la chanteuse Yvette GUILBERT (1865-1944) raconte qu'elle s'est inspirée de la "Tête de cire" du musée de LILLE pour composer son personnage de scène, " sa pâleur, sa couronne de cheveux roux étant aussi mon partage ". Et elle ajoute : " Sa distinction, sans recherche, venait, à mon avis, de sa parfaite simplicité. Je voulus surtout, et avant tout, paraître très distinguée, pour me permettre de tout oser dans un répertoire. "

Yvette Guilbert chanteuse

Yvette Guilbert chanteuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Complément à mon commentaire : "C'est ben vrai ça".
Répondre
Q
Ah tu as connu la mère Denis ! Donc tu n'es pas si jeune ! Sans rancune, cher Sudiste.
G
Mon père me disait souvent que on eb apprend à tous les âges; et, comme disait la regrettée Mère Denis, personnage emblématique de la publicité française de la fin du xxe siècle, avec ses bonnes joues roses, sa bonne humeur, son accent du terroir, et son sympathique sourire. Très beau buste, sourire type la Joconde, avec à mon avis, quelque chose de très différent dans le regard. Souhaitons lui un très grand succès..
Répondre
Q
J'ai cherché une représentation de la Joconde la plus ressemblante possible, mais sur certaines ce n'est pas tellement évident.
Par contre, je trouve la Lilloise plus jolie, sans chauvinisme...
Merci d'être fidèle dans tes passages et commentaires, parce que je suis sûre que certains font des passages mais pas de commentaires!
G
Très intéressant ton article
Merci Marie-J
Répondre
Q
Merci à toi pour l'avoir apprécié. Tu vois qu'on en apprend tous les jours. Il est vrai qu'allant aux musées, je m'intéresse davantage à la peinture plutôt qu'aux statues, d'autant que celle-ci n'est pas très grande.
En fait j'ai appris cette présence par l'actualité, tu vas comprendre dans mon prochain article.
Bonne continuation à toi.