N° 2067 ) Quand un ami est atteint, on voudrait tellement qu'il n'en soit rien.

Publié le par Quinquine1159

Depuis près de 3 semaines, les soignants de l'hôpital de NARBONNE ont à coeur de s'occuper attentivement de Jean-Claude. Comme il dit aujourd'hui non sans humour : "Me voilà ressuscité !"

Nous avons régulièrement soutenu son épouse, Marie-Jo. Au nom de tous les adhérents de l'association des gens du Nord, je leur adresse à tous les deux              nos meilleures pensées, car il sera encore long le chemin nécessitant du courage.

N° 2067 ) Quand un ami est atteint, on voudrait tellement qu'il n'en soit rien.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
C'est dur de voir un parent ou un ami souffrir et ne rien pouvoir faire, sauf à lui apporter des paroles de réconfort, à lui et à à sa famille. Si j'ai bien compris l'auteure il semblerait - peut-être je me trompe - que certaines personnes fréquentées aient oublié de communiquer des bons mots. Mais les Ch'tis vous avez une association qui doit vous aider, ou bien je me trompe !!! Alors des meilleurs voeux de rétablissement.
Répondre
Q
Je trouve que le confinement rend indifférent aux autres, association ou pas. Plus rien ! Aujourd'hui devait se tenir l'Assemblée Générale annuelle, mais silence complet, je me demande même ce que va devenir l'association.
Au moins, on voit ses vrais amis, pas seulement les relations qui sont là pour faire la fête et un bon repas.
G
Un grand merci a Marie JO et ses enfants de nous avoir communiqué au jour le jour le retablissement de
Jean Claude, d'être avec eux et nous prions pour une bonne suite
Répondre
Q
Gisou, je vais communiquer ce commentaire à Marie-Jo, parce qu'elle ne lit pas le blog tous les jours.
C'est gentil à toi de la remercier. Elle regrette l'indifférence de certains, c'est pourquoi je tenais à ce petit mot : les gens confinés deviennent indifférents !
Bonne semaine