N° 2082 ) Quand une page est tournée, elle ne s'efface pas pour autant.

Publié le par Quinquine1159

Au club du P'tit Quinquin du Narbonnais, qui se souvient de Lucien MADRICARDO ? Qui se souvient de Lucien ?

Oh bien sûr, il y avait longtemps qu'il ne le fréquentait plus et alors on est vite oublié! Je ne parle pas pour les récents adhérents. Mais Lucien a bien fait partie de la première génération qui avait l'esprit d'amitié des vétérans.

Lucien avait, entre son enfance en ITALIE et son métier dans le NORD, fait une pause à SIGEAN dans l'AUDE. A l'âge de 88 ans, sa pause y est désormais éternelle, car lundi matin 4 janvier 2021, ses obsèques religieuses ont été célébrées en l'église de SIGEAN, avant sa crémation l'après-midi.

A son épouse Josiane, à ses filles et leur famille, je veux dire que je n'oublie pas le sourire permanent sur les lèvres et dans les yeux de leur mari, père et grand-père.   Que ce petit souvenir leur témoigne la fidélité qu'il avait rencontrée  au pays des Ch'tis. Que leur tristesse soit apaisée. Que le courage les accompagne. Que la chaleur du Sud les réconforte.

N° 2082 ) Quand une page est tournée, elle ne s'efface pas pour autant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
La photo de mon père est très belle; il a le sourire. J'ai été à Sigean pour l'enterrement. Et j'ai été contente pour lui. Une très belle cérémonie. Et surtout toute sa famille autour de lui, du plus grand au plus petit. Papa était arrière arrière grand-père depuis le mois d'octobre.
Merci à vous tous. Amitiés.
Répondre
H
Je viens de découvrir votre pensée pour mon père, Lucien MADRICARDO. Je vous remercie énormément. A 1 mois de son départ, son absence me pèse. Merci encore.
Répondre
Q
Contente que vous m'ayez lue, Hélène -on ne sait jamais trop-.
Votre papa c'était, comme je l'ai écrit, une autre époque du P'tit Quinquin. Nous espérons avoir rendu Lucien heureux lors de nos rencontres.
Je trouve normal l'attachement d'une fille pour son père et inversement (c'était mon cas).
Alors je vous redis le titre de l'article : " jamais la page ne s'efface" et toujours on se souvient de son rôle dans notre vie.
Mais le temps fait son oeuvre et bientôt vous apprendrez à vivre sans lui. Courage !
G
Un proverbe dit : "Qui aime bien jamais n'oublie.” Car l'amitié - comme - l'amour s'inscrit au plus profond du coeur. De bien belles paroles. La famille appréciera certainement. Le club des ch'tis s'est certainement manifesté.
Répondre
Q
Je ne connaissais pas ce proverbe. Le club étant complètement muet depuis le confinement, (et moi aussi vis à vis de lui ), j'ignore ce qu'il fera. D'ailleurs l'actuel président ne l'a certainement pas connu.
G
Je me souviens, c'etait notre. epoque bises
Répondre
Q
J'ai bien pensé que tu te souvenais de lui. J'ai eu de bonnes ondes pour apprendre cette nouvelle. Nous n'avions pas le journal télé de cette semaine ( inadmissible de la part du journal du week-end avec pack de 3 revues auquel nous sommes abonnés et qui n'a pas paru à cause d'un pont de 1er janvier - je ne citerai pas de nom- ). J'ai donc acheté Midi libre de dimanche pour avoir le supplément télé.
C'est dans la rubrique nécrologique du journal que j'ai lu cet avis de décès.
Le couple de Lucien était sympathique; en son temps comme tu dis !
G
Oui perdre un ami c'est triste
Garder son sourire
Tu le dis si bien
C'est touchant et plein de vérités
Gros bisous Marie -J
Répondre
Q
Avoir le sourire de quelqu'un en souvenir est une consolation.
La grande vérité est qu'on est vite oublié ...
Merci de ton fidèle passage.