N° 2094 ) Un tableau comme une photo

Publié le par Quinquine1159

J'ai reçu une carte postale dont le dessin en disait plus que des paroles. Elle en disait autant qu'aurait pu le faire une photo. Elle arrivait des Hauts de France et je pus me transporter dans ce paysage.

N° 2094 ) Un tableau comme une photo

Si en outre, on réalise que la carte a été peinte par un ou une artiste avec la bouche ou les pieds, on est d'autant plus admiratif. Il y a même l'expéditrice avec son chien dans la campagne enneigée ! Bravo pour la réalisation. Et merci pour l'envoi. Je partage volontiers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Toutes ces cartes ou peintures faites par des artistes handicapées méritent notre admiration et notre respect. Admiration car elles sont le plus souvent réellement magnifiques. Respect car elles démontrent une volonté d'acier pour arriver à réaliser ces oeuvres.
Répondre
Q
Merci de ton passage car le domaine artistique n'est normalement pas ta préoccupation majeure.
Mais vu les auteurs, c'est différent. On ne peut imaginer s'il leur faut de l'entraînement ou seulement, comme tu les dis, de la volonté.
G
Qu'elle soit du haut de France ou d'ailleurs une carte peinte de la sorte ne peut que mériter du respect
Elle est très jolie
Bonne journée Marie-J
Répondre
Q
Du respect oui, car on se sent bien maladroit malgré tous nos sens.
La température de Clermont-Ferrand était bien supérieure à la nôtre. C'est justice ! Contente pour vous.
C
Un beau paysage enneigé de notre plat pays que j'apprécie beaucoup ... J'admire toujours ces artistes qui nous offrent tant de belles œuvres trop souvent méconnues ... merci de penser à eux Quinquine et belle semaine chez toi ! Bises ch'tis ! Nicole
Répondre
Q
J'ai reçu cette carte de mes enfants qui se plaisent bien là-haut. En plus on dirait ma fille et son chien !
Mais ces handicapés forcent l'admiration, tu as raison.
Bises pas très ensoleillée, on est en attente d'un reversement de situation.
G
Tres joli. bises
Répondre
Q
Merci Gisèle. C'est tellement fin. Quand on pense à l'habileté de ces handicapés, on est admiratif, comme toi.
Bise