N° 2101 ) Première route équestre européenne: la route d'Artagnan

Publié le par Quinquine1159

 L’histoire ne le dit pas vraiment, mais ce personnage de légende a donné son nom à la première route équestre européenne qui relie Lupiac en Gascogne (lieu de naissance de d’Artagnan) à Maastricht aux Pays-Bas (lieu de décès du mousquetaire).

 Elle traverse 6 pays sur plus de 4 000 km et se décompose en 6 routes thématiques : la route Royale, la route de Madame, la route des Cardinaux, la route des Mousquetaires, la route de l’Infante et la route de Pinerolo.

N° 2101 ) Première route équestre européenne: la route d'Artagnan

Des membres du Comité Régional du Tourisme Equestre (CRTE) Hauts-de-France, accompagné par le Département du Nord, ont balisé la route Royale : le tronçon de la Route Européenne d’Artagnan qui traverse les Hauts-de-France, notamment plusieurs communes de la Pévèle Carembault.

 

« C’est un projet qui remonte à 2014 et c’est donc un nouvel itinéraire qui est balisé.

La route Royale est l’itinéraire le plus important de la route Européenne d’Artagnan.       Nous balisons les 900 km entre DOULLENS, au Sud d’ARRAS, et BON-SECOURS en Belgique. Nous souhaitons que cette route soit inscrite au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR). »

 

L’objectif de cet itinéraire équestre est de traverser des lieux historiques et culturels afin de les valoriser comme la ville d’ARRAS, le parc d’OLHAIN, la basilique Notre Dame de BON-SECOURS "En Pévèle Carembault, nous relions les 2 espaces forestiers : la forêt domaniale de PHALEMPIN et celle de MARCHIENNES.

Ce sont des lieux où d’Artagnan aurait pu passer pour rejoindre les Pays-Bas."

N° 2101 ) Première route équestre européenne: la route d'Artagnan

A la limite entre COUTICHES et FAUMONT, Luc et Claudine Dubarre, membres du CRTE, sont en train d’installer la signalétique. 

  « Nous accrochons une plaque métallique à chaque carrefour pour indiquer la route aux cavaliers. Alors évidemment on l’accroche en hauteur », précisent les 2 passionnés de chevaux. Le balisage de la route Royale est facilement reconnaissable : des flèches orange sur un fond blanc et en dessous un liseré bleu avec le logo de la route d’Artagnan.

La route complète est à découvrir sur le site du CRTE et sur le site de l’Association Européenne de la Route d’Artagnan. « Les randonneurs pédestres peuvent aussi l’emprunter. Le plus important est de la faire connaitre et de la faire vivre ».

N° 2101 ) Première route équestre européenne: la route d'Artagnan
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
J'espère - vœu pieux - que la jeunesse actuelle a lu les 3 Mousquetaires d'Alexandre DUMAS. Non seulement c'est un roman si agréable à lire, mais c'est aussi une introduction à découvrir et connaître un personnage historique qui a réellement existé et fini sa vie comme Maréchal de Camp. Pas mal pour un petit nobliau de province. Baptiser cette route équestre du nom de D'ARTAGNAN n'est que lui rendre justice. Espérons également qu'il n'y aura pas un "enquiquineur" qui trouvera soit à cette personnalité, soit à l'auteur une quelconque peccadille raciste pour que le nom de cette route soit modifié. Petit fait historique qui situe bien ce personnage dans le Nord : Entre avril et décembre 1672, d’Artagnan est nommé gouverneur de Lille à la place d'un marquis tombé en disgrâce. Son caractère l'opposa très souvent aux ingénieurs missionnés par Vauban. Pendant la guerre contre les Hollandais il rejoint le siège de Maastricht en 1673 et trouve la mort en combattant pour le roi. Il est tué par une balle de mousquet qu'il reçoit dans la gorge. Ce combattant courageux, guerrier infatigable, mérite bien que cette route porte son nom.
Répondre
Q
Tu m'as dit avoir lu tous les romans d'Alexandre Dumas. J'ignorais complètement sa présence dans le Nord et qu'il fut gouverneur de Lille.
Je ne suis pas jeunesse actuelle, mais j'avoue n'avoir pas lu Alexandre Dumas avec passion. Je crois que les garçons sont davantage que les filles intéressés par ces romans.