N° 2125) Les concurrentes ont découvert de façon brutale ce qu’était l’ENFER du NORD.

Publié le par Quinquine1159

N° 2125) Les concurrentes ont découvert de façon brutale ce qu’était l’ENFER du NORD.

Premier PARIS-ROUBAIX féminin de l'histoire, avec passage sur les pavés avelinois (NDLR: Chez moi)

N° 2125) Les concurrentes ont découvert de façon brutale ce qu’était l’ENFER du NORD.

Les 129 coureuses ont eu un baptême du feu pour cette première édition du PARIS-ROUBAIX féminin qui s'effectuait sur 116,4 km.

Le temps maussade et les pluies tombées ces dernières heures ont rendu les les pavés  couverts de boue, très glissants et dangereux.

Un nombre incalculable de chutes a eu lieu ( dont une avec fracture du bassin ).

N° 2125) Les concurrentes ont découvert de façon brutale ce qu’était l’ENFER du NORD.

Partie à 82 km de l’arrivée, la Britannique Elizabeth Deignan n’a cessé de creuser l’écart dans ces secteurs, comptant jusqu’à 2’35 d’avance à 30 km de l’arrivée.

«C’est juste incroyable. Ce scénario n’était pas forcément prévu. Je pensais être accompagnée. Finalement, j’ai dû faire le boulot seule » a expliqué, très émue,  Lizzie » Deignan.

La gagnante

La gagnante

 La course masculine, ce dimanche, s’annonce encore pire : des fortes pluies sont attendues cette nuit et demain sur le parcours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Cette course à cette période de l'année est normale ; c'est celle du début de 2021 qui n'a pas pu être courue du fait du covid. Ceci dit il faut admirer le courage et la force de caractère de ces femmes qui se sont inscrites à cette redoutable épreuve. Article très fort à la gloire du sport féminin. Bravo les femmes savent participer à tous les sports qui étaient réservés jusque là aux hommes. Saluons ce nouvel état d'esprit.
Répondre
Q
Effectivement la période est mauvaise pour les sports de plein air, d'ailleurs par exemple les terrains de golf ferment jusqu'au mois d'avril.
Je trouve que tous les sports extrêmes sont durs pour les femmes. Même si elles sont aguerries par les grossesses et les accouchements, leur nature me semble plus fragile.
G
Ce n'est pas un sport de fillette
Bravo pour ton article
Bon dimanche
Répondre
Q
Certaines n'y reviendront pas certainement pas car elles ne s'imaginaient certainement pas. C'est vrai qu'il aurait pu faire plus "sec" et déjà rien que les pavés cela aurait dû être suffisant.
A la date des Rameaux, on a connu des Paris-Roubaix plus agréables à regarder.
Merci de tes félicitations.