N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Publié le par Quinquine1159

Sautant sans jamais ralentir sur toutes les propositions qui défendent les textes forts, retrouvant l'exigence des choix de pièces, aimant dire à voix forte des textes d'auteurs vivants, dans un café de campagne ou une salle immense, inventeur de quinze banquets littéraires pour "LILLE 2004", metteur en scène, Jacques Bonnaffé évoquait chaque jour un poète dans “Jacques BONNAFFE lit cinq minutes de poésie” sur France Culture.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Sous-titrée « Rime toujours, ça m’intéresse », l’émission ne sera pas reconduite . Un souhait personnel, assure-t-il après « quatre ans d’une activité prenante, et passionnante, où je me serai efforcé de rester à jour des publications poétiques ».   Il s’agit de retrouver le temps de la lecture, « autrement », mais également celui du         « théâtre et d’autres lieux »

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Jacques BONNAFFE est né à DOUAI en 1958. Il choisit les grands écarts du théâtre au cinéma : de Jean-Luc Godard lorsqu'il est à peine sorti du Conservatoire de Lille, à Jacques Rivette, avec des rôles aussi dans Escalier C, Jeanne et le garçon formidable et Les Amitiés maléfiques

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Mais il a commencé par le théâtre de rue, car à ARRAS, près de chez lui, il existe une tradition de la parole dans l'espace public. Il dit :" "Chez nous, il fait froid mais curieusement il se passe des tas de choses dehors. " Et en bon Ch'ti c'est aussi un trouvère de la langue picarde. Ainsi avec "Les vieilles carettes" où il tire une carriole. 

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Jacques BONNAFFE cite souvent des auteurs contemporains dont l'engagement est puissant, car de nos jours les poètes ne peuvent se contenter de contempler l'horizon. Par exemple Pierre Vinclair a des poèmes très courts sur la disparition du vivant :

Vois ce poème ; il n’empêche le crime ni ne ranime les mammifères morts, c’est notoire — pour cette apostrophe, l’ordinateur rame, l’imprimeur fait tomber une forêt, un cerf s’enfuit, affolé, en bramant sur le bitume où il laisse son ombre noire, le lourd camion du diffuseur l’a percuté : ce n’est qu’un poème, il a la beauté friable du carbone dont il cherche l’excuse froide pour nous rapprocher de la catastrophe.

                                                              ( Pierre Vinclair dans La Sauvagerie)

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

A GRENAY, petite ville du Nord, La Médiathèque accueille des missions sociales.

Jacques BONNAFFE y a suivi un atelier d'écriture auprès des jeunes mères.

La Médithèque est devenue un estaminet, dans l'esprit des bistrots des cités minières.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Un spectacle de BONNAFFE "L'Oral et Hardy" a été nominé au Molière du meilleur comédien en 2009. L'auteur du texte, le belge J-P. Verheggen, ne veut pas "s'adresser aux gens comme s'ils étaient des imbéciles" mais avec des écrits "joyeux, magnifiques, érudits et généreux".

J. BONNAFFE a été à l'honneur dans 3 pages de la revue de la M.G.E.N. "Valeurs Mutualistes" ( numéro 326 du 4ème trimestre 2021).

Ndlr: Cet article y a puisé ses sources.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Lu<br /> Bonne journée Marie-J
Répondre
Q
Bonjour et merci , Rose. C'est comme je l'ai dit une triple page sur ma revue mutualiste qui m'a donné l'occasion de cet article. Mais ce monsieur me semble éparpillé !<br /> Bonne semaine à toi.