N° 2167 ) Pas un 14, mais un 23 juillet, dans le Nord

Publié le par Quinquine1159

Eugène Pottier avait écrit les paroles d'un chant révolutionnaire : "l'Internationale".

Mais c'est Pierre Degeyter qui en a composé la musique.

 

Pierre Degeyter portrait

Pierre Degeyter portrait

Pierre Degeyter était ouvrier de l'usine de FIVES-LILLE dont on voit ici un atelier en 1936.

N° 2167 ) Pas un 14, mais un 23 juillet, dans le Nord

"L'Internationale" a été jouée pour la première fois dans un café de l'ancien quartier Saint Sauveur de LILLE, le 23 juillet 1888.

Son compositeur est honoré sur les murs de FIVES. Une rue porte son nom.

N° 2167 ) Pas un 14, mais un 23 juillet, dans le Nord

"L'Internationale" fut chantée par des millions de travailleurs à travers le monde. Ce fut l'hymne de l'U.R.S.S. jusqu'en 1944.

Sortie de l'usine de FIVES en 1911

Sortie de l'usine de FIVES en 1911

Sitôt connaissance du chant, un autre chant anti-communard cette fois, vit le jour en 1871 et s'appela lui aussi "l'Internationale".

Mais aujourd'hui dans le Nord, c'est un Géant qui rend vie à Pierre Degeyter.

N° 2167 ) Pas un 14, mais un 23 juillet, dans le Nord

        Source La voix du Nord. Complément d'infos à voir sur le Net.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Article très intéressant au plan historique, à mon point de vue; Mais je n'aime pas ce personnage dont le chant a servi de base pour le massacre de milliers de personnes.
Répondre
Q
Je comprends que ces morts furent en union Soviétique.
Q
Je trouve entrainante la musique de ce chant. J'ignore de quoi tu parles avec tes milliers de morts mais je ne suis pas forte en histoire! Pour mes articles, je suis " doctus com libro".
G
Un article intéressant <br /> Merci Marie-J<br /> J'espère que vous allez bien tous les deux <br /> Bel été même si bien trop chaud ...<br /> http://golondrina63auv.eklablog.com
Répondre
Q
Bonjour petite hirondelle ! On va comme tout le monde, avec ventilateurs, siestes, repas froids. Noël tous les matins une heure de natation qui lui fait le plus grand bien. Je suis tombée en me levant la nuit et me suis encore une fois cassé une côte. Rien à faire que de l'anti-douleur ( efficace). Les étés deviennent durs surtout pour tous ceux qui souffrent des incendies. Alors supportons !<br /> Bises que je voudrais rafraîchissantes pour toi.