Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'accueil de la Flandre française ( N° 1086 )

Publié le par Quinquine1159

Il nous fallut quitter la mer et nous rapprocher de la mère. Adieu à Dunkerque et traversée de la Flandre française. là où les villages s'amusent à doubler les lettres de leur nom, ou bien à utiliser le "z", le "w", le "th" , à nous les rendre difficilement prononçables et à faire de nous des élèves mauvais en orthographe. Et ils s'amusent même à utiliser le cas possessif !

Steenvoorde ,  Wormhouth et d'autres  tel Hondschoote etc
Steenvoorde ,  Wormhouth et d'autres  tel Hondschoote etc

Steenvoorde , Wormhouth et d'autres tel Hondschoote etc

Le cas possessif pour Zegerscappel

Le cas possessif pour Zegerscappel

- Bonjour ma cousine !

- Bonjour mes cousins, je vous attendais. Alors, je vous ai préparé eun' goutte eud jus et aussi du thé pour toi, qui n'est pourtant pas Anglaise, mais qui boit eud l'eau caude.

L'accueil de la cousine nordiste
L'accueil de la cousine nordiste

L'accueil de la cousine nordiste

- Je vous ai fait un gros cramique, pour vous repartir.

( C'est ainsi qu'ici, on remplace des propositions subordonnées relatives par des propositions infinitives .)

- Comme la " madeleine de Proust ", revient alors " le cramique, ce pain brioché aux raisins, spécialité belge, dont le goût un peu sucré remonte aux tendres années de l'enfance ".

Le cramique

Le cramique

- On emporte toujours un peu du Nord avec soi. Merci Thérèse, ton cramique a bien voyagé et il a été bien apprécié à l'arrivée dans le Sud.

Partager cet article
Repost0

En promenade sidérante à Dunkerque ( N° 1085 )

Publié le par Quinquine1159

" Sidérante" Signification: " Qui stupéfie "

La visite du port de Dunkerque, promenade d'une heure, sur le bateau " Le Texel ", m'a impressionnée à ce point.

Bien connu des Dunkerquois, ce bateau nous attendait, nous les congressistes O.N.M.

Bien connu des Dunkerquois, ce bateau nous attendait, nous les congressistes O.N.M.

Les yeux et les oreilles allaient tous azimuts.

Des explications, il me reste surtout de l'admiration : le site a été reconstruit sur un terrain repris à la mer, pour 20 hectares. En effet, après la seconde guerre mondiale, la ville a été détruite à 90 °/° et le port n'était plus qu'une lagune encombrée d'épaves de navires.

Ici commence la visite en bateau, du port de Dunkerque.

Ici commence la visite en bateau, du port de Dunkerque.

C'est par ailleurs, l'impression de "gigantisme" qui domine. Ici, en un jour, on a pu fournir jusqu'à 2500 tonnes de fonte. Le port peut accueillir des bateaux longs de 300 mètres. L'activité ne s'arrête jamais et nous l'avons constaté, puisqu' on était un samedi en fin d'après-midi. La provenance des fruits en conteneurs, l'origine du charbon importé, l'accueil du minerai de fer relient Dunkerque à des pays lointains, tels que le Brésil.

En promenade sidérante à Dunkerque ( N° 1085 )

Même si le côté scientifique m'a un peu échappé, j'ai réalisé que toutes les opérations de la sidérurgie étaient présentes dans ce port.

" Sidérurgie " Signification : " ensemble des installations industrielles se rapportant à la métallurgie primaire du fer et du traitement conduisant du minerai aux fontes, aciers etc "

En promenade sidérante à Dunkerque ( N° 1085 )
En promenade sidérante à Dunkerque ( N° 1085 )

Le pont ayant été relevé, nous sommes rentrés en ville, et nous étions ébahis devant le travail des hommes.

Le bateau-feu et le trois Mâts sont à quai pour les touristes. Mais, nous, nous avons réalisé ce que, dans notre vie quotidienne nous devons au port de Dunkerque et à ses ouvriers courageux. Oui, même une lame de rasoir a son origine ici !!

Le pont est levé et nous rentrons.

Le pont est levé et nous rentrons.

Le bateau-feu attire l'oeil des touristes à quai, mais il n'est là qu'à la gloire des pompiers.

Le bateau-feu attire l'oeil des touristes à quai, mais il n'est là qu'à la gloire des pompiers.

Partager cet article
Repost0

Pauline, de notre terre, battue ( N° 1084 )

Publié le par Quinquine1159

Pauline Parmentier, une fille du Pas de Calais... Pas étonnant avec un tel nom, (sic).

Née à Cucq, décidément (sic), elle portait nos espoirs à Roland-Garros, cette année.

Unique Française rescapée au 3ème tour de la qualification féminine, Pauline n'est pas parvenue à ce quart de finale, dont elle rêvait.

Mais, ce dimanche, elle a eu, au moins, le temps de savourer sa présence sur le central. ( Elle ne voulait pas s'arrêter sur le court numéro 1.) Elle voulait partager cela avec le public. Et celui-ci a scandé son nom et lui a fait une "ola".

Les beaux yeux de Pauline pour le rêve

Les beaux yeux de Pauline pour le rêve

Pauline Parmentier va maintenant disputer un tournoi sur gazon, à Nottingham.

Puis, elle va s'aligner sur les qualifications à Wimbledon.

Car, la Nordiste ne s'arrêtera pas en pleine ascension. Une fille à suivre !

Partager cet article
Repost0

Des Audois chez les Dunkerquois ( N° 1083 )

Publié le par Quinquine1159

M-J: - Vous représentez l'Aude en congrès à Dunkerque ?

M-L: - Oui, enfin, mon mari.

M-J: - Et vous pensiez monter en Sibérie ?

M-L: - En quelque sorte, oui.

M-J: - Je vous l'avais dit, une petite laine, pour les matinées et les soirées, suffit.

M-L: - Oui, on a des a priori.

9 heures du matin, devant les cabines de plage, à Dunkerque, deux Audoises

9 heures du matin, devant les cabines de plage, à Dunkerque, deux Audoises

M-J: - Mais pour moi, le Nord, de naissance c'est mon pays.

M-L: - Je ne connaissais pas, mais, sous le soleil, beau pays !

Le Nord, les frites, la bière ( en l'occurence, ici avec un potchevlech )

Le Nord, les frites, la bière ( en l'occurence, ici avec un potchevlech )

M-J: - Lui, il a pris le meilleur du Nord et du Midi .

M-L: - Je garderai un bon souvenir de mon passage ici.

Les filles du Nord et le vin du Midi pour lui

Les filles du Nord et le vin du Midi pour lui

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2