Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour sur Castres et Goya ( N° 1274 )

Publié le par Quinquine1159

Le 3 Mai, dans l'article n° 1228, j'annonçais la visite de Castres, que notre association de Nordistes effectuerait le 16 mai.

Liliane me fait parvenir quelques photos retrouvées. Les premières sont du musée Goya. Mais avant d'y pénétrer, admirons le parc ordonné et entretenu.

Ordonnancement d'un jardin " à la française "

Ordonnancement d'un jardin " à la française "

Un rétable est une pièce maîtresse de ce musée . Celui de Saint Martin par le Maître de RIOFRIO . Les dimensions de la salle et le nombre de visiteurs rendent l'approche difficile et la qualité de la photo moyenne. Merci néanmoins à notre amie pour son désir de partage.

Le rétable, que les amateurs étudieraient volontiers en détail

Le rétable, que les amateurs étudieraient volontiers en détail

Un ajout surmonte ce rétable, dans de grandes dimensions ( H : 3,38 m et L : 2,35 m )

Il est l'oeuvre de Francisco Pacheco et date de 1611. Il s'intitule " Le jugement dernier ". Représentatif de l'art espagnol du XVIIème siècle, on y compte 800 figures.

Après avoir quitté l'Espagne, ce tableau a d'abord été vu à Paris, puis à Marseille chez des particuliers qui l'auraient délaissé. C'est en 1996 que la ville de Castres l'a acquis, puis restauré.

Superbe tableau interprétant le religieux

Superbe tableau interprétant le religieux

Le regard de Liliane s'est attardé sur une image de crèche . Contrairement aux évocations habituelles, la Vierge est ici montrée devant le lieu et elle est déjà auréolée.

Sans doute Liliane a-t-elle détourné les yeux des peintures de celui dont le musée a pris le nom : le peintre Goya ! Aucune photo de ses tableaux, en effet pour notre article.

Encore un sujet religieux pour le musée de Castres

Encore un sujet religieux pour le musée de Castres

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Temps de cochon ( N° 1273 )

Publié le par Quinquine1159

Non, pas dans le Nord le temps de cochon. Il n'y fait pas plus mauvais qu'à Nice ....

Les joies de l'automne sont arrivées. Et c'est le temps DU cochon pour les P'tits Quinquin.

... et il ne va plus dormir longtemps ...

... et il ne va plus dormir longtemps ...

... Car le samedi 17 Octobre 2015 à midi, ils se réuniront à Saint-Nazaire d'Aude, pour le retrouver cuit à la broche . Ceux qui l'ont testé l'an dernier savent que c'est un régal .

Apéritif et une entrée classique pour eux.. devinez...une tarte au maroilles et pour le final, vous pouvez deviner aussi.

On leur souhaite bon appétit et belle journée amicale.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Textifood : une nouvelle galaxie couture à Lille ( N° 1272 )

Publié le par Quinquine1159

Les fibres textiles du futur se trouvent dans la nature : fruits, fleurs, coquillages, arbres ou champignons.

Le fil d'ortie est souple comme du lin et a des vertus antiseptiques.

La fibre de lotus est infroissable .

La fibre de café absorbe les odeurs .

La fibre de canne à sucre absorbe la chaleur .

L'association laine + paille de riz donne une matière très soyeuse.

Pour cette robe, une matière très soyeuse issue de la nature

Pour cette robe, une matière très soyeuse issue de la nature

Jusqu'au 17 janvier 2016, une exposition intitulée " TEXTIFOOD " dévoile, au musée d'histoire naturelle de la ville de Lille, des créations nouvelles dans l'habillement, issues des végétaux .

Affiche de l'exposition

Affiche de l'exposition

En cette région du Nord, région de prédilection de la bière, honneur à la " Beer Dress ", robe faite de fibres de bière et dont la jupe a des pétales, rappelant la forme des cônes que sont les fleurs de houblon.

la "Beer dress " . Celles qui connaissent retrouveront les fleurs de houblon

la "Beer dress " . Celles qui connaissent retrouveront les fleurs de houblon

La dentelle de Calais est, ici, composée de viscose et polyamide de soja, teintée de thé bleu. Elle est assemblée en bustier, sur une robe en fibre d'ananas.

On peut voir aussi un ensemble couleur crème, à base de collagène provenant d'écailles de poissons, froncé, brodé sur un tissage d'ananas et de bananier.

Un fourreau de satin imprimé de citrons est par ailleurs rehaussé de plumes d'autruches.

Voici quelques images de créations, trouvées dans " la Voix du Nord ":

Robes végétales
Robes végétales

Robes végétales

Plus originale mais se rapportant à la nourriture: une robe brodée de fourchettes métallisées. Et encore : un trench imprimé de grands carrés de sucres.

On avait déjà vu les robes en chocolat.... Les Messieurs auront décidément de quoi se mettre sous la dent.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2