Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit tour en forêt noire ( N° 1339 )

Publié le par Quinquine1159

Pas d'anniversaire sans gâteau. La forêt noire est un classique des pâtisseries, dont on ne se lasse jamais.

Pour 75 amis, il faut bien ce volume.

Pour 75 amis, il faut bien ce volume.

Ce soir du 6 mars 2016, Agnès met le feu chez les Ch'tis du Narbonnais.

Moment intense

Moment intense

Plaisir attendu. Plaisir éphémère pour les yeux.

Mais grand plaisir

Mais grand plaisir

Herbert Brian a écrit:" Je laisse mes pas dans l'histoire, même là où je ne marche pas."

Une année de plus dans l'histoire du P'tit Quinquin, une journée où le Club laisse ses pas. Le moment d'entonner joyeusement: " Bon anniversaire, nos vœux les plus sincères, pour que l'an fini, nous soyons tous réunis pour chanter encore Bon anniversaire."

La magie de la lumière dans le noir

La magie de la lumière dans le noir

Plaisir partagé: une meringue blanche et quelques griottes, c'est toute la forêt noire qui vient à la bouche.

Toute la forêt noire

Toute la forêt noire

Et pour la fraîcheur , voici une boule de neige glacée. Quant à la "cerise sur le gâteau", vous n'imaginez pas son sens deuxième. A voir demain...

Cerises avec le gâteau. Et demain, "cerise sur le gâteau".

Cerises avec le gâteau. Et demain, "cerise sur le gâteau".

"- Nadine, on ne sait pas qui tu applaudis. Mais nous, nous t'applaudissons pour ton organisation."

Bravo Nadine !

Bravo Nadine !

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Arrêt sur images ( N° 1338 )

Publié le par Quinquine1159

Quand ce n'est pas du cinéma, mais de la photo, MDR...

Echauffement

Echauffement

Le Président en pleine action
Le Président en pleine action

Le Président en pleine action

Arrêt sur images ( N° 1338 )
Rock

Rock

Arrêt sur images ( N° 1338 )
Hello !
Hello !

Hello !

Arrêt sur images ( N° 1338 )
Twist
Twist

Twist

Arrêt sur images ( N° 1338 )
Les sirènes du port d'Alexandrie...

Les sirènes du port d'Alexandrie...

La lumière du phare d'Alexandrie....

La lumière du phare d'Alexandrie....

Les papillons de ma jeunesse...

Les papillons de ma jeunesse...

Arrêt sur images ( N° 1338 )
RAH !

RAH !

Arrêt sur images ( N° 1338 )
Manu a manu
Manu a manu

Manu a manu

Arrêt sur images ( N° 1338 )
A tout à l'heure !

A tout à l'heure !

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Sur l'air d' Alexandre DESROUSSEAUX ( N° 1337 )

Publié le par Quinquine1159

Dimanche 06 Mars, l'Association "Le p'tit Quinquin" du Narbonnais a donc fêté son 21ème anniversaire, comme annoncé (numéro 1334 du 02 mars ).

Alors, les Ch'tis ont chanté, sur l'air du "P'tit Quinquin" d'Alexandre Desrousseaux. Mais il leur fallait les paroles, car elles ont été modifiées. Voici le refrain:

" Ah! Francis Chemin, in va fêter l' p'tit Quinquin.

Cha fait pu d' quinze ans qu' te nous fais du bien."

Mais il en manque !

Mais il en manque !

Voyons un couplet ( il y en a 3 ):

" Bin sûr, mes amis, i' faut s' l' avouer,

Tertous, in a bin participé,

D'eun' façon, d'eun aut', par not' présenc',

In a souvint mis gramin d'ambianc',

In a bin mingé et bu, bin dansé, chanté souvent.

Faut espérer qu' cha dure encor' longtemps longtemps."

Pas tous rentrés sur la photo ? Alors zoomons:

Zoom à droite : Il n' étaient pas rentrés dedans.

Zoom à droite : Il n' étaient pas rentrés dedans.

Zoom à gauche, pour le plaisir

Zoom à gauche, pour le plaisir

Zoom au centre gauche, toujours pour le plaisir

Zoom au centre gauche, toujours pour le plaisir

Zoom au centre, sur notre Président, Francis Chemin

Zoom au centre, sur notre Président, Francis Chemin

" Ah! Tous mes amis, in pourra bin leur dir' merci

Pour tout c' qu'i z ont fait: MERCI encore MERCI !"

Mais qui est l'auteur de ces paroles de gratitude ? C'est elle, qu'alors on a remerciée :

On se tourne vers elle, on l'applaudit. Elle tourne le dos.

On se tourne vers elle, on l'applaudit. Elle tourne le dos.

L'auteur(e) des paroles, adaptées à l'occasion du 21ème anniversaire du club du "P'tit Quinquin" du Narbonnais

L'auteur(e) des paroles, adaptées à l'occasion du 21ème anniversaire du club du "P'tit Quinquin" du Narbonnais

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Aux grands-mères (N° 1336 )

Publié le par Quinquine1159

Bonne fête Mamie !

Bonne fête Mamie !

Quinquine n'est plus très souvent sur le blog, mais elle n'aurait pas manqué l'occasion de souhaiter à sa Mamie et à toutes les grands-mères lectrices, une très belle journée de fête.

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Qui est dedans ? ( N° 1335 )

Publié le par Quinquine1159

Nous, nous sommes décidément dans le cinéma.

Dany Boon est naturellement dans le film. C'est pourtant un film anglais.

Il est dans "the merde". Le titre du film est " You are in the merde."

Dany Boon est bien dedans.

Dany Boon est bien dedans.

On dit qu'il a un rôle de comédien et donne la réplique à une star du film Harry Potter . Il incarne un homme politique français. Aucun autre élément à notre connaissance.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Un bel âge ( N° 1334 )

Publié le par Quinquine1159

Un bel âge

Un bel âge

Avant 1974, notre Club de Ch'tis exilés dans le Sud aurait atteint la majorité. En 2016, il est majeur depuis 3 ans déjà.

Si février ne respecta pas la tradition du carnaval, le mois de mars perpétuera bien la coutume de l'anniversaire. Dimanche 06, un repas le fêtera donc, avec un menu alléchant, une escalope de foie gras poêlée et sa poire, un filet de canette en croûte d'épices et LE gâteau.

Suspense pour le gâteau
Suspense pour le gâteau

Suspense pour le gâteau

Dès à présent, souhaitons une belle journée aux adhérents de l'Association qui aura donc 21 ans d'existence.

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Les pieds nickelés picards contre le Goliath du luxe ( N° 1333 )

Publié le par Quinquine1159

Le 24 février 2016, est sorti en salles, un film de François Ruffin intitulé " Merci Patron ".

L'affiche du film

L'affiche du film

Le patron, c'est Bernard Arnault, P.D.G. de la marque de luxe L.V.M.H.

Bernard Arnault

Bernard Arnault

Son usine fabriquait des costumes Kenzo, à POIX du Nord, près de VALENCIENNES .

Au village nordiste, les filatures du patron
Au village nordiste, les filatures du patron

Au village nordiste, les filatures du patron

Un couple d'ouvriers, Jocelyne et Serge Klur, est désormais au chômage, criblé de dettes, risquant de perdre sa maison, car l'usine vient d'être délocalisée en Pologne.

La famille Klur

La famille Klur

C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal FAKIR, devenu actionnaire de l'entreprise, confiant et bien décidé à toucher le cœur de Bernard Arnault, va porter le cas des Klur à l'Assemblée Générale de L.V.M.H.

" I love Bernard ". FAKIR aimerait-il Bernard Arnault ?

" I love Bernard ". FAKIR aimerait-il Bernard Arnault ?

Depuis leur salle à manger, les Klur ont un étrange point de vue sur le monde. C'est une farce sociale, du marxisme en mode loufoque. La référence affichée par le réalisateur, est le film " L'Arnaque ", mais en version ch'ti et très lutte des classes.

Le couple d'ouvriers, dans leur salle à manger

Le couple d'ouvriers, dans leur salle à manger

Voulant réinsérer le patron dans la vie normale et le rendre plus humain, le cinéaste imagine de le confronter aux gens que ses décisions ont touchés et qui en ont souffert. Il l'invite à un voyage en Picardie, à FLIXECOURT, pensant qu'il en rentrerait bouleversé.

Une ville qui n'est pas choisie au hasard

Une ville qui n'est pas choisie au hasard

Chimérique, l'idée de faire venir Bernard Arnault dans cette ville. Le P.D.G. doit l'oublier et la faire oublier. Car c'est là-bas qu'est née sa fortune: en 1985, il a repris Boussac Saint Frères et promis aux ouvriers de conserver presque tous les emplois. Or il va se débarrasser de toutes les usines, à une exception près.

Même les châteaux de la famille Saint frères sont à l'abandon.

Même les châteaux de la famille Saint frères sont à l'abandon.

Ici intervient un thème sous-jacent au film: le rôle de l'Art.

Bernard Arnault a trouvé la passerelle vers un ordre supérieur, il publie son auto-biographie, histoire avec des omissions calculées. Il aligne des œuvres d'art, comme des certificats de bonne conduite, des récompenses pour son génie. L'Art devient l'enjeu d'une bataille pour Sa mémoire. Le P.D.G. est alors à l'origine du musée de la fondation Louis Vuitton, qu'inaugurent Président de la République et Ministres.

La Fondation d'entreprise Louis Vuitton.

La Fondation d'entreprise Louis Vuitton.

Certes le chantier a fait travailler des équipes et des corps de métiers qui lui en sont reconnaissants. Certes un large public visite aujourd'hui cette cathédrale de verre .

Un joyau de l'Art contemporain

Un joyau de l'Art contemporain

Le dividende est en hausse, le luxe se vend bien aux touristes chinois. Le Club des actionnaires L.V.M.H. édite un magazine sur papier glacé : Apartés.

Le magazine des actionnaires

Le magazine des actionnaires

De plus en plus épris d'art, le P.D.G. rend hommage à un artiste contemporain et soutient l'exposition au Centre Pompidou des oeuvres de Yves Klein.

D'un bleu devenu célèbre pour les amateurs
D'un bleu devenu célèbre pour les amateurs

D'un bleu devenu célèbre pour les amateurs

A l'automne, L.V.M.H. est encore à la une, révélant " le monde secret de Giacometti, artiste d'une force qui devrait susciter émotion et dialogue avec le plus large public." (dixit)

Au Centre Pompidou à Paris, l'exposition Giacometti
Au Centre Pompidou à Paris, l'exposition Giacometti

Au Centre Pompidou à Paris, l'exposition Giacometti

Le film " Merci patron " se veut une bataille pour la mémoire. Par l'art, mémoire du passé du patron, effacée. Pour les travailleurs, mémoire oubliée.

Une mémoire effacée, elle aussi
Une mémoire effacée, elle aussi

Une mémoire effacée, elle aussi

Les David frondeurs, l'emporteront-ils contre un Goliath milliardaire ?

C'est évidemment un film politique, dont le message est d'éveiller la conscience des oligarques, car les Klur, les ouvriers de Poix du Nord et de Boussac Saint Frères se souviennent de tout ...

C'est aussi un film comique, d'un genre inédit, avec des scènes inattendues, des sentiers insolites, un rythme accéléré, des coups de théâtre, du suspense, des tas de quiproquos, une aventure étonnante des pieds nickelés picards.

Source des renseignements: un prospectus de cinéma, trouvé par hasard sur un siège !

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2