Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A cheval, de ROUBAIX à RIO ( N° 1452 )

Publié le par Quinquine1159

A cheval, de ROUBAIX à RIO  ( N° 1452 )

Karim Laghouag, 41 ans, est né à Roubaix en 1975. Il a passé son enfance dans le Nord. C'est à l'âge de 8 ans qu'il commence l'équitation avec son oncle qui tient une écurie. Il décide ensuite d'en faire son métier. En 2014, le cavalier s’installe dans ses propres écuries dans le Perche à Nogent-le-Rotrou.

A cheval, de ROUBAIX à RIO  ( N° 1452 )

Le cavalier vient de remporter, avec l'équipe de France de concours complet, la première médaille d'or de la France aux Jeux olympiques de Rio.

Source : FR3 N-PdeC.

A cheval, de ROUBAIX à RIO  ( N° 1452 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le golf aux J.O. de Rio ( N° 1451 )

Publié le par Quinquine1159

Pas vraiment drôle le golf à Rio ?

Pas vraiment drôle le golf à Rio ?

Les plus prestigieux patronymes du golf mondial ont tour à tour décliné l'invitation de parcourir l'écrin olympique de Rio. Sans doute effrayés par les moustiques et le virus Zika. Seuls 10 des 30 meilleurs sont au rendez-vous.

Mais ce sont des espèces d'un tout autre genre auxquelles les golfeurs devront faire face. Caïmans, boas constrictors, capybaras (gros rongeurs de la taille d’un chien), singes, ou chouettes attendent les hommes ( du 11 au 14 août ) et les femmes ( du 17 au 20 août ) présents sur le parcours....

C’est une véritable ménagerie qui peuple le parcours de Barra da Tijuca. Construit dans un marécage spécialement pour cette olympiade, le golf a vu le nombre d'espèces animales vivant dans le secteur passer de 118 à 263.

Ne voir que le trou !

Ne voir que le trou !

Mais pas de quoi inquiéter Mark Johnson, directeur d’agronomie internationale pour le PGA Tour. Les caïmans, qui vivent près des trous 2, 3, 5 et 9 dans des lacs, sont des animaux nocturnes assez timides. "Ils ne mesurent que 1,50 m au maximum. J'en ai dans mon jardin qui mesurent entre 3 m et 3,50 m!", affirme le Floridien. Par sécurité, des dresseurs seront néanmoins placés tout au long des 18 trous en cas d’introduction indésirable.

S’ils ne présentent aucun danger pour l’homme, les capybaras sont en revanche une menace pour le parcours. "Ils mangent l'herbe durant la nuit, il y en a entre 30 et 40 à l'intérieur du périmètre du parcours. Mais eux, ils vivent ici, nous, on joue au golf. Alors, il faut qu'on coexiste...".

Des chouettes ont, elles, élu domicile dans un bunker à proximité du trou 9. Et là encore, pas de problème pour l’Américain. "On ne va pas les combler, on va faire avec. Les joueurs ne seront pas trop contrariés, on leur donnera simplement un drop gratuit."

( N.B. un drop est une 2ème chance pour sa balle )

La chouette en spectateur du golf

La chouette en spectateur du golf

Absent depuis 112 ans des J.O., le golf dispose de deux éditions pour apporter la preuve de son attachement aux anneaux, avant de voir son cas réexaminé après Tokyo en 2020.

( Infos du Net )

Publié dans sport

Partager cet article
Repost0

Le Denaisien s'entraîne à Narbonne et sera à Rio ( N° 1450 )

Publié le par Quinquine1159

A bientôt 20 ans, Marc-Antoine OLIVIER, originaire de DENAIN, est membre du team Philippe Lucas à l'Espace de Liberté de Narbonne. Dans une discipline aussi ingrate qu'impressionnante : le 10 kilomètres nage libre, qui demande un effort de longue durée et grande intensité et nécessite endurance et stratégie. Marathonien de la nage, il est international en bassin, mais c'est en mer qu'il s'éclate.

Le Denaisien s'entraîne à Narbonne et sera à Rio ( N° 1450 )

Un caractère d’acier

Décidé et tenace, seule la victoire l’intéresse. Dans cette optique, rien ne lui fait peur, ni dans l’eau, ni en dehors. A Rio, il risque de faire face à de gros rouleaux. Son père en plaisante : « Vous savez, à ses dix ans il avait disputé les championnats de France de sauvetage en mer à Hossegor. Il devait faire tout un petit parcours par une mer grosse. Non seulement Marc-Antoine l’a emporté, mais lorsqu’il est revenu, ses adversaires pétrifiés par les rouleaux n’étaient pas partis. »

Le nageur se concentre. Il se tient prêt à nager au milieu de serpents et d’éléphants de mer. « En Nouvelle Calédonie, j’ai même nagé au milieu de tortues. C’était incroyable. Et là, je viens d’apprendre qu’on signalait un requin baleine au large de Copacabana. J’espère qu’on n’aura pas l’occasion de le croiser ! »

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La pétanque ? Narbonne est pour ! ( N° 1449 )

Publié le par Quinquine1159

Cocorico !

Cocorico !

Nous n'étions pas à RIO le 23 juin. L'article numéro 1427 annonçait l'annulation du challenge de boules chez les Ch'tis du Narbonnais.

Nous ne sommes toujours pas à RIO, mais à NARBONNE. Le 10 août 2016, continuant une tournée de 8 villes, commencée le 10 juin à BEZIERS et devant se terminer à ISTRES le 13 septembre, une chaîne 100°/° sport de la TNT suivra 1/2 finales et finale d'un évènement incontournable de l'été sportif national.

24 émissions consacrées à la pétanque

24 émissions consacrées à la pétanque

Narbonne recevra les meilleurs joueurs de pétanque du monde: l'équipe internationale des 4 champions du monde, avec de grands noms dans la discipline, dont Philippe Suchaud , déjà 7 fois vainqueur. Pour la 18ème saison, les Masters de pétanque sont annoncés.

La pétanque ? Narbonne est pour ! ( N° 1449 )

Equipe de France, équipe de Madagascar, équipe 2024, équipe Robineau, équipe Fournié, équipe Puccinelli, équipe Quintais, se disputeront. S'y ajoutera une équipe locale de ville-étape ( Narbonne est la 5ème étape ), dont la sélection se fera mardi 9 août matin, entre 4 équipes audoises. A chaque fois, s'affrontent au total 8 équipes : les 7 de la tournée estivale et l'équipe locale.

La rencontre devait se dérouler sur le Cours Mirabeau de Narbonne.

Le long du canal de la Robine, un espace adequat

Le long du canal de la Robine, un espace adequat

Pour des raisons de sécurité, ces Masters se joueront au parc des Sports de la ville.

Du travail pour les Municipaux

Du travail pour les Municipaux

Un Masters Jeunes ( de 8 à 15 ans ) aura lieu mardi en fin de matinée. Destinée à la promotion de la pétanque parmi les jeunes, elle eut, en juillet à Oloron Sainte Marie, un grand succès.

Vive la pétanque et vive les jeunes !

Vive la pétanque et vive les jeunes !

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

L'escrime, de ROUBAIX à RIO ( N° 1448 )

Publié le par Quinquine1159

Saoussen BOUDIAF

Saoussen BOUDIAF

La sabreuse au parcours scabreux, orpheline et désorientée, a retrouvé une heureuse plénitude dans la pratique de l’escrime. Volontaire et portée par une rage de vaincre inébranlable, elle emporte tout sur son passage en junior, avant de triompher dans le collectif des grands. Vice-championne du monde par équipe en 2014, cette Roubaisienne tirera en tant que remplaçante à Rio.

Elle rêve de devenir championne olympique. " Elle se sent bien, prête à tenir son rang. C’est notre valeur ajoutée ", s’enthousiasme un des entraîneurs de l’équipe de France de sabre. " On l’a prise en tant que remplaçante, mais elle rentrera dès que nous serons
menés."

Surnommée "tigresse"

Surnommée "tigresse"

Le 13 août, avec son tempérament de feu et ses excellentes références internationales, Saoussen Boudiaf a des chances de nous surprendre aux J.O. 2016.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La belle représentation du N-PdeC en athlétisme aux J.O. ( N° 1447 )

Publié le par Quinquine1159

Club d’athlétisme français le plus représenté à Rio, le Lille métropole envoie trois filles et quatre garçons au village olympique. Kafétien GOMIS à la longueur et Phara ANACHARSIS aux haies accompagnent la perchiste Vanessa Boslak, et le sprinteur relayeur Stuart Dutamby. Les Belges Philip Milanov (lancé de disque) et Mickaël Bultheel (haies) et la Luxembourgeoise Charline Mathias (demi-fond), tous trois licenciés au LMA, se joignent même au quatuor français.

KAFETIEN GOMIS ( Papy) fait de la résistance

Bondissant et explosif, Kafétien Gomis goûte de nouveau aux Jeux olympiques. Né à SAINT-QUENTIN, il y a 36 ans, le plus âgé des sportifs nordistes à Rio, n’a jamais été aussi fort. Son bond, mesuré à 8,23 mètres aux championnats de France en salle, en atteste. Il lui a attribué non seulement le titre, mais surtout la qualification olympique. " C’est beaucoup d’émotion !" Préparé en altitude à Tignes, l’athlète se sent prêt : " J’ai fait beaucoup de muscu et j’ai préservé mon genou droit douloureux."

L’homme du dernier essai

Ralenti par des blessures récurrentes, le Lillois se distingue surtout par sa capacité à attendre le 6ème essai pour faire la différence. Au pied du mur, il se transcende et appuie davantage sur la planche pour se donner de l’impulsion. « C’est l’homme du sixième essai, sans aucun doute », décrypte son premier entraîneur au Lille métropole. « Il a obtenu son premier podium en salle, puis son premier titre en salle de la même manière ( il fera 8,09 m). Il est hors norme, c’est un combattant comme je n’en ai jamais vu. » déclare son entraîneur.

GOMIS
GOMIS

GOMIS

Phara Anacharsis : « je travaille pour remplir mon frigo »

La triple championne de France commence l’athlétisme à ses 15 ans, pour échapper à l’ennui du quotidien. "Le stress du départ et la sensation de la gagne me font vibrer." Impulsive et souriante, elle adore la musique et fait même de la salsa quand elle en a l’occasion. La coureuse confie galérer pour se nourrir et payer son loyer. Pendant 20 heures par semaine, elle conseille des chaussures aux clients d’un Décathlon. " Je travaille pour remplir mon frigo alors que je devrais m’entraîner sur le terrain ", se lamente-t-elle.

Phara ANARCHASIS, Martiniquaise entraînée à Lille
Phara ANARCHASIS, Martiniquaise entraînée à Lille

Phara ANARCHASIS, Martiniquaise entraînée à Lille

Jolie renaissance

Touchée par une profonde blessure au pied, Phara a lutté pour retrouver son niveau. "C’était hyper douloureux et surtout c’est très long à soigner. " Aujourd’hui encore, quelques douleurs subsistent, mais rien comparé à la galère de la saison passée. " Pendant 2 à 3 mois, j'avais envie d'arrêter. C’est dur de ne pas faire de performances ."
À Rio, non seulement la Martiniquaise s’aligne sur le relais 4 fois 100 mètres, mais elle s’élance également en individuel sur le 400 mètres haies.

VANESSA BOSLAK

Née le 11 juin 1982 à Lesquin voici une athlète française, spécialiste du saut à la perche. Au cours de sa carrière sportive, elle bat tous les records de France (benjamine, minime, cadette, junior, espoir et senior) et devient notamment vice-championne du monde en salle en 2012. Elle est finaliste des trois derniers Jeux olympiques (Athènes 2004, Pékin 2008 et Londres 2012) et est désormais qualifiée pour les Jeux olympiques 2016 de Rio grâce à un saut à 4,60 m réalisé le 28 février.

Vanessa et le saut à la perche
Vanessa et le saut à la perche

Vanessa et le saut à la perche

Handicapée dans sa préparation, dès le printemps 2007, par une blessure au genou, elle se classe 9e aux Jeux olympiques d'été de 2008 de Pékin avec un saut à 4,55 m.

En mars 2009, mal remise d'une blessure au pied droit, elle se déchire le ligament croisé antérieur du genou gauche. Après 4 opérations et de multiples complications post-opératoires, elle reprend le saut à la perche en juillet 2011 après 3 ans d'arrêt forcé avec un saut à 4 m1. Lors de sa première compétition en salle à Orléans le 11 décembre, elle termine 2e avec 4,51 m ; cependant, lors du concours, elle perd son record de France junior . Retour à son meilleur niveau en 2012.

Côté professionnel, Vanessa est masseur-kinésithérapeute, praticienne en acupuncture (diplômée de l'université de Pékin) et préparatrice physique (diplômée de l'INSEP). Elle poursuit actuellement une spécialisation en Kinésithérapie du Sport auprès de l'institut KinéSport.

Infos et photos: France 3 N-PdeC et le Net

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La pagaie d'une Cambrésienne à Rio ( N° 1446 )

Publié le par Quinquine1159

Née il y a 29 ans à CAMBRAI, Amandine LHOTE est un exemple des méfaits du sport intensif et des mérites de la volonté de survivre. En effet, séduite par le canoë-kayak dès le C.M.2, lors d'une sortie scolaire, elle dut à 21 ans, en arrêter la pratique pendant 6 ans, pour de graves problèmes de dos.

"Lève-toi et le sport t’aidera." Il ne s’agit ni d’un verset du Coran, ni d’un précepte chrétien. La sportive nordiste en a fait son leitmotiv. Amandine Lhote n’a cure de sa lombalgie incurable. Malgré des médecins dubitatifs et des entraîneurs précautionneux, elle s’est remise à pagayer.
" Mes lombaires sont écrasées, des disques partent sur le côté. Mes entraîneurs ne veulent plus prendre de risque et les médecins me recommandent de m’arrêter pour me préserver. Je stoppe la compétition, mais je continue à faire un peu de bateau. »

La situation se décante plus de quatre ans plus tard grâce à un nouveau médecin..

Cette épreuve a permis à Amandine, également professeur de fitness, de maîtriser son corps. " J’ai encore des douleurs, bien sûr, mais je sais les gérer. Je sais ce qu’il faut faire si j’ai une inflammation. J’ai fait énormément de renforcement des muscles des jambes et du bas du dos pour soulager les zones sensibles. Je m’étire beaucoup et les kinés veillent sur moi, au cas où. Je reste suivie, si ça me met en danger je prendrai la bonne décision. "

Sur le kayak, pour éviter de trop solliciter son dos, elle a trouvé une ingénieuse solution. " Je pagaie sur un siège amovible. Il pivote sur un axe et me permet d’éviter de m’appuyer sur mon dos. De cette façon, je ne mets plus la pression sur mes disques lombaires. Les entraîneurs affirment que ça me fait perdre en force et en transmission. Mais il s’agissait d’une condition sine qua non si je voulais prétendre à remonter sur un kayak. "

La pagaie d'une Cambrésienne à Rio ( N° 1446 )

Le 19 août, on la retrouvera à RIO, où elle va concourir à 4, sur un sprint de 500 mètres.

Sa famille s'est déjà envolée pour la soutenir. Amandine n’oublie pas le Nord. « Je retourne, dès que je peux, faire honneur à la boulangerie de mes parents. Toute ma famille vit à Cambrai. Le Nord reste ma région de cœur. » ( La douce et calme kayakiste a choisi de parfaire ses gammes au pôle France de Nancy. Après avoir vécu des jeux sur le banc à Pékin, la voilà titulaire à Rio.

En repensant à ses années d’arrêt, Amandine tient à délivrer un message : " Une grave blessure ne doit pas nous arrêter. Si on aime son sport et qu’on se motive, on peut s’en sortir. "

Info : France 3 N-PdeC

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Notre tennis-woman à Rio ( N° 1445 )

Publié le par Quinquine1159

Des 25 représentants du Nord-Pas de Calais aux J.O. de Rio, nous connaissons, depuis l'article n° 1443, celle qui évoluera en gymnastique artistique ( les 7, 9 et 11 août ).

Faisons aujourd'hui connaissance avec la candidate en tennis: Kristina MLADENOVIC.

Kristina

Kristina

Cette jeune femme de 23 ans est née à Saint-Pol-sur Mer, de parents serbes, sportifs professionnels émérites. Kristina Mladenovic va être alignée pour le simple et le double dames. Celle qui vient de remporter le double de Roland-Garros, avec Caroline Garcia, en battant les russes, pourrait renouveler la performance à Rio.

2009 : son année

Après sa sixième, Kristina choisit de suivre des cours par correspondance. À 12 ans, elle intègra le centre de formation de Roland-Garros. C’est d’ailleurs sur les courts de la Porte d’Auteuil qu’elle inscrit un record, celui du service le plus rapide, avec 200 km/h en 2009, record partagé avec l’américaine Venus Williams.

En 2009, elle enchaîna les performances, en remportant le tournoi junior de Roland Garros sans avoir perdu un seul set dans ses matchs. Puis elle se hissa en finale de Wimbledon junior. Enfin, elle est sacrée championne du monde junior.

Mais sa carrière ne s'est pas arrêtée en junior. Dès 2013, Wimbledon fut son tournoi préféré. En 2015, Kristina est classée numéro
1 française.

En double en 2016, à Wimbledon

En double en 2016, à Wimbledon

Du show sur le cours, comme Monfils

“J’essaye au quotidien d’aller au bout de mes limites. Je ne les connais pas”, avoue-t-elle à Paris Match. Sur le court, elle n'hésite pas à proposer un tennis spectaculaire, comme par exemple un coup où la balle passe entre les jambes.

Elle suit un peu le modèle de son ami Gaël Monfils. Elle indique à beIn sports : “On est très bons amis. Quand je le vois jouer il m’impressionne tous les jours. Et j’aime bien ce côté show, j’essaye d’apporter ça au maximum. J’essaye d’apporter un peu plus de spectacle et de choses différen
tes.”

Show ?

Show ?

Le tournoi olympique, qui débute le 6 août, sera certainement l'occasion de le vérifier.

Infos et photos : France 3 N-PdeC.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

A RIO, DUNKERQUE, mais aussi le NORD-PAS de CALAIS ( N° 1444 )

Publié le par Quinquine1159

Brésil accueille

Brésil accueille

La France a délégué 54 athlètes français à RIO. Parmi eux, on a évoqué hier Louise Vanhille de DUNKERQUE. Mais c'est tout le NORD-PAS de CALAIS qui est fortement représenté, avec 25 sportifs, soit près de la moitié des candidats à une médaille.

Grosse représentation de notre Région aux J.O. 2016

Grosse représentation de notre Région aux J.O. 2016

Détails sur tous ces athlètes dans nos prochains articles.

A suivre en direct, dès aujourd'hui à 20 heures50, sur France 4 .

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

De DUNKERQUE à RIO ( N° 1443 )

Publié le par Quinquine1159

L'ouverture des J.O. 2016 est toute proche.

L'ouverture des J.O. 2016 est toute proche.

Née à ROSENDAELE près de DUNKERQUE, Louise VANHILLE n'a même pas encore 18 ans.

Elle est en Terminale ES et nul doute qu'elle aura des points supplémentaires au Bac, qu'elle passera en septembre, par exception.

Louise VANHILLE

Louise VANHILLE

Louise a quitté sa famille habitant à LEFFRINCKOUCKE, à l'âge de 11 ans. Ce fut dur pour ses parents inquiets pour sa sécurité. Mais ils iront à RIO voir leur petite réaliser son rêve. Son rêve était de représenter la France aux J.O. de 2016, en gymnastique artistique.

Gymnastique et art

Gymnastique et art

Louise Vanhille s'est entraînée 30 heures par semaine. Elle n'a pas été épargnée, car 2 blessures sérieuses l'ont contrariée: en 2014 fracture et luxation du coude et en 2015 double fracture aux deux chevilles. Mais la jeune fille s'est accrochée, grâce à son optimisme et à sa volonté.

De DUNKERQUE à RIO ( N° 1443 )

Nous sommes fiers d'elle et nous lui souhaitons de belles performances à RIO.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>