Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'amour va où il veut. Il s'est posé à CALAIS. ( N° 1700 )

Publié le par Quinquine1159

Couverture d'un livre récent

Couverture d'un livre récent

Pour ce livre récent, un titre accrocheur, un titre ambigu : "CALAIS mon amour".                C'est un témoignage, dont j'ai cherché l'auteur : Béatrice Huret, et l'éditeur : Kero.              Le site Babelio m'en a donné le résumé:

" Un homme et une femme que tout sépare. La jungle va les rapprocher.

Béatrice n'aurait jamais dû s'aventurer sur les chemins de la jungle de Calais?

Veuve d'un mari policier et sympathisant FN, elle vit avec son fils et sa mère dans la campagne environnante.

Une existence tranquille loin de cette jungle, où s'entassent 9  000 personnes.

Un soir en sortant du travail, Béatrice prend en stop un adolescent migrant qui lui demande de l'y déposer.

Là, elle voit des enfants jouer dans la boue dans des conditions indignes.

Sa vie bascule. Elle devient bénévole occasionnelle.

Deux ans plus tard, un groupe d'Iraniens se coud la bouche pour dénoncer leurs conditions de vie.

Parmi eux, Mokhtar, enseignant dans son pays, arrivé en Europe après avoir traversé la Méditerranée sur une embarcation de fortune.

Leurs regards se croisent. C'est le coup de foudre.

Mais Mokhtar n'a qu'un rêve en tête  : gagner l'Angleterre?

C'est le début d'une aventure humaine, amoureuse et judiciaire à laquelle rien ne la préparait. 

Par amour, elle va abandonner ses préjugés, déplacer des montagnes, s'opposer à des lois absurdes.

Il va lui apprendre le courage et la dignité.

Calais mon amour est un hymne à la tolérance, un témoignage bouleversant, un livre universel.  

                                          ( Babelio donne sa note : 3,5 sur 5 )

L'auteure de "Calais mon amour"

L'auteure de "Calais mon amour"

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La bruine n'a pas arrêté les Ch'tis du Narbonnais ( N° 1699 )

Publié le par Quinquine1159

Le numéro 1685 de ce blog annonçait, pour octobre 2017, une marche des Neo-Audois, alias les Ch'tis de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais. Il avait fait très beau et même chaud, mais ce samedi 14, des entrées maritimes vinrent ternir le paysage. Pas suffisant pour diminuer l'ardeur des accros à la rando.

Un bon petit groupe

Un bon petit groupe

Sabrina grelotte tandis que Francis est réchauffé. De toutes façons, tous ceux-là sont des durs. Sylvie, la photographe attitrée, veut bien une petite place.

Sylvie au centre

Sylvie au centre

Sylvie ne se contentera pas de marcher, parce que Sylvie a le regard toujours attiré par les beautés de la nature. La chance lui a souri car une libellule est venue se poser devant son objectif.

Instant magique

Instant magique

La moindre fleur ne devrait pas être négligée par personne. Sa beauté a été mise en lumière par Sylvie.

L'humilité n'exclut pas la beauté.

L'humilité n'exclut pas la beauté.

Vous l'avez compris: Sylvie est notre artiste. Ses sujets sont des cadeaux à qui veut bien les regarder et les considérer comme tels.

Elle voit également les créations des cuisiniers comme des oeuvres d'art... autant que des sources de bien-être, en l' occurrence ici des sources de réconfort après l'effort.

Une entrée riche et variée

Une entrée riche et variée

Une viande élaborée

Une viande élaborée

Vous aurez compris qu'elle avait choisi le menu campagnard.

L'hôtesse des lieux, Stéphanie, a défini le cadre de son restaurant comme un décor industriel, fait de matériaux bruts tel le béton armé au sol, le bar en tôle galvanisée et bois, les lampes de chantier, les murs façon briques rouges. Ceci n'a pu manquer d'évoquer le nord aux p'tits Quinquin.

La salle du 1er étage du restaurant "L'Industrie"

La salle du 1er étage du restaurant "L'Industrie"

La bruine n'a pas arrêté les Ch'tis du Narbonnais ( N° 1699 )

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

En 2018, Les Hauts de France seront bien visités pour et par le Tour de France ( N° 1698 )

Publié le par Quinquine1159

L'étape ( la 8ème du Tour 2018 ) prévue en Picardie est une étape de 181 km au départ de Dreux, ville inédite dans l'histoire du Tour. Les coureurs arriveront à AMIENS le samedi 14 juillet, jour de Fête Nationale. Le programme sera donc chargé pour les organisateurs. Pour le moment seul le détail du parcours de l'arrivée a été dévoilé. 

Amiens n'a pas accueilli le Tour de France depuis 2015. Cette année, le prix pour recevoir le Tour de France s'élève à 120 000 euros. En termes de retombées économiques, selon le président d'Amiens Métropole, ce montant pourrait être multiplié par 4 ou 5. Mais c'est surtout l'image de la ville qui sera mise en avant. 
 

Arrivée du Tour 2018 là-haut

Arrivée du Tour 2018 là-haut

Une lumière qu'aurait bien espéré la ville de Compiègne, longtemps annoncée comme prochaine ville-étape mais finalement privée de Tour à cause du Mondial de foot...

La 9ème étape passera ensuite à ARRAS. 

Le spectacle télévisé des après-midi de juillet

Le spectacle télévisé des après-midi de juillet

Les amoureux de Paris-Roubaix ne vont pas être déçus les coureurs retrouveront les pavés de la reine des classiques entre Arras et Roubaix. Cette étape longue de 150 km réservera un passage sur les secteurs pavés du carrefour de l'Arbre      (2 100 m) et du secteur de Gruson (1 100 m) . En tout 15 secteurs pavés de l'enfer du Nord dont le plus long fera 2700 mètres. Et nos petits villages auront l'occasion de voir les coureurs chez eux.

N.B: La rédactrice est particulièrement contente de savoir qu'ils passeront au bout de sa rue.

 

L'enfer du Nord pour la 9ème étape

L'enfer du Nord pour la 9ème étape

«On a tous à gagner à ce que la course soit indécise. Les pavés, les chemins de terre, des routes difficiles à l’issue incertaine, ça peut permettre de rendre la course moins prévisible, plus intéressante»

Romain Bardet Vélo d'or

On finira chez nous, avec une arrivée à proximité du vélodrome de Roubaix.

Le peloton respirera ensuite, lors de la première journée de repos du côté d'Aix-les-Bains, en Savoie .

En avion jusqu'à la Savoie

En avion jusqu'à la Savoie

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

A CALAIS, un hommage inattendu à Jean Rochefort ( N° 1697 )

Publié le par Quinquine1159

À Calais, dans le quartier du Beau-Marais, sur un mur d'expression libre, un graffeur a rendu hommage à Jean Rochefort.

La disparition de cette figure du cinéma français a suscité beaucoup d'émoi. Visiblement, un graffeur a, lui aussi, été touché par la mort de l'artiste. C'est un Boulonnais de 40 ans, Romuald Demilly,  qui signe K-MU. Jean Rochefort lui faisait penser à son père.

                                                                     ( Info France 3 Régions )

En tous cas, belle ressemblance avec l'acteur décédé

En tous cas, belle ressemblance avec l'acteur décédé

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Après un téléfilm, c'est au tour d'un livre de plonger dans le passé des mines de charbon ( N° 1696 )

Publié le par Quinquine1159

Sorj Chalandon avait 18 ans quand il fut marqué par l'actualité. Dix ans plus tard, écrivant l'histoire d'un biographe familial, il avait décidé d'y glisser un mineur de LIEVIN. Son éditrice l'ayant refusé dans son texte, c'est aujourd'hui, 33 ans après, qu'il offre un roman à la mesure de ce vieux mineur.

L'auteur et son roman

L'auteur et son roman

A propos du "JOUR d'AVANT", on lit ici et là qu'il serait le "Germinal des temps modernes" ou le "Germinal du XXIème siècle. Mais l'écrivain rejette cette analogie à Zola. Son écrit est, dit-il "une prière murmurée par une âme grise". Des hommes étaient morts parce que les conditions de sécurité n'avaient pas été respectées. Parce que la fosse Saint-Amé était à bout de souffle. Elle rendait ses dernières veines de charbon. Elle fermerait bientôt. C'est pour cela que toutes les précautions n'avaient pas été prises.

La une du journal après le drame de 1974

La une du journal après le drame de 1974

Dès le début du roman de Sorj Chalandon, on est prévenu : la mine est dangereuse.

"— Tu sais quoi ? disait mon père. Tu n’iras pas au charbon, tu iras au chagrin. Même si tu ne meurs pas. Même si tu survis à la poussière, aux galeries mal étayées, à la berline qui déraille, à la violence du marteau-piqueur, à la passerelle glacée quand tu reviens au jour. Même si tu prends ta retraite sur tes deux jambes, tu ramèneras cette saloperie de charbon avec toi. Tu auras laissé du cœur au fond. Tu seras silicosé, Joseph. Tes poumons seront bons à jeter dans la cuisinière pour allumer le feu. Tu seras empoisonné. Tu seras à moitié sourd, à moitié mort. Comme les cousins de maman, comme les vieux qui se traînent à l’ombre des terrils, en crachant la mine qui les dévore. Et tu sais quoi, Jojo ? Personne ne la reconnaîtra, ta maladie. À la visite médicale, devine ce que les médecins conseillent aux mineurs qui toussent ? D’arrêter de fumer.  "

Ce monument illustre bien l'étouffement provoqué par la mine.

Ce monument illustre bien l'étouffement provoqué par la mine.

Mais ce 27 décembre 1974, 42 en étaient morts, mais pas de silicose. Un mauvais coup de grisou les avait fait tomber sous le carreau de la fosse 3 de la mine de Saint Amé à Liévin.

( Le 2 octobre dans l'article n° 1688, j'évoquais un drame identique, à COURRIERES cette fois, encore plus dévastateur : 1099 morts.)

Souvenir douloureux

Souvenir douloureux

Le "Jour d'avant" est l'histoire du désespoir d'un homme qui demande de ne pas le juger. Il est  Michel, le jeune frère d'un disparu et il vit ce jour là sa jeunesse vieillir brutalement. Ravagé par la douleur, rongé par la colère, il n'aura plus qu'une idée en tête: venger Joseph Flavent, Jojo, son frère, et avec lui tous ses compagnons d'infortune.

A Liévin, les cercueils alignés

A Liévin, les cercueils alignés

 N.B: La revue "Carrefours savoirs" vient de conseiller la lecture du roman de Sorj Chalandon, en consacrant à l'un et à l'autre une triple page. Voici son appréciation: "Une saisissante immersion dans les profondeurs charbonneuses du nord de la France, au coeur de sa belle et digne humanité ouvrière." Ceci m'a permis d'en avoir connaissance et de vous transmettre l'information, sans même avoir lu le livre, car il vient de sortir. 

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

N'oublions pas la couleur d'octobre ( N° 1695 )

Publié le par Quinquine1159

La Déesse installée sur la place du Général-de-Gaulle, à Lille, porte un soutien-gorge rose. Ce n’est en aucun cas l’œuvre d’un quelconque street artiste, mais un symbole pour la lutte contre le cancer du sein.

Les statues peintes en rose, on avait déjà vu ça à Lille. Pour la Déesse, on sait qui a fait le coup. Ce sont les commerçants du centre-ville de l’association Gael et les étudiants de l’ école de stylisme ESMOD qui ont habillé l’honorable vieille dame, lundi soir, d’un soutif rose bonbon.

Cette opération, réalisée en partenariat avec la ville, entre dans le cadre d’octobre rose, le mois de la lutte contre le cancer du sein. Comme l’indique un panneau informatif installé au pied de la statue, « la Déesse est le symbole de la femme courageuse et combative » qui a poussé le Gael à choisir « cette guerrière comme symbole pour octobre rose ».

L’action a non seulement pour but de sensibiliser sur cette maladie, mais d’inciter aussi les femmes a se faire dépister, dès l’âge de 25 ans. 

Une initiative remarquable

Une initiative remarquable

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Un Calaisien a le virus du graff ( N° 1694 )

Publié le par Quinquine1159

Il s'appelle Nicolas Flahaut, mais gagné par son virus, a pris la signature de Vyrüs pour ses graffs . L'an dernier, il a réalisé une fresque qui fut sélectionnée dans une page américaine de Facebook. C'était, parmi d'autres oeuvres, sur le thème de la nature.          Ce  graffeur Calaisien en a choisi deux pour orner des murs de sa ville. Il dit qu'on peut y lire des symboles des Terres d'Opale.

La vue, la vie, en bleu

La vue, la vie, en bleu

Du bleu plein les yeux

Du bleu plein les yeux

" Vyrüs, voudrait « créer un parcours, via le Street Art, dans Calais…Il explique pourquoi:

« Il y a de nombreuses façades qui auraient besoin d’un coup de peinture… Les propriétaires n’ont peut-être pas les moyens de rénover.
Nous pourrions y créer des œuvres dans toute la ville et grâce à l’utilisation des Vel’in en service, créer un parcours touristique dans Calais…Un peu de couleur dans notre ville ne ferait pas de mal… »

Il y aurait même un intérêt éducatif à concrétiser cette idée:

« Il est possible d’initier le public au Street Art lors de la réalisation de chaque oeuvre. Il serait même important de faire participer les jeunes à la rénovation des murs, avant l’intervention de chaque artiste. J’ai une liste d’artistes internationaux qui attendent le feu vert pour venir s’exprimer dans notre belle ville portuaire. »

Vous avez une idée pour transformer Calais ? Faites comme Vyrüs, envoyez-nous un mail ou un message sur Facebook . "

Intégration bien ressentie

Intégration bien ressentie

J'ai volontiers copié cet article d'un journal nordiste, car les images offertes par ce jeune homme de 33 ans me plaisent bien. On avait déjà vu, dans un registre différent, les murs de Calais peints par Bansky ( articles N° 1297 du 12/12/2015 et N° 1316 du 30/01/2016    ). Pourquoi ne pas encourager cette envie d'embellir et non plus de taguer n'importe quoi n'importe où.

Certains talents ne demandent qu'à pousser, même dans la jungle ! Encadrée, l'action éviterait les caractères trop revendicatifs et ferait la différence entre un tag et un graff.

 Certains grands noms ne font pas mieux. Art naïf qui peut embellir la vie.

Certains grands noms ne font pas mieux. Art naïf qui peut embellir la vie.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Dans les Hauts de France, on attend vraiment le Tour de France 2018 ! ( N° 1693 )

Publié le par Quinquine1159

Non non je ne me répète pas. C'est que là-haut on attend fébrilement le jour où les noms des villes seront officiellement révélés.

Les secrets jalousement gardés sont faits pour « fuiter ». Et lorsque nombre d’intervenants économiques se frottent déjà les mains à l’idée d’accueillir la Grande Boucle en 2018, on se doute bien qu’il ne s’agit pas, pour eux, de la perspective de vendre des lacets…

Pour l’heure, Guillaume Delbar, le maire (LR) de Roubaix, préfère rester excessivement évasif, arguant seulement que le pot aux roses ne sera dévoilé que le 17 octobre, en grande pompe, lors de la présentation officielle de la 105e édition à Paris… L’édile, depuis qu’il est élu (2014), n’a cependant jamais caché qu’un tel événement planétaire dans sa cité serait un Graal. Il en coûtera toutefois 150 000 € à la ville, mais en termes de retombées et d’image, le retour est incommensurable

Espérance de hausse des retombées touristiques pour ROUBAIX

Espérance de hausse des retombées touristiques pour ROUBAIX

ASO, l’organisateur, a déjà réquisitionné tous les hôtels de la ville de Roubaix et des environs. C’est dire si l’affaire est sérieuse.

Pas question, pour autant, de faire un « Paris - Roubaix bis », mais la perspective d’emprunter les secteurs pavés de l’Arbre et de Gruson, à moins d’une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, est loin d’être incongrue…

Un week-end festif s’annonce donc pour Roubaix qui, outre le 14 Juillet et l’arrivée du Tour, pourra ensuite vivre la finale de la Coupe du Monde de football. L’ex-cité lainière n’aura jamais aussi bien porté le slogan de ville sportive et de capitale du cyclisme  !

 

 

 

Célèbre anneau du Vélodrome de ROUBAIX

Célèbre anneau du Vélodrome de ROUBAIX

Par contre, il existe une réelle interrogation quant à la ville de départ de cette 9ème étape.

L’arrivée – la veille – d’une étape Dreux - Amiens mettrait Compiègne en concurrence avec Saint-Quentin (ou Péronne ?). Compiègne qui, l'occasion faisant le larron, fêtera le 100ème anniversaire de la Grande Guerre.

Armoiries de COMPIEGNE

Armoiries de COMPIEGNE

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Tour de France 2018 dans les hauts de France ( N° 1692 )

Publié le par Quinquine1159

On en sait un peu plus sur le parcours du prochain Tour de France.

Selon une source hôtelière, un "contre-la-montre" devrait se courir autour du Louvre-LENS, l'été prochain.
Ni la date, ni la longueur de l'étape ne sont encore connues, mais elle pourrait se tenir aux environs du 15 juillet, date d'une possible étape Compiègne-Roubaix.
L'annonce officielle du parcours du Tour de France 2018 aura lieu le 17 octobre.

 

Tour de France 2018 dans les hauts de France ( N° 1692 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Quand la température monte ( N° 1691 )

Publié le par Quinquine1159

Je ne vais pas parodier la chanson de Raoul, car "quand la température monte, je n'ai pas honte". 

N'en déplaise à certains, le changement climatique est une réalité, et il se manifeste déjà clairement dans notre région des Hauts de France, selon les analyses de l'Observatoire Climat. Des observations menées depuis le milieu des années 50, mettent en lumière les "impacts significatifs".
Ainsi les températures augmentent, comme à Lille dans le Nord (+ 1,75°C entre 1955 et 2016) et à Saint-Quentin dans l'Aisne (+1,77°C). Au contraire, le nombre de jours de gel diminue, surtout sur le littoral : 62 jours en 1955 contre 11 en 2016 !

 

Quand la température monte ( N° 1691 )

Ces évolutions du climat ont parfois des conséquences surprenantes : ainsi la cigogne blanche, réputée "migratrice sub-saharienne", s'arrête désormais en Picardie, car les conditions d'hivernage peuvent désormais y être acceptables.

Quand la température monte ( N° 1691 )

Autre augmentation constatée par l'Observatoire : celle des très fortes pluies. A Boulogne-sur-Mer, la progression est d'1,9 jour en moyenne sur une décennie. S'ajoute une hausse du niveau de la mer, d'où un risque important d'inondations : 76% des communes de l'ex-Nord-Pas-de-Calais et 22% de celle de l'ex-Picardie sont exposées à ce risque.
 

Quand la température monte ( N° 1691 )
Quand la température monte ( N° 1691 )

Autre risque, moins perceptible mais tout aussi réel : celui de voir les épisodes de pollution atmosphérique se multiplier.

Quand la température monte ( N° 1691 )

A l'origine de tous ces changements, l'émission de gaz à effet de serre, émis par les combustibles fossiles. Dans les Hauts-de-France, le chiffre est de 11,3 tonnes équivalent CO2/habitant/an, soit plus que la moyenne en France (7 tonnes)


L'Observatoire souligne que "selon le scénario le plus optimiste en matière d'émissions de gaz à effet de serre, le climat de Lille en 2080 sera proche du climat actuel d'Angers". Et selon le scénario le plus pessimiste, il sera semblable à celui de… Carcassonne, dans l'Aude.

Quand la température monte ( N° 1691 )

"Mais quand elle descend, je l'attends."

Heureusement, note le rapport de l'Observatoire, des réponses sont apportées à ces changements. 37 territoires, représentant plus de la moitié de la population régionale, se sont déjà engagés dans la nouvelle génération de "plan climat", les PCAET (Plan climat-air-énergie territorial), pour tenter de lutter contre la pollution de l'air et autres effets néfastes du changement climatique.

La ville d'Amiens par exemple, a créé une société d'économie mixte nouvelle génération pour la modernisation et le développement de son réseau de chaleur. C'est la première société de ce type à voir le jour dans le domaine de l'énergie.

Rions encore tant qu'il est encore temps.

Rions encore tant qu'il est encore temps.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>