Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On a retrouvé le chêne ! ( N° 1838 bis )

Publié le par Quinquine1159

Le président français a offert un chêne issu du Bois Belleau, à côté de Château-Thierry (Aisne), où les Marines américains ont coutume de venir se désaltérer, depuis qu'ils y ont repoussé les troupes allemandes lors de la Première Guerre mondiale en 1918.

Le chêne a disparu mais on sait pourquoi!

Plus de chêne !

Plus de chêne !

Faut-il y voir une volonté délibérée de Washington d'adresser un message diplomatique à Paris?

Non, selon l'Élysée, qui a expliqué que les raisons de ce déracinement étaient phytosanitaires.

En effet, les douanes américaines imposent que toute plante ou graine importée de l'étranger doit subir une période de quarantaine, afin de s'assurer qu'elle ne soit pas porteuse de maladie ou d'espèces invasives.

La plantation était donc bien une opération médiatique.

Tout devrait rentrer dans l'ordre dans les prochains jours.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Du Nord de la France, il était pourtant bien arrivé en Amérique. ( N° 1838 )

Publié le par Quinquine1159

La jeune pousse, offerte par le président des Français, lors de sa visite officielle à Washington, symbolisait l'amitié entre les deux pays. 

"Elle était issue d'une forêt du nord de la France où sont morts 2 000 marines américains pendant la Première Guerre mondiale".

Tombés dans l'Aisne

Tombés dans l'Aisne

Où est donc passé le chêne planté par Donald Trump et Emmanuel Macron, devant les caméras, lundi 23 avril, dans le jardin de la Maison Blanche ? Sur des photos prises par le photographe de presse samedi 28 avril, et publiées sur les sites de France Info et du Huffpost, l'arbrisseau a disparu. Ne se trouve à sa place qu'un morceau de pelouse jaunie.

Le 23 avril, le chêne était planté.

Le 23 avril, le chêne était planté.

Selon plusieurs sites spécialisés dans le jardinage, le chêne, pas toujours facile d'entretien, se plante à l'automne, les mois d'octobre et novembre étant les plus adaptés.

Le symbole des liens franco-américains fera peut-être son retour en octobre à la Maison blanche ?

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

En 2018, le TOP CHEF c'est Camille ! ( N° 1837 )

Publié le par Quinquine1159

Au terme de douze semaines de compétition et après une finale éprouvante, Camille Delcroix a remporté la saison 9 de TOP CHEF.   Une belle consécration pour le jeune homme de 27 ans, originaire du Nord-Pas-de-Calais, qui s’est surpassé tout au long du concours. 

Camille DELCROIX

Camille DELCROIX

Sur M6, on a vu mercredi la victoire de Camille face à Victor.

 La revue 20 Minutesqui a été conviée au dîner de la finale (enregistrée en janvier à l’Hôtel Royal d’Evian), a plébiscité le menu du premier…

 Voici retranscrites telles quelles les notes prises ce soir-là.

 

Menu A (celui de Camille) : Noix de Saint Jacques, chantilly chou-fleur et kalamansi.

« Parfait équilibre entre les notes acides et douces, entre la légèreté et le croquant. La cuisson des Saint Jacques est parfaite. Présentation : +.»

Entrée de Camille

Entrée de Camille

Menu B (celui de Victor) : Langoustine, courge, menthe, bergamote. 

« C’est brouillon. L’acidité est trop prononcée. La raviole de butternut, croquante, laisse une désagréable impression en bouche, d’autant plus qu’elle contraste avec son contenu, bien plus tendre. »

Entrée de Victor

Entrée de Victor

Menu A : Ballottine de volaille, légumes d’antan. 

« Roboratif. En rupture avec la légèreté de l’entrée. C’est moins dans la subtilité. J’apprécie la modernité apportée à un plat très marqué terroir, qui est effectivement plus "bistronomie" que "gastronomie". A table, quelqu’un dit : "On dirait de la quiche lorraine". »

Plat principal de Camille

Plat principal de Camille

Menu B : Turbot, poireau, pomme de terre, pleurotes, sauce champagne.

Où est la sauce champagne ? Visuellement, cette teinte de vert est peu appétissante. Pas vraiment d’explosion de saveur. La pomme de terre a l’air bien seule. La sauce champagne est finalement arrivée à notre table une fois que l’on a tout mangé. Si elle avait été servie à temps, elle aurait forcément relevé l’ensemble. 

Plat principal de Victor

Plat principal de Victor

Menu A : Le parfum de rose, Merveilleux à la framboise et litchi. 

« Une pure gourmandise. Sans doute le meilleur dessert que j’ai jamais mangé. Seule la bande de gélatine, certes décorative, est de trop. La meringue, le litchi, la framboise acidulée… C’est du bonbon gastronomique. Vraiment orgasmique. »

Dessert de Camille

Dessert de Camille

Menu B : Evian : un galet praliné, clémentine, une glace au sapin.

« Difficile de passer après le dessert A. L’assiette marron est affreuse. La prise de risque est à saluer. La glace au sapin n’est pas à mon goût. La chapelure salée n’arrange rien. L’accord praliné-clémentine atténue la déception. »

Dessert de Victor

Dessert de Victor

Le premier avait misé sur la sécurité, quand le second a pris davantage de risques créatifs et gustatifs. 

"A l’issue du dîner, j’ai réparti mes dix points de manière tranchée : 9 pour le menu A et 1 pour le menu B.

Le "merveilleux" a beaucoup pesé dans la balance. J'ignorais que l'association de goûts rose-litchi-framboise était celle de l'Ispahan de Pierre Hermé. Il ne m'a pas effleuré non plus l'esprit qu'une framboise, ce n'est pas de saison au mois de janvier. J’ai attribué mes points en parfait béotien, en fonction du plaisir ressenti et non selon l’apport de chaque assiette à l’art culinaire."

Victor était face à Camille

Victor était face à Camille

Camille Delcroix était vite devenu l'un des chouchous de cette saison de Top Chef, avec ses petites phrases, ses lunettes et sa voix distinctive.  Ce cuisinier en poste au château de Beaulieu (restaurant Marc Meurin, en Indre-et-Loire) a gagné au fil des épreuves la place de grand favori, grâce à sa technicité, sa rigueur et sa capacité à rebondir. Il a bluffé Marc Veyrat et les Meilleurs Ouvriers de France . Durant la finale, contre son coéquipier Victor Mercier, il a conquis les bénévoles de la Croix-Rouge. 

En 2018, le TOP CHEF c'est Camille ! ( N° 1837 )

Il nous livre ses premières émotions.

 "Qu’est-ce que cela vous fait d’être vainqueur de Top chef ?" 

"Gagner Top chef, c’est une très très belle récompense et une belle consécration pour moi qui rêve de devenir Meilleur Ouvrier de France. Je pense que c’est déjà un premier pas dans ce sens. Je regardais ce programme il y a dix ans quand je commençais ma vie active, alors de remporter ce concours, c’est top."

C'est TOP, c'est le cas de le dire.

C'est TOP, c'est le cas de le dire.

"Qu’avez-vous ressenti lors de la cérémonie des couteaux?"

"Juste avant, j’étais extrêmement stressé, je ne parlais à personne. J’avais perdu mon sourire qui est là normalement tout le temps. C’était une journée très éprouvante. Au moment où j’ai posé la main sur le manche du couteau, je me suis refait tout le concours, un peu comme quand on voit toute sa vie défiler. Puis j’ai tiré la lame argentée, et là, c’était une explosion de joie, de bonheur, de satisfaction. C’est un moment incroyable et indescriptible."

Le couteau est le verdict pour le CHEF.

Le couteau est le verdict pour le CHEF.

"Est-ce que vous pensez que quelque chose en particulier a joué en votre faveur?"

"Je pense que c’est mon dessert qui a fait la différence. Le merveilleux framboise-litchi, je l’ai mangé des dizaines de fois, c’est de la bombe!"

On ne s'en lasse pas.

On ne s'en lasse pas.

"Comment a réagi votre chef ?"

"M. Meurin est ravi. Pour lui, c’est également une belle consécration. Je suis arrivé chez lui il y a six ans. J’ai réappris à travailler de A à Z, parce que c’est un cuisinier auto-didacte; donc il fallait faire comme il voulait.    D’en arriver là, c’est la preuve que j’ai toujours su bien écouter et bien me remettre en question."

Savoir écouter

Savoir écouter

"Quel est votre meilleur souvenir?"

"Quand je fus victorieux face au cent Meilleurs Ouvriers de France. Réussir tout de suite le pigeon, qui était un clin d’œil à mon père et à mes origines nordistes, remporter le salé et le sucré… D’avoir fait mouche, c’était comme si j’avais déjà gagné Top chef. C’était incroyable."

Dominique DELCROIX son papa, boucher à ANZIN ( Nord ) dit de son fils : "Quand il a une idée, il va jusqu'au bout." Il est fier de son fils et regrette que sa maman ne puisse pas le voir.

Le père de Camille

Le père de Camille

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

" Tu DOIS écouter Johny ! " ( N° 1836 )

Publié le par Quinquine1159

 A BOHAIN en Vermandois, mardi c’est jour de beuverie pour cet homme de 50 ans. Avec son frère, ils ont passé une partie de cette journée du 16 janvier 2018 à boire – c’est le jour où le frangin touche une allocation –, beaucoup trop: une bouteille de mousseux chacun en plus de quelques bières. . En fin d’après-midi, il rentre à la maison.

" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )
" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )

À la maison, il n’a qu’une envie : écouter du Johnny Hallyday. Mais sa femme n’en a pas envie, elle qui regarde ses émissions à la télévision. Le ton monte. Son mari lui aurait écrasé le visage avec sa chaussure.

Une arme blanche !

Une arme blanche !

" Tourner le temps à l'orage
Revenir à l'état sauvage
Forcer les portes, les barrages
Sortir le loup de sa cage
Sentir le vent qui se déchaîne
Battre le sang dans nos veines "
La suite de cette chanson de Johny Halliday parle pourtant d'amour ....
" Tu DOIS  écouter Johny ! " ( N° 1836 )

Elle a perdu l’équilibre et si elle est tombée, ce n’est pas de sa faute!  «  J’étais en colère, je suis allé me calmer dans le garage  », explique-t-il, mardi 10 avril devant le tribunal.

Sanction : quatre mois de prison avec sursis.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le numérique est un catalyseur d'inclusion et un outil de liberté. ( N° 1835 )

Publié le par Quinquine1159

"Le numérique est un catalyseur d'inclusion et un outil de liberté."

Cette phrase est de Joséphine GOUBE, qui a ici, exprimé hier ses remarques sur les réfugiés.

Mais si un magazine féminin accorde un espace à Joséphine Goube,  ce n'est pas pour ses idées. C'est que la 6e édition de la Journée de la "femme digitale" s'est tenue mardi 17 avril, à la Maison de la Radio à Paris. 

 

Digitale c'est-à-dire numérique

Digitale c'est-à-dire numérique

Joséphine confie avoir souvent peur et se répéter ce mantra, offert par une amie, encadré près de sa porte : « J’ai peur, j’avance. »  Cette force, elle la doit en partie à une « famille matriarcale ». « J’ai eu la chance d’avoir des parents ouverts et intelligents, et deux modèles de femmes fortes et indépendantes: ma mère et ma grand-mère. »

Le numérique est un catalyseur d'inclusion et un outil de liberté. ( N° 1835 )

Le virus de l’entreprenariat, elle l’a attrapé petite : « J'étais enfant unique, j’habitais dans un patelin dans la région de CALAIS, où il n’y avait pas grand chose à faire.  Alors je devais m’inventer mes propres occupations. Entreprendre et être toujours entourée, c’est un peu ma revanche sur cet isolement. »

Aujourd'hui, elle est arrivée là où elle voulait : à la tête d’une Organisation Non Gouvernementale d'action humanitaire, au sein de laquelle elle se sent vraiment utile. 

Le numérique est un catalyseur d'inclusion et un outil de liberté. ( N° 1835 )

Joséphine Goube est PDG de "TECHFUGEES". Lancée à Londres et présente dans vingt-cinq villes dans le monde, cette organisation réunit divers acteurs de la technologie, autour d’événements ayant pour but de favoriser l’autonomie des réfugiés. En tout, plus de 20.000 personnes font partie de la communauté, et une douzaine de nouveaux bureaux sont en cours d’ouverture.

Le numérique est un catalyseur d'inclusion et un outil de liberté. ( N° 1835 )

Diplômée de Sciences Po et de la London School of Economics, Joséphine a ainsi à son actif la création d’une "couveuse" pour les entrepreneurs sociaux.           La Calaisienne est une "serial entrepreneure", une "startuppeuse reconnue".

De plus, elle n'hésite pas à donner de son temps bénévolement, pour faire avancer les causes qu’elle trouve justes : elle est par exemple experte à la Commission européenne pour les affaires d’immigration.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Elle a grandi dans un village près de CALAIS et s'exprime. ( N° 1834 )

Publié le par Quinquine1159

Joséphine Goube n’a que 27 ans, mais elle a déjà eu une vie bien remplie.  Après avoir passé son enfance dans le CALAISIS, puis fait des études prestigieuses entre la France et la Grande-Bretagne, elle fut la première à rejoindre Migreat, une plateforme d’information en accès libre, pour conseiller les migrants dans leurs démarches administratives.

Début 2016, le magazine Forbes a retenu Joséphine dans son classement des trente entrepreneurs sociaux européens les plus influents à moins de 30 ans.

Joséphine GOUBE

Joséphine GOUBE

Elle s'exprime haut et fort:

"On vous présente “la crise des réfugiés” avec des reportages de CALAIS,  en vous expliquant que c’est ça des réfugiés. Ou bien on se retrouve pour un sommet sur la crise des réfugiés à l’ONU, pour parler de problèmes à résoudre. Ou alors on raconte que c’est génial les réfugiés, s’ils ont revivifié une commune locale.

Ce n’est jamais sans être dans les extrêmes, et presque toujours dans le drame. Il n’y a pas de gentils, ni de méchants réfugiés. Il n’y pas des terroristes versus des victimes. Il y a des hommes, des femmes, des enfants, des avocats, des individus, qui parlent trois langues, ont perdu leurs enfants, parfois leurs parents, ou retrouvé un enfant sur la route."

Elle a grandi dans un village près de CALAIS et s'exprime. ( N° 1834 )

" Une personne déplacée sur deux dans le monde (65 Millions) a moins de 18 ans. Les trois-quarts au total sont des femmes et des enfants. Je n’ai pas de chiffres exacts sur les femmes réfugiées, mais j’ai entendu cette phrase souvent à Calais: A Calais, il y a beaucoup d’hommes. Mais les femmes et les enfants se cachent.

A GRANDE-SYNTHE, à 30km de Calais, Il y a des femmes et des enfants partout qui se promènent et c’est un ratio 40-50% de femmes, selon les autorités municipales. Là-bas, elles se sentent en sécurité. Le maire a fait construire un “women center” pour les femmes, pour qu’elles se retrouvent, célèbrent les anniversaires des enfants et aient accès à des produits d’hygiène féminine ou des gynécologues.
Donc dire qu’il n’y a pas de femmes réfugiées, c’est faux."

Elle a grandi dans un village près de CALAIS et s'exprime. ( N° 1834 )
Elle a grandi dans un village près de CALAIS et s'exprime. ( N° 1834 )

" Tout le monde a une opinion sur “les réfugiés” mais “eux” n’ont pas la capacité d’en avoir sur eux, et surtout ne parlent pas d’une seule voix: puisqu’ils n’en ont pas.

Par contre, ils ont toujours une histoire similaire, sur la façon dont on les traite comme des citoyens de seconde classe, comme des gens sans talents, et comment ils sombrent dans la dépression, si au fond d’eux l’instinct de survie ne bat pas trop fort.

 

La remarque sous-jacente c’est de dire que ces réfugiés sont des migrants économiques, et donc de dénigrer leurs droits à l’asile. Ces deux termes ne font partie du même registre, l’un ressort d’une définition légale (réfugié) et l’autre d’une appréciation de la raison de la migration (migrant économique). 

 

Un réfugié va vouloir retrouver un boulot après avoir trouvé la sécurité – et alors oui, il/elle va chercher des opportunités économiques. Les deux termes se confondent souvent – sans jamais que la logique s’inverse: on est réfugié avant d’être migrant économique."

Plate-forme d'information

Plate-forme d'information

" Hypocrisie de nos sociétés en refusant le désir des étrangers chez nous de réussite et d’une vie meilleure . Désir qu’on infuse à tous les niveaux,    à travers lequel on juge la valeur d’un individu."

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La S.N.C.F. a du coeur. ( N° 1833 )

Publié le par Quinquine1159

Habitants Wasquehal dans le Nord, Marie-Lucie, 87 ans, et Jacques Fondeur, 86 ans, souhaitaient célébrer leurs noces de diamant, autrement dit 60 ans de mariage, avec une quarantaine de membres de leur famille, du 23 au 28 avril dans les Hautes-Alpes. Un événement qu'ils préparent de longue date mais que la grève SNCF risquait sérieusement de remettre en cause. Les cheminots seront en effet en grève les 23/24 avril et les 28/29, rendant incertain leur voyage en TGV Lille-Avignon.

La S.N.C.F. a du coeur. ( N° 1833 )

Pour être sûrs de pouvoir se rendre à destination, et en revenir, leurs enfants ont joué le tout pour le tout. Ils ont écrit "à huit hauts dirigeants de la SNCF et à la ministre des Transports" Elisabeth Borne, leur demandant instamment de faire rouler ces TGV, en les déclarant prioritaires "comme vous pouvez le faire grâce à vos salariés non grévistes. Vous avez le pouvoir de permettre ce voyage malgré la grève. Merci de le faire s'accomplir, pour que notre bonheur familial prennent le chemin... de fer!", ont-ils écrit.

Ces enfants ont un coeur énorme.
 

Pour eux !

Pour eux !

"C'est la première fois qu'on recevait une demande de cette nature-là.

 Des noces de diamant, c'est exceptionnel et il y avait quelque chose de touchant dans leur courrier", a expliqué le dirigeant de l'entreprise ferroviaire. 

"Les jours de grève, environ 35 % des TGV circulent. On priorise les moyens en fonction de plusieurs critères dont le nombre de réservations et le nombre d'abonnés. Il y avait de la demande sur les trains de Monsieur et Madame Fondeur mais, malgré tout, ils n'étaient pas sûrs de circuler. Leur demande a donc été un critère très important dans notre prise de décision", a-t-il précisé.

La S.N.C.F. a du coeur. ( N° 1833 )

Message reçu. "Le directeur général adjoint de la SNCF, Mathias Vicherat, nous a appelés mercredi pour nous annoncer que nos trains circuleront bien les jours prévus. Cela a provoqué une véritable explosion de joie parmi nos enfants et petits-enfants", a raconté à l'AFP Jacques Fondeur.

Jacques et Marie-Lucie sont soulagés. Une bien belle histoire de coeurs, de la part de tous. 

La S.N.C.F. a du coeur. ( N° 1833 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Du Nord de la France à l'Etat de Washington ( N° 1832 )

Publié le par Quinquine1159

Emmanuel Macron effectuera, à partir de lundi, une visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis, au cours de laquelle il sera reçu en grande pompe par M. Trump .

Le président français va offrir à son homologue américain Donald Trump            un jeune plant de chêne.
Du Nord de la France à l'Etat de Washington ( N° 1832 )

Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Les druides cueillaient, paraît-il, le gui sur les chênes.

C’est l’arbre le plus longévif de nos contrées, même si  le chêne a le tort de croître moins vite que d’autres essences.

 

Ce cadeau symbolisera la force des relations entre les deux pays.  

D.Trump et E. Macron

D.Trump et E. Macron

Il s'agit d'une "bouture d'un chêne du NORD de la FRANCE qui, espère le président français, sera planté sur le terrain de la Maison Blanche pour symboliser la ténacité de cette amitié".

 

 

 

 

 

 

 

 

Distance Lille-Washington

Distance Lille-Washington

La réponse est : de Lille à Washington, le plant de chêne du Nord parcourra en avion  6142 kilomètres.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

De LILLE à BAGDAD ( N° 1830 )

Publié le par Quinquine1159

"Quand je l'ai épousé, il était chanteur de rap; c'est en arrivant en Turquie que j'ai découvert qu'il était un jihadiste",  a affirmé, en arabe, cette LILLOISE d'origine algérienne de 28 ans, à la cour. Nous devions seulement y passer une semaine de vacances; mon mari a été contacté par un hommeJe les entendus parler de départ vers la Syrie et l'Irak", a-t-elle dit et aussitôt, ils "m'ont enfermée dans une cave avec mes enfants. Mon mari m'avait dit 'je ne veux plus t'entendre' et il m'a forcé à rester dans cette cave ."

Djamila Boutoutaou

Djamila Boutoutaou

Cette Néo Lilloise Djamila Boutoutaou a été jugée devant la cour pénale de BAGDAD.

Le juge a assigné un avocat commis d'office, qui a plaidé pour la clémence, arguant que Djamila Boutoutaou avait été forcée par son mari de rejoindre l'EI. A la question du juge : "as-tu rejoint l'EI avec ton mari Mohammed Nassereddine et tes deux enfants?", la jeune femme qui a comparu dans un box grillagé en bois, vêtue d'une tunique rose et d'un foulard marron, a répondu qu'elle l'avait fait contre son gré.

De LILLE à BAGDAD ( N° 1830 )

Dans un communiqué commun, ses avocats ont dénoncé les conditions de ce procès. Selon eux, les autorités consulaires françaises n'étaient pas informés de l'imminence de l'audience.          Ils souhaitent que la France "exige fermement des autorités irakiennes, dans le cadre de la procédure d'appel qui devrait s'imposer, le respect intégral des principes fondamentaux du droit au procès équitable" et qu'elle oeuvre au rapatriement de leur cliente et de son enfant, quand sa condamnation à la prison sera définitive.

De LILLE à BAGDAD ( N° 1830 )

Amine Elbahi, un ROUBAISIEN, dont la soeur se trouve en zone irako-syrienne, qui accompagne les familles, dénonce la condamnation de la Nordiste comme "une décision qui intervient à quelques jours des élections en Irak. On a l'impression que c'est une décision qui est prise pour satisfaire l'opinion publique. Elle ne nie pas sa responsabilité, elle est prête à assumer, mais pas devant une justice expéditive. Le procès s'est déroulé en cinq minutes. Elle a reçu la visite des autorités françaises. On ne lui a pas laissé le droit de se défendre."C'est mon mari qui m'a obligée", a-t-elle redit. "Pendant les dix mois que j'ai passés en Irak, je n'ai pas vu mon mari qui passait son temps hors de la maison. Il a été tué près de Mossoul."


Selon Amine Elbahi, qu'on voit ici sur la grand place de LILLE, "cette dame n'est pas coupable, mais victime. Dès 2008, sa mère avait signalé aux services de police et au procureur que sa fille était endoctrinée par un groupe sectaire. Elle n'a pas du tout été entendue. Djamila a été recrutée par une famille, qui l'a ensuite emmenée en Algérie".

 

Amine Elbahi

Amine Elbahi

Pourquoi, si elle a été trompée dès le départ sur les intentions de son mari, n'a-t-elle pas cherché à s'échapper depuis trois ans ? "M'enfuir ? Je voulais, mais je ne pouvais pas. Je n'avais pas de téléphone" .       Puis la Lilloise, sa petite fille dans les bras, d'exprimer des remords face à la caméra : "Je regrette de m'être mariée avec lui, bien-sûr. "

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

"La Grande Bleue" avec Carrefour Voyages ( N° 1829 )

Publié le par Quinquine1159

Pour le dimanche 22 avril 2018, Carrefour Voyages nous a présenté, par l'intermédiaire de notre Président Francis Chemin, une journée intitulée " La Grande bleue ".

"La Grande Bleue" avec Carrefour Voyages ( N° 1829 )

Le voyage se fera en car, au départ de Cruscades, Lézignan et Narbonne, jusqu'au GRAU d'AGDE.

"La Grande Bleue" avec Carrefour Voyages ( N° 1829 )

Du GRAU d'AGDE, un bateau partira par le chenal, à la découverte de la côte agathoise

Chenal du Grau d'Agde

Chenal du Grau d'Agde

La côte agathoise

La côte agathoise

Le bateau longera d'abord la côte volcanique.

Côte volcanique après le Grau d'Agde

Côte volcanique après le Grau d'Agde

Ensuite, nous pourrons voir la plage de sable noir.

Plage de sable noir

Plage de sable noir

Au loin : l'île du Brescou.

"La Grande Bleue" avec Carrefour Voyages ( N° 1829 )

Ainsi nous parviendrons au CAP d'AGDE, dont nous visiterons les marinas avec leurs yachts de luxe. C'est là que, par la route, sera arrivé l'autocar.

Le Cap d'Agde

Le Cap d'Agde

Avec l'autocar, direction MARSEILLAN ( Hérault ).

Marseillan le port

Marseillan le port

Nous connaissons bien le village des pêcheurs de l'étang de Leucate, donc nous ne serons pas dépaysés d'apercevoir les bancs d'huîtres sur l'étang de THAU.

Bancs d'huîtres sur l'étang de THAU

Bancs d'huîtres sur l'étang de THAU

Le déjeuner se passera à la " Ferme conchylicole ", où la spécialité sera naturellement  basée sur la production locale d'huîtres, de bulots, de crevettes, de seiches.  Les amateurs se sont montrés impatients au point d'en avoir déjà l'eau à la bouche.

"La Grande Bleue" avec Carrefour Voyages ( N° 1829 )

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>